share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Révolution, Tome 2 : Un vent d'acier ; Les Hommes perdus

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Révolution, Tome 2 : Un vent d'acier ; Les Hommes perdus

La Révolution, Tome 2 : Un vent d'acier ; Les Hommes perdus

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "La Révolution, Tome 2 : Un vent d'acier ; Les Hommes perdus"

    "Plus je lis et relis cette oeuvre unique en notre littérature, et dont on s'explique mal qu'elle ait été à ce point oubliée en vingt-cinq ans à peine, plus s'impose à mes yeux cette évidence, cette certitude : si, de tous les ouvrages que notre siècle a consacrés à la Grande Révolution, il ne fallait en garder qu'un, ce serait celui-ci ", affirme le romancier Georges-Emmanuel Clancier au sujet de La Révolution, fruit de douze années de travail et considéré aujourd'hui comme un classique. Dans ce second volume regroupant les deux dernières parties de la saga, les amis d'hier s'entre-déchirent. Entre ceux de la Montagne qui dénoncent trop de modération, et les députés de la Convention effrayés par les échafauds qui se dressent, le torchon brûle. Et Danton a beau défier le "vent d'acier" qui fait voler les têtes, il ne tarde pas lui-même à gravir les marches en bois. Robespierre et son improbable vertu sera lui aussi dévoré par la sanglante machine qu'il aura appelée de ses voeux. Jour après jour, un rêve si généreusement formulé par tous sombre dans les désillusions. Sortent alors de l'ombre les fossoyeurs, les prudents, les Bourbons abhorrés venus dans les fourgons de l'Angleterre reprendre le pouvoir, tous ceux que Robespierre, dans son angoisse de l'échec, appelait "les hommes perdus" et qui vont pousser à l'exil les rescapés de Thermidor...

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 994  pages
    • Dimensions :  3.2cmx14.0cmx20.4cm
    • Poids : 698.5g
    • Editeur :   Editions Phébus Paru le
    • Collection : LITT.FR.
    • ISBN :  2752906250
    • EAN13 :  9782752906250
    • Langue : Français

    D'autres livres de Robert Margerit

    Mont-Dragon

    Quand Mme de R*** posait ainsi pour de rapides croquis au pastel, cette exhibition était insolemment, délicieusement, provocante ; et même à l'époque où, retrouvant les croquis, j'ai entrepris cette toile, elle méritait le qualificatif d'érotique. A présent, l'universelle imbécillité, qui...

    Voir tous les livres de Robert Margerit

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    "Plus je lis et relis cette oeuvre unique en notre littérature, et dont on s'explique mal qu'elle ait été à ce point oubliée en vingt-cinq ans à peine, plus s'impose à mes yeux cette évidence, cette certitude : si, de tous les ouvrages que notre siècle a consacrés à la Grande Révolution, il ne fallait en garder qu'un, ce serait celui-ci ", affirme le romancier Georges-Emmanuel Clancier au sujet de La Révolution, fruit de douze années de travail et considéré aujourd'hui comme un classique. Dans ce second volume regroupant les deux dernières parties de la saga, les amis d'hier s'entre-déchirent. Entre ceux de la Montagne qui dénoncent trop de modération, et les députés de la Convention effrayés par les échafauds qui se dressent, le torchon brûle. Et Danton a beau défier le "vent d'acier" qui fait voler les têtes, il ne tarde pas lui-même à gravir les marches en bois. Robespierre et son improbable vertu sera lui aussi dévoré par la sanglante machine qu'il aura appelée de ses voeux. Jour après jour, un rêve si généreusement formulé par tous sombre dans les désillusions. Sortent alors de l'ombre les fossoyeurs, les prudents, les Bourbons abhorrés venus dans les fourgons de l'Angleterre reprendre le pouvoir, tous ceux que Robespierre, dans son angoisse de l'échec, appelait "les hommes perdus" et qui vont pousser à l'exil les rescapés de Thermidor...