share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Futurs mystères de Paris, tome 1 : La Balle du néant

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Futurs mystères de Paris, tome 1 : La Balle du néant

Les Futurs mystères de Paris, tome 1 : La Balle du néant

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Les Futurs mystères de Paris, tome 1 : La Balle du néant"

    La sortie en 1996 de La Balle de Néant, premier tome réédité chez l'Atalante, du (futur) cycle des Futurs mystères de Paris (en références à Eugène Sue, Léo Malet et Frédéric Dard) fut une des heureuses surprises d'alors dans un paysage SF francophone assez atone. Préfigurant une mode du polar-sf qui bat actuellement son plein, Roland Wagner crée, avec le personnage de Tem, une figure de private eye unique au monde puisque affublé d'un handicapant "talent" de "transparence". À elle seule, cette idée est un trait de génie comique et littéraire et une contrainte étonnante en termes de menée du récit policier car elle implique de mobiliser un brio parfois quasiment oulipien. La réédition à l'Atalante de ce premier tome (et des suivants ainsi que d'un tout nouveau intitulé Babaluma) de ce qui est devenu un cycle majeur dans l'œuvre du prolifique Roland Wagner (répartie à l'heure où ces lignes sont écrites en onze nouvelles et novellas et sept romans) est une heureuse nouvelle à bien des égards : d'abord l'iconographie de couverture, comme à l'ordinaire chez L'Atalante, superbe, nous offre une représentation de Tem dans son habit de couleur, bien plus belle que sur celle de l'édition originale au Fleuve Noir (à garder tout de même en collector). Ensuite c'est une occasion de découvrir ou de redécouvrir l'univers si foisonnant qu'il ne peut être décrit en quelques lignes et totalement stupéfiant, tant à cause de la "psychosphère" que des marottes – drogues, rock – de cet auteur qui se nomma jadis Red Deff, dans lesquels Tem évolue. Notons que quelque part (on ne dira pas où) dans le cycle se trouve – c'est aux fans de la première heure que je m'adresse – l'explication de la fameuse et intrigante "rande terreur primitive". Le cycle des "Futurs Mystères" a été gratifié d'un Grand Prix de l'Imaginaire en 1999 : remarquons que c'est injuste, car insuffisant. La créativité et le talent délirant de l'auteur, comme son habileté à se sortir d'intrigues compliquées – La Balle de néant offre ainsi une nouvelle version d'énigme en chambre close –, font de Roland Wagner l'égal de ses maîtres en "mystères" : un de nos grands auteurs de littérature populaire. --Francis Mizio

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 411  pages
    • Dimensions :  1.6cmx12.8cmx18.6cm
    • Poids : 222.3g
    • Editeur :   L'atalante Paru le
    • Collection : La dentelle du cygne
    • ISBN :  2841722074
    • EAN13 :  9782841722075
    • Classe Dewey :  843
    • Langue : Français

    D'autres livres de Roland Wagner

    Les Futurs mystères de Paris, tome 2 : Les ravisseurs quantiques

    Mon nom est Temple Sacré de l'Aube Radieuse, mais vous pouvez m'appeler Tem. Pour cent euros par jour plus les frais, vous pouvez aussi louer mes services. je suis détective privé. Mon atout majeur ? Le Talent de transparence qui me permet de passer inaperçu. Mais qui m'oblige aussi à des effor...

    Les Futurs Mystères de Paris, tome 7 : Babaluma

    2064. Pour enquêter sur l'identité du père de son ami Ramirez, Temple Sacré de l'Aube Radieuse (appelez-le Tem), le détective au Talent de transparence, quitte la capitale et s'aventure dans la banlieue du Plessis-Robinson. Piégé dans une ville fantôme, assailli par une coalition criminelle ...

    Les Futurs mysteres de Paris, tome 6 : Tøøns

    Cette fois, ce n'est pas sur la piste d'un meurtrier que Tem se lance, mais sur celle d'un roman de science-fiction écrit par son grand-père, dérobé dans la bibliothèque d'une fondation. Roman dont il découvre bientôt que tous les exemplaires ont disparu, peut-être volés par une créature ...

    Les futurs mystères de Paris, Tome 5 : Tekrock : Suivi de Pot Smokers from OUter Space

    Paris, 2o64. Comment les données sur Elvis Presley se sont-elles effacées du wèbe ? Nous avons tous des trous de mémoire. Celui de Pépin de Pomme a englouti toute son existence d'avant la Terreur. Pour ne rien arranger, les neurones du bonhomme seraient "un peu trop bien triés", et un petit dr...

    Voir tous les livres de Roland Wagner

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    La sortie en 1996 de La Balle de Néant, premier tome réédité chez l'Atalante, du (futur) cycle des Futurs mystères de Paris (en références à Eugène Sue, Léo Malet et Frédéric Dard) fut une des heureuses surprises d'alors dans un paysage SF francophone assez atone. Préfigurant une mode du polar-sf qui bat actuellement son plein, Roland Wagner crée, avec le personnage de Tem, une figure de private eye unique au monde puisque affublé d'un handicapant "talent" de "transparence". À elle seule, cette idée est un trait de génie comique et littéraire et une contrainte étonnante en termes de menée du récit policier car elle implique de mobiliser un brio parfois quasiment oulipien. La réédition à l'Atalante de ce premier tome (et des suivants ainsi que d'un tout nouveau intitulé Babaluma) de ce qui est devenu un cycle majeur dans l'œuvre du prolifique Roland Wagner (répartie à l'heure où ces lignes sont écrites en onze nouvelles et novellas et sept romans) est une heureuse nouvelle à bien des égards : d'abord l'iconographie de couverture, comme à l'ordinaire chez L'Atalante, superbe, nous offre une représentation de Tem dans son habit de couleur, bien plus belle que sur celle de l'édition originale au Fleuve Noir (à garder tout de même en collector). Ensuite c'est une occasion de découvrir ou de redécouvrir l'univers si foisonnant qu'il ne peut être décrit en quelques lignes et totalement stupéfiant, tant à cause de la "psychosphère" que des marottes – drogues, rock – de cet auteur qui se nomma jadis Red Deff, dans lesquels Tem évolue. Notons que quelque part (on ne dira pas où) dans le cycle se trouve – c'est aux fans de la première heure que je m'adresse – l'explication de la fameuse et intrigante "rande terreur primitive". Le cycle des "Futurs Mystères" a été gratifié d'un Grand Prix de l'Imaginaire en 1999 : remarquons que c'est injuste, car insuffisant. La créativité et le talent délirant de l'auteur, comme son habileté à se sortir d'intrigues compliquées – La Balle de néant offre ainsi une nouvelle version d'énigme en chambre close –, font de Roland Wagner l'égal de ses maîtres en "mystères" : un de nos grands auteurs de littérature populaire. --Francis Mizio