share_book
Envoyer cet article par e-mail

Rachel

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Rachel

Rachel

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Rachel"

    Andréï Guelassimov a choisi de raconter la vie d'un "homme ordinaire". Celle d'un professeur d'université vieillissant, Sviatoslav Semionovitch Kaufman, père juif et mère russe - ce qui n'est pas rien quand on est né en Union soviétique. Trois fois marié. D'abord avec Liouba ("sa" Rachel) quand, doctorant spécialiste de Scott Fitzgerald, il devait travailler comme infirmier clans un hôpital psychiatrique et vivait pleinement les mythiques années 1960. C'est à cette l'époque, où les jeunes Soviétiques découvraient le jazz, le rock et Hemingway, qu'il rencontre Véra, sa seconde épouse, dont il aura un fils. Bien plus tard, Natalia, une jeune étudiante, lui fait perdre la tête avant de lui préférer un agent du KGB. Ce qui n'est pas très bon pour le moral, on en conviendra. Le moral, notre professeur, ne l'a pas vraiment. Il est cardiaque - sa belle-fille, quelque peu délurée et voleuse à l'étalage, veille sur lui -, supporte très mal la trahison de sa jeune épouse, oublie d'être russe dans une veillée funèbre et juif à un enterrement... Bref, toujours un peu à côté de la plaque. Andreï Guelassimov s'est essayé avec bonheur dans ce roman à une narration en miroir qui tresse références bibliques, drame familial, réflexions sur la vieillesse...

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 377  pages
    • Dimensions :  2.8cmx11.6cmx21.0cm
    • Poids : 340.2g
    • Editeur :   Actes Sud Paru le
    • Collection : Lettres russes
    • ISBN :  2742782737
    • EAN13 :  9782742782734
    • Classe Dewey :  891.73
    • Langue : Français

    D'autres livres de Andrei Guelassimov

    La soif

    Un jeune bidasse russe revient de son service militaire en Tchétchénie le visage monstrueusement brûlé après l'attaque de son tank par les boeiviki. Pour oublier, Kostia, dont le visage terrorise les enfants, se met à boire comme seuls les Russes savent le faire... à mort. Il suit en cela ...

    Fox Mulder a une tête de cochon : Et autres nouvelles

    - Touche ton genou, qu'elle a dit alors. Je l'ai touché. - Qu'est-ce que tu sens ? - Mon genou. - C'est un os que tu as là. A l'intérieur de toi, il y a un squelette. Un vrai squelette, tu comprends ? Comme dans vos films imbéciles. Comme dans les cimetières. C'est le tien. C'est ton squelette ...

    L'Année du mensonge

    Grand amateur de boissons fortes et d'aventures féminines, Mikhaïl, jeune loser moscovite, se retrouve un beau jour avec la singulière mission d'apprendre à boire, à fumer et à courir les filles au jeune fils renfermé de son ancien patron. Mais l'éducation sentimentale de l'adolescent prend ...

    L'année du mensonge

    Grand amateur de boissons fortes et d'aventures féminines, Mikhaïl, le héros de L'Année du mensonge, ne s'attarde pas longtemps dans un vrai travail mais reste disponible pour le premier "business" venu. C'est ainsi qu'il se retrouve un beau jour avec la singulière mission d'apprendre à boire,...

    Voir tous les livres de Andrei Guelassimov

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Andréï Guelassimov a choisi de raconter la vie d'un "homme ordinaire". Celle d'un professeur d'université vieillissant, Sviatoslav Semionovitch Kaufman, père juif et mère russe - ce qui n'est pas rien quand on est né en Union soviétique. Trois fois marié. D'abord avec Liouba ("sa" Rachel) quand, doctorant spécialiste de Scott Fitzgerald, il devait travailler comme infirmier clans un hôpital psychiatrique et vivait pleinement les mythiques années 1960. C'est à cette l'époque, où les jeunes Soviétiques découvraient le jazz, le rock et Hemingway, qu'il rencontre Véra, sa seconde épouse, dont il aura un fils. Bien plus tard, Natalia, une jeune étudiante, lui fait perdre la tête avant de lui préférer un agent du KGB. Ce qui n'est pas très bon pour le moral, on en conviendra. Le moral, notre professeur, ne l'a pas vraiment. Il est cardiaque - sa belle-fille, quelque peu délurée et voleuse à l'étalage, veille sur lui -, supporte très mal la trahison de sa jeune épouse, oublie d'être russe dans une veillée funèbre et juif à un enterrement... Bref, toujours un peu à côté de la plaque. Andreï Guelassimov s'est essayé avec bonheur dans ce roman à une narration en miroir qui tresse références bibliques, drame familial, réflexions sur la vieillesse...