share_book
Envoyer cet article par e-mail

Mille ans d'histoire dans le Nord-Pas-de-Calais et en Picardie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Mille ans d'histoire dans le Nord-Pas-de-Calais et en Picardie

Mille ans d'histoire dans le Nord-Pas-de-Calais et en Picardie

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Mille ans d'histoire dans le Nord-Pas-de-Calais et en Picardie"

"Roy ne suis, ne prince, ne duc, ne comte aussi ; je suis le sire de Coucy", telle était la fière devise d'Enguerrand III, le bâtisseur du château dont il ne reste que ruines, mais quelles ruines ! Avec modestie, qu'il me soit permis de m'inspirer de cette devise : "Historien ne suis, ni écrivain, ni savant I je suis le fruit de mes lectures." D'année en année, mes préférences sont allées au livre d'histoire, à l'histoire régionale en particulier. Au gré des dates qui ont marqué le millénaire, force est de constater que les batailles, les guerres et les traités, les sièges et les destructions, les regroupements industriels et les délocalisations ont laissé une trace durable dans l'évolution politique, sociale et culturelle des populations des pays du Nord. Nos terres et nos richesses ont été convoitées, pillées ou détruites tout au long des siècles par des voisins qui se disaient "amis", parfois plus redoutables que ceux qui s'annonçaient comme "ennemis". De ce passé, que reste-t-il dans la mémoire collective ? Le simple fait que nos pays du Nord vivaient en marge du royaume de France a eu pour conséquence que nous n'existons pas ou peu dans l'Histoire de France... jusqu'au jour ou le roi fait son entrée "en sa bonne ville". Il y a peu de temps, Jacques Duquesne m'avouait : "Notre histoire, la nôtre, personne ne me l'a jamais enseignée à l'école."

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 212  pages
  • Dimensions :  1.8cmx16.0cmx23.4cm
  • Poids : 399.2g
  • Editeur :   Renaissance Du Livre Paru le
  • Collection : Voix de l'histoire
  • ISBN :  2874156957
  • EAN13 :  9782874156953
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

"Roy ne suis, ne prince, ne duc, ne comte aussi ; je suis le sire de Coucy", telle était la fière devise d'Enguerrand III, le bâtisseur du château dont il ne reste que ruines, mais quelles ruines ! Avec modestie, qu'il me soit permis de m'inspirer de cette devise : "Historien ne suis, ni écrivain, ni savant I je suis le fruit de mes lectures." D'année en année, mes préférences sont allées au livre d'histoire, à l'histoire régionale en particulier. Au gré des dates qui ont marqué le millénaire, force est de constater que les batailles, les guerres et les traités, les sièges et les destructions, les regroupements industriels et les délocalisations ont laissé une trace durable dans l'évolution politique, sociale et culturelle des populations des pays du Nord. Nos terres et nos richesses ont été convoitées, pillées ou détruites tout au long des siècles par des voisins qui se disaient "amis", parfois plus redoutables que ceux qui s'annonçaient comme "ennemis". De ce passé, que reste-t-il dans la mémoire collective ? Le simple fait que nos pays du Nord vivaient en marge du royaume de France a eu pour conséquence que nous n'existons pas ou peu dans l'Histoire de France... jusqu'au jour ou le roi fait son entrée "en sa bonne ville". Il y a peu de temps, Jacques Duquesne m'avouait : "Notre histoire, la nôtre, personne ne me l'a jamais enseignée à l'école."