share_book
Envoyer cet article par e-mail

De la servitude volontaire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
De la servitude volontaire

De la servitude volontaire

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "De la servitude volontaire"

    Rédigé vers 1549 par un tout jeune homme de dix-huit ans, De la servitude volontaire est le grand texte « à l'honneur de la liberté contre les tyrans » (Montaigne, Les Essais) de la Renaissance. À contre-courant des idées de son temps on est alors en plein humanisme , La Boétie constate non seulement que « l'amour de la liberté n est pas si naturel », mais encore que le peuple est complice de sa propre servitude puisqu'il contribue, par son obéissance même, au maintien du tyran. Un demi millénaire après sa rédaction, cet essai éclaire toujours d une lumière crue ce que Miguel Benasayag appelle « notre époque obscure ».

    Détails sur le produit

    • Reliure : Poche
    • 96  pages
    • Dimensions :  1.2cmx10.8cmx16.8cm
    • Poids : 59.0g
    • Editeur :   Le Passager Clandestin Paru le
    • Collection : REEDITIONS
    • ISBN :  291695239X
    • EAN13 :  9782916952390
    • Classe Dewey :  321
    • Langue : Français

    D'autres livres de Etienne de La Boétie

    Discours de la servitude volontaire

    Publié en 1576, le Discours de la servitude volontaire est l'oeuvre d'un jeune auteur de dix-huit-ans. Ce texte (ô combien actuel !) analyse les rapports maître-esclave qui régissent le monde et reposent sur la peur, la complaisance, la flagornerie et l'humiliation de soi-même. Leçon [....]...

    Discours de la servitude volontaire

    Publié en 1576, le Discours de la servitude volontaire est l'oeuvre d'un jeune auteur de dix-huit-ans. Ce texte (ô combien actuel !) analyse les rapports maître-esclave qui régissent le monde et reposent sur la peur, la complaisance, la flagornerie et l'humiliation de soi-même. Leçon [....]...

    Discours de la servitude volontaire

    Le renom d'Etienne de La Boétie s'attache à un écrit composé " en sa première jeunesse ", " à l'honneur de la liberté contre les tyrans ". Dans le branle-bas de combat qui secouait le dernier quart du XVIe siècle, le célèbre libelle, par la volonté polémique des éditeurs, fut [....]...

    Discours de la servitude volontaire

    Publié en 1576, le Discours de la servitude volontaire est l'oeuvre d'un jeune auteur de dix-huit-ans. Ce texte (ô combien actuel !) analyse les rapports maître-esclave qui régissent le monde et reposent sur la peur, la complaisance, la flagornerie et l'humiliation de soi-même. Leçon politique...

    Voir tous les livres de Etienne de La Boétie

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Rédigé vers 1549 par un tout jeune homme de dix-huit ans, De la servitude volontaire est le grand texte « à l'honneur de la liberté contre les tyrans » (Montaigne, Les Essais) de la Renaissance. À contre-courant des idées de son temps on est alors en plein humanisme , La Boétie constate non seulement que « l'amour de la liberté n est pas si naturel », mais encore que le peuple est complice de sa propre servitude puisqu'il contribue, par son obéissance même, au maintien du tyran. Un demi millénaire après sa rédaction, cet essai éclaire toujours d une lumière crue ce que Miguel Benasayag appelle « notre époque obscure ».