share_book
Envoyer cet article par e-mail

Noir rivage

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Noir rivage

Noir rivage

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Noir rivage"

Une ville portuaire. Près du collecteur d'égout où survivent les épaves rejetées par la société, le cadavre d'un homme riche. Max, le dernier des clochards, fouille le corps et trouve le portefeuille de la victime, sa carte d'identité, ses clés. C'était un drôle de type, un trafiquant, un spécialiste des combines louches. Avant qu'on ne le découvre, Max pense à faire une razzia chez lui. Maison impeccable, cave bien garnie. Alors forcément, Max boit et finit par sombrer dans l'inconscience. Pour être réveillé par la fille du mort, une belle étudiante nommée Aurélie. Elle le questionne, le soustrait à la police, veut savoir pourquoi son père a été assassiné. C'est à contrecoeur que Max accepte de l'aider, il faut dire qu'elle a des tueurs à ses trousses... Pour la cacher, Max l'emmène dans le monde de la cloche, là où pauvreté, crasse, famine sont la règle. Il voudrait bien se débarrasser d'elle, mais Aurélie s'accroche à lui comme une bouée de sauvetage.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 242  pages
  • Dimensions :  1.6cmx11.0cmx16.2cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Rivages Paru le
  • Collection : Rivages noir
  • ISBN :  2743609303
  • EAN13 :  9782743609306
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Paul Demure

Les Rosiers de la rue Vernemouze

L'Occupation tisse son lien de grisaille. Rue Vermenouze, Léone et Antoine Lachaux tiennent une épicerie-café-popote fréquentée par les travailleurs du quartier Rabanesse. Une amitié se crée avec " Monsieur l'Ingénieur ", personnage haut en couleurs et sa femme, Agathe. L'ardoise du [.......

Prix : 70 DH
Les jours défaits

Claquements de portes, claquements de verrous, tintement de clés, tout s'enfuit, coule entre les doigts, s'accumule, étouffe. Quand vient le jour, on voudrait pouvoir retirer la toile défaite, rassembler les éclats de vie inaccessibles. On reste immobile, impuissant, cramponné à des mots qui n...

Razzia sur la paroisse

Le minable Jean-Mi, vendeur de bibles illustrées, débarque chez madame Raymond, trésorière de la paroisse locale, chaudement recommandé par l'abbé robert, un curé de choc qui fait dans la réinsertion sociale. Mais Jean-Mi, qui n'a pas les yeux dans sa poche, s'aperçoit que derrière le fatr...

La culotte de la mort

D'autres qui basculent d'une terrasse ou par-dessus une balustrade, ou encore dans un ravin. Dix-sept nouvelles dans lesquelles Jean-Paul Demure explore la violence qui sommeille en chacun et étire, telle la corde de l'arc, cet instant fugace et fatal où la vie quitte le corps, " poussée par la m...

Voir tous les livres de Jean-Paul Demure

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Une ville portuaire. Près du collecteur d'égout où survivent les épaves rejetées par la société, le cadavre d'un homme riche. Max, le dernier des clochards, fouille le corps et trouve le portefeuille de la victime, sa carte d'identité, ses clés. C'était un drôle de type, un trafiquant, un spécialiste des combines louches. Avant qu'on ne le découvre, Max pense à faire une razzia chez lui. Maison impeccable, cave bien garnie. Alors forcément, Max boit et finit par sombrer dans l'inconscience. Pour être réveillé par la fille du mort, une belle étudiante nommée Aurélie. Elle le questionne, le soustrait à la police, veut savoir pourquoi son père a été assassiné. C'est à contrecoeur que Max accepte de l'aider, il faut dire qu'elle a des tueurs à ses trousses... Pour la cacher, Max l'emmène dans le monde de la cloche, là où pauvreté, crasse, famine sont la règle. Il voudrait bien se débarrasser d'elle, mais Aurélie s'accroche à lui comme une bouée de sauvetage.