share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Siège de Londres : Et autres nouvelles

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Siège de Londres : Et autres nouvelles

Le Siège de Londres : Et autres nouvelles

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Siège de Londres : Et autres nouvelles"

Pour accompagner le roman de David Lodge qui nous met en bouche l'oeuvre de Henry James voici trois longues nouvelles de cet immense auteur datant de la première période majeure, dite « internationale », qui correspond à l'installation définitive de Henry James à Londres. Le Siège de Londres (1883) met en scène une aventurière américaine originaire de Californie, qui fortune faite grâce à ses nombreux divorces, part à la chasse au mari dans les hautes sociétés européennes. Un Américain cosmopolite, au fait de ses frasques, la reconnaît à Paris lors d'une matinée à la Comédie-Française. Mais il reste discret lorsqu'un peu plus tard il la retrouve à Londres prête à épouser un jeune lord. Car la morale jamesienne penche en faveur de cette arriviste vulgaire mais courageuse en butte aux us et coutumes d'une aristocratie cupide, railleuse et méprisante. Madame de Mauves (1874) raconte l'histoire d'un mariage mal assorti entre une Américaine vertueuse, Euphémia de Mauves et un aristocrate parisien dépravé. Une histoire vue à travers le regard d'un jeune Américain séduit par le charme de Madame et scandalisé par le cynisme de son époux. Or Euphémia va se révéler quasi meurtrière dans sa froideur et sa rigidité. Son époux se suicide. L'évocation brillante et sans pitié des comportements de l'aristocratie parisienne rappelle Balzac et, plus encore, annonce Proust.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 387  pages
  • Dimensions :  1.8cmx11.0cmx16.2cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Rivages Paru le
  • Collection : Rivages poche
  • ISBN :  2743613467
  • EAN13 :  9782743613464
  • Classe Dewey :  813.4

D'autres livres de Henry James

Le Tour d'écrou

Existe-t-il plus grand plaisir que d'écouter des récits macabres, la veille de Noël, dans une vieille maison isolée ? Qu'il est diabolique le frisson qui glace alors les sangs... Qu'il est divin le cri des femmes épouvantées... Ce ne sont pourtant que des histoires... Tandis que celle-ci... El...

Le menteur

Le colonel Capadose est un homme fascinant : séduisant, beau parleur, bon cavalier, aimé des femmes - et surtout de la sienne, Everina -, il réunit toutes les qualités dont on peut rêver. Seule ombre au tableau, c'est un menteur invétéré qui affabule à longueur de journée. Lorsque [.......

Ce que savait Maisie

Au divorce de ses parents, Maisie est l'objet d'un jugement de Salomon, " coupée par moitié, et les tronçons jetés impartialement aux deux adversaires ". Enjeu et instrument de la haine que se vouent ses géniteurs avant d'être rejetée comme un témoin gênant, elle est la spectatrice [.......

Voir tous les livres de Henry James

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Pour accompagner le roman de David Lodge qui nous met en bouche l'oeuvre de Henry James voici trois longues nouvelles de cet immense auteur datant de la première période majeure, dite « internationale », qui correspond à l'installation définitive de Henry James à Londres. Le Siège de Londres (1883) met en scène une aventurière américaine originaire de Californie, qui fortune faite grâce à ses nombreux divorces, part à la chasse au mari dans les hautes sociétés européennes. Un Américain cosmopolite, au fait de ses frasques, la reconnaît à Paris lors d'une matinée à la Comédie-Française. Mais il reste discret lorsqu'un peu plus tard il la retrouve à Londres prête à épouser un jeune lord. Car la morale jamesienne penche en faveur de cette arriviste vulgaire mais courageuse en butte aux us et coutumes d'une aristocratie cupide, railleuse et méprisante. Madame de Mauves (1874) raconte l'histoire d'un mariage mal assorti entre une Américaine vertueuse, Euphémia de Mauves et un aristocrate parisien dépravé. Une histoire vue à travers le regard d'un jeune Américain séduit par le charme de Madame et scandalisé par le cynisme de son époux. Or Euphémia va se révéler quasi meurtrière dans sa froideur et sa rigidité. Son époux se suicide. L'évocation brillante et sans pitié des comportements de l'aristocratie parisienne rappelle Balzac et, plus encore, annonce Proust.