share_book
Envoyer cet article par e-mail

La princesse celte

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La princesse celte

La princesse celte

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La princesse celte"

Angleterre ancienne, royaume de Northumbrie.  An  de  grâce  716. Athelbrand le Saxon s'avança, superbe dans sa cape noire à parements d'or. Son regard capta celui de la femme qui lui faisait face, et sa main se crispa sur la garde de son glaive. Alina était aussi belle que dans son souvenir... Dès leur première rencontre, la princesse celte l'avait fasciné. Jamais créature aussi captivante n'avait pénétré dans la salle d'apparat du palais des rois de Northumbrie. Son visage semblait celui d'un ange, mais sa chevelure et ses yeux noirs évoquaient le mystère de la nuit, la violence de la passion. La révolte, aussi. Comment aurait-il pu en être autrement quand, pour assurer le salut du peuple celte, son propre père l'avait fiancée de force à Hungaric, le cruel cousin du roi saxon ? Alors, lui, Athelbrand, avait voulu la sauver. Pour la libérer des chaînes de la fatalité, il avait sacrifié sa fortune afin de racheter sa dot – en vain, car, sitôt libre, Alina l'avait trahi, le condamnant au déshonneur et à l'exil. Mais à présent, rétabli dans ses droits, il était venu chercher son dû. L'heure de la vengeance avait sonné...

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 384  pages
  • Dimensions :  2.0cmx10.6cmx17.0cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Harlequin Paru le
  • Collection : Best-Sellers
  • ISBN :  2280248441
  • EAN13 :  9782280248440
  • Langue : Français

D'autres livres de Helen Kirkman

Le sceptre d'or

Angleterre ancienne, 871. Alors que son pays est sous le joug de l'envahisseur viking, Gemma, une jeune orfèvre, est chargée de restaurer le sceptre magique des rois de Wessex, que s'est approprié Erik le Viking. Un jour, dans la forêt, elle découvre un inconnu blessé qu'elle recueille chez el...

Voir tous les livres de Helen Kirkman

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Angleterre ancienne, royaume de Northumbrie.  An  de  grâce  716. Athelbrand le Saxon s'avança, superbe dans sa cape noire à parements d'or. Son regard capta celui de la femme qui lui faisait face, et sa main se crispa sur la garde de son glaive. Alina était aussi belle que dans son souvenir... Dès leur première rencontre, la princesse celte l'avait fasciné. Jamais créature aussi captivante n'avait pénétré dans la salle d'apparat du palais des rois de Northumbrie. Son visage semblait celui d'un ange, mais sa chevelure et ses yeux noirs évoquaient le mystère de la nuit, la violence de la passion. La révolte, aussi. Comment aurait-il pu en être autrement quand, pour assurer le salut du peuple celte, son propre père l'avait fiancée de force à Hungaric, le cruel cousin du roi saxon ? Alors, lui, Athelbrand, avait voulu la sauver. Pour la libérer des chaînes de la fatalité, il avait sacrifié sa fortune afin de racheter sa dot – en vain, car, sitôt libre, Alina l'avait trahi, le condamnant au déshonneur et à l'exil. Mais à présent, rétabli dans ses droits, il était venu chercher son dû. L'heure de la vengeance avait sonné...