share_book
Envoyer cet article par e-mail

Colloque sentimental

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Colloque sentimental

Colloque sentimental

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Colloque sentimental"

    Julie Wolkenstein avait fait, lors de la sortie de son premier roman, Juliette ou la Paresseuse un début remarqué et remarquable en littérature. On avait à l'époque loué, notamment, l'ingénieuse construction de son roman. Telle une éminente criminelle attendue par une brigade de lecteurs, la voilà qui récidive et frappe de nouveau là où ça fait plaisir : une intrigue savamment orchestrée, habitée de personnages drôles et misérables, qui chacun leur tour, semblent faire les yeux doux à leur créatrice pour empocher un brin d'intérêt et d'existence. Le tout entre passé et présent, récit narratif et révélation manuscrite, réflexions introspectives tendues d'une psychologie pointilleuse qui nous font penser que madame Wolkenstein connaît bien (trop ?) la nature humaine. À l'image de David Lodge, elle nous entraîne dans les remous d'un colloque de province consacré à Ann Hellbrown, auteur oubliée, qui aurait décidé de ne plus écrire à la mort de son mari. Son ancienne maison, dans une petite ville de l'ouest de la France, à l'atmosphère mystérieuse, sera le théâtre des opérations. Voilà un début plutôt curieux. Ça renifle l'ennui universitaire me direz-vous, la poussière ensommeillée et l'inattention dissimulée. Détrompez-vous. Le colloque, organisé par un jeune bellâtre à l'ambition certaine, et fréquenté entre autres, par un motard mystérieux, une spécialiste américaine complètement névrosée ou une novice qui ne s'en laissera pas conter nous promet la révélation de bien des mystères. Côté cœur, ce colloque tournera-t-il à la rencontre sentimentale que certaines âmes assoiffées de passion et étouffées de solitude attendent, réclament ? Côté intellectuel, allons-nous enfin apprendre pourquoi Ann Hellbrown a décidé de ne plus écrire une seule ligne après la noyade de son mari et pourquoi elle a décidé de quitter la France ? Et du côté de Julie Wolkenstein ? Rien de nouveau, sinon que l'auteur nous fait encore une fois la brillante démonstration de son talent et d'une imagination qui doit beaucoup à nos voisins d'outre-Manche. Colloque sentimental confirme qu'elle est une des grandes figures littéraires françaises et que si les lecteurs venaient à l'oublier, la justice ne serait pas de ce monde. --Hector Chavez

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 344  pages
    • Dimensions :  2.4cmx13.8cmx20.4cm
    • Poids : 358.3g
    • Editeur :   P.O.L. Paru le
    • ISBN :  2867448433
    • EAN13 :  9782867448430
    • Classe Dewey :  843
    • Langue : Français

    D'autres livres de Julie Wolkenstein

    L'Excuse

    "J'aurais dû m'en apercevoir dès le début : la première fois que je l'ai vue, le soir où elle a débarqué sur l'île avec ma mère et s'est encadrée dans la porte-fenêtre, éblouie par le décalage horaire et le coucher de soleil, tout coïncidait, tout concordait. Nous reproduisions [......

    Happy End

    Dans quelques années, lorsque le niveau des océans aura monté. La mer grignote un bout de côte normande, engloutira bientôt les quelques villas perchées sur la falaise. Ce jour-là, Éliane, la seule survivante des trois familles de vacanciers qui y ont partagé tous leurs étés, veut voir la...

    L'heure anglaise

    Juillet 1911, une matinée d'été dans la campagne anglaise. Edward Sanders marche le long de la rivière. Il rentre chez lui, mais personne ne l'y attend. Ni Susan, ni les enfants. Tous le croient en ville, sagement assis à son bureau. Susan Sanders parcourt les rues de Londres. Personne ne sait ...

    Voir tous les livres de Julie Wolkenstein

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Julie Wolkenstein avait fait, lors de la sortie de son premier roman, Juliette ou la Paresseuse un début remarqué et remarquable en littérature. On avait à l'époque loué, notamment, l'ingénieuse construction de son roman. Telle une éminente criminelle attendue par une brigade de lecteurs, la voilà qui récidive et frappe de nouveau là où ça fait plaisir : une intrigue savamment orchestrée, habitée de personnages drôles et misérables, qui chacun leur tour, semblent faire les yeux doux à leur créatrice pour empocher un brin d'intérêt et d'existence. Le tout entre passé et présent, récit narratif et révélation manuscrite, réflexions introspectives tendues d'une psychologie pointilleuse qui nous font penser que madame Wolkenstein connaît bien (trop ?) la nature humaine. À l'image de David Lodge, elle nous entraîne dans les remous d'un colloque de province consacré à Ann Hellbrown, auteur oubliée, qui aurait décidé de ne plus écrire à la mort de son mari. Son ancienne maison, dans une petite ville de l'ouest de la France, à l'atmosphère mystérieuse, sera le théâtre des opérations. Voilà un début plutôt curieux. Ça renifle l'ennui universitaire me direz-vous, la poussière ensommeillée et l'inattention dissimulée. Détrompez-vous. Le colloque, organisé par un jeune bellâtre à l'ambition certaine, et fréquenté entre autres, par un motard mystérieux, une spécialiste américaine complètement névrosée ou une novice qui ne s'en laissera pas conter nous promet la révélation de bien des mystères. Côté cœur, ce colloque tournera-t-il à la rencontre sentimentale que certaines âmes assoiffées de passion et étouffées de solitude attendent, réclament ? Côté intellectuel, allons-nous enfin apprendre pourquoi Ann Hellbrown a décidé de ne plus écrire une seule ligne après la noyade de son mari et pourquoi elle a décidé de quitter la France ? Et du côté de Julie Wolkenstein ? Rien de nouveau, sinon que l'auteur nous fait encore une fois la brillante démonstration de son talent et d'une imagination qui doit beaucoup à nos voisins d'outre-Manche. Colloque sentimental confirme qu'elle est une des grandes figures littéraires françaises et que si les lecteurs venaient à l'oublier, la justice ne serait pas de ce monde. --Hector Chavez