share_book
Envoyer cet article par e-mail

Matisse Derain 1905, un été à Collioure

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Matisse Derain 1905, un été à Collioure

Matisse Derain 1905, un été à Collioure

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Matisse Derain 1905, un été à Collioure"

Collioure, été 1905 : un petit port catalan, des rues étroites aux maisons serrées, aux toits de tuiles rouges, une vie locale haute en couleurs, rythmée par la cadence régulière des barques de pêche et le balancement des voiles sur la mer. Et autour, la nature, le vert des vignes qui tapisse les flancs des coteaux, les pins, les oliviers et les genêts. Et dans ce décor, deux artistes, venus de Paris, l'un a 36 ans, l'autre 25. Pour y peindre " à son aise ", Matisse a loué sur le quai une chambre avec vue sur la mer, André Derain l'a rejoint. Sous cette " lumière blonde qui supprime les ombres ", ils vont oser peindre sans la contrainte de la couleur réelle, de la perspective ou du dessin, pour mieux faire chanter les paysages de Collioure... Exaltant les couleurs pures, ils élaborent une nouvelle façon de peindre qui, bientôt, prendra le nom de " fauvisme ". Véritable " épreuve du feu " pour les deux peintres, l'été 1905 marque ainsi le début de l'art du XXe siècle.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 10  pages
  • Dimensions :  1.2cmx12.2cmx16.4cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Hors série Découvertes Gallimard
  • ISBN :  2070306992
  • EAN13 :  9782070306992
  • Langue : Français

D'autres livres de  Dominique Szymusiak

Les esquimaux vus par Matisse - Georges Duthuit Une fête en Cimmérie

En 1945, après un long exil à New York, Georges Duthuit, écrivain et historien de l'art, revient en France avec un texte poétique sur l'univers magique du monde des Inuit. Matisse est sollicité par sa fille Marguerite, épouse de Georges Duthuit, pour illustrer ce texte, trouvant qu'il y a de n...

Voir tous les livres de  Dominique Szymusiak

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Collioure, été 1905 : un petit port catalan, des rues étroites aux maisons serrées, aux toits de tuiles rouges, une vie locale haute en couleurs, rythmée par la cadence régulière des barques de pêche et le balancement des voiles sur la mer. Et autour, la nature, le vert des vignes qui tapisse les flancs des coteaux, les pins, les oliviers et les genêts. Et dans ce décor, deux artistes, venus de Paris, l'un a 36 ans, l'autre 25. Pour y peindre " à son aise ", Matisse a loué sur le quai une chambre avec vue sur la mer, André Derain l'a rejoint. Sous cette " lumière blonde qui supprime les ombres ", ils vont oser peindre sans la contrainte de la couleur réelle, de la perspective ou du dessin, pour mieux faire chanter les paysages de Collioure... Exaltant les couleurs pures, ils élaborent une nouvelle façon de peindre qui, bientôt, prendra le nom de " fauvisme ". Véritable " épreuve du feu " pour les deux peintres, l'été 1905 marque ainsi le début de l'art du XXe siècle.