share_book
Envoyer cet article par e-mail

Spielraum : Walter Benjamin et l'architecture

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Spielraum : Walter Benjamin et l'architecture

Spielraum : Walter Benjamin et l'architecture

Collectif,   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Spielraum : Walter Benjamin et l'architecture"

Non sans paradoxe, c'est à Paris que Walter Benjamin trouve les traces de ce qui lui permet de déchiffrer la nature, mieux la vérité de la modernité. Charles Baudelaire lui a servi de guide dans ces nouveaux temples du culte marchand que sont les passages couverts. Mais, en 1930, le luxe n'y est plus, tout comme le flâneur, c'est donc à une autre réalité que s'attache alors Benjamin, une réalité où l'aura a disparu. Hannah Arendt décrivait ainsi sa démarche si particulière : « Ce penseur, nourri de l'aujourd'hui, travaille avec les “éclats de pensée” qu'il peut arracher au passé et rassembler autour de soi. Comme le pêcheur de perles qui va au fond de la mer, non pour excaver et l'amener à la lumière du jour, mais pour arracher le riche et l'étrange, perles et coraux, et les porter, comme fragments, à la surface du jour, il plonge dans les profondeurs du passé, mais non pour le ranimer tel qu'il fut et contribuer au renouvellement d'époques mortes ». L'ouvrage examine les travaux de Benjamin dans une perspective historique, philosophique et théorique. Il comporte quatre parties. La première s'intéresse à divers aspects de l'analogie et du rêve qui sont au coeur des chapitres les plus importants de Passagen-Werk. La seconde traite des mondes oniriques du XXe siècle et se concentre plus particulièrement sur la relation entre l'architecture, le cinéma et la presse populaire. La troisième section propose une approche comparative permettant d'aborder l'architecture dans une perspective interdisciplinaire. La dernière partie explore des notions ou des procédures propres à Benjamin, depuis ses notions d'aura et de reproductibilité mécanique jusqu'à ses méthodes de montage textuel et sa théorie d'une technologie « seconde ».

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 344  pages
  • Dimensions :  3.0cmx15.0cmx21.0cm
  • Poids : 580.6g
  • Editeur :   Editions De La Villette Paru le
  • Collection : Penser l'espace
  • ISBN :  2915456607
  • EAN13 :  9782915456608
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Non sans paradoxe, c'est à Paris que Walter Benjamin trouve les traces de ce qui lui permet de déchiffrer la nature, mieux la vérité de la modernité. Charles Baudelaire lui a servi de guide dans ces nouveaux temples du culte marchand que sont les passages couverts. Mais, en 1930, le luxe n'y est plus, tout comme le flâneur, c'est donc à une autre réalité que s'attache alors Benjamin, une réalité où l'aura a disparu. Hannah Arendt décrivait ainsi sa démarche si particulière : « Ce penseur, nourri de l'aujourd'hui, travaille avec les “éclats de pensée” qu'il peut arracher au passé et rassembler autour de soi. Comme le pêcheur de perles qui va au fond de la mer, non pour excaver et l'amener à la lumière du jour, mais pour arracher le riche et l'étrange, perles et coraux, et les porter, comme fragments, à la surface du jour, il plonge dans les profondeurs du passé, mais non pour le ranimer tel qu'il fut et contribuer au renouvellement d'époques mortes ». L'ouvrage examine les travaux de Benjamin dans une perspective historique, philosophique et théorique. Il comporte quatre parties. La première s'intéresse à divers aspects de l'analogie et du rêve qui sont au coeur des chapitres les plus importants de Passagen-Werk. La seconde traite des mondes oniriques du XXe siècle et se concentre plus particulièrement sur la relation entre l'architecture, le cinéma et la presse populaire. La troisième section propose une approche comparative permettant d'aborder l'architecture dans une perspective interdisciplinaire. La dernière partie explore des notions ou des procédures propres à Benjamin, depuis ses notions d'aura et de reproductibilité mécanique jusqu'à ses méthodes de montage textuel et sa théorie d'une technologie « seconde ».