share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le marquis et le régent : Une conspiration bretonne à l'aube des Lumières

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le marquis et le régent : Une conspiration bretonne à l'aube des Lumières

Le marquis et le régent : Une conspiration bretonne à l'aube des Lumières

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Le marquis et le régent : Une conspiration bretonne à l'aube des Lumières"

    Nantes, place du Bouffay, 26 mars 1720 : quatre gentilshommes bretons - MM. de Pontcallec, de Montlouis, du Couëdic et Le Moyne de Talhouët sont convaincus par un tribunal d'exception du crime de lèse-majesté et félonie. Ils périssent le soir même sur l'échafaud, décapités à coups de doloire, la hache des tonneliers. Les condamnés, si l'on en croit les juges, ont tenté de soulever la Bretagne avec le concours de l'Espagne, afin de renverser l'autorité du régent Philippe d'Orléans, oncle du jeune Louis XV. Etrange procès, et étrange châtiment, dans le contexte de l'" aimable Régence " (1715-1723), réputée pour son ouverture, sa modération et son libéralisme. Etrange affaire, aussi, toute de chevauchées nocturnes, de déclarations séditieuses, de déguisements improbables et de plans chimériques. Au terme d'une enquête approfondie au sein des archives judiciaires (à Paris) et locales (à Nantes, à Rennes, à Vannes), Joël Cornette a reconstitué la conjuration de Pontcallec et fait revivre l'homme auquel son nom est attaché. Il restitue le cadre des événements : l'affrontement entre une monarchie autoritaire, décidée à fabriquer des sujets obéissants, et une Bretagne insoumise, attachée au maintien de ses privilèges et de ses libertés. Il en dégage le sens : une réponse, anachronique et utopique, au malaise qui présida, des siècles durant, aux rapports entre le pouvoir et la société, entre le centre de l'État royal et ses périphéries. Il redonne son véritable visage à Chrisogone-Clément de Guer, marquis de Pontcallec, chef d'un nom ancien et illustre, gentilhomme irascible, seigneur ruiné et jaloux de ses droits. Il s'attache enfin à la " seconde vie " de Pontcallec, héros de romans, de complaintes et de l'histoire militante, devenu un symbole d'insoumission et un martyr des libertés bretonnes. De cette survie du marquis décapité témoignent les nombreuses versions du chant consacré à sa mort, auquel une postface d'Eva Guillorel et un CD réalisé par l'association Dastum redonnent ici toute son actualité.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 476  pages
    • Dimensions :  4.2cmx14.6cmx21.4cm
    • Poids : 621.4g
    • Editeur :   Tallandier Paru le
    • Collection : MODERNE
    • ISBN :  2847344829
    • EAN13 :  9782847344820
    • Classe Dewey :  944
    • Langue : Français

    D'autres livres de Joël Cornette

    Absolutisme et Lumières 1652-1783

    Le nom et l'image de Louis XIV sont attachés au triomphe de l'absolutisme : au terme d'un processus de réduction à l'obéissance, ordre, autorité et contrôle monarchique semblent s'imposer dans le royaume. Mais la volonté hégémonique du roi, en Europe, entraîne la France dans des guerres...

    Une histoire du monde aux temps modernes

    Tandis que Luther est déclaré hérétique, Soliman le Magnifique monte sur le trône à Istanbul. En 1639, le Japon se ferme au monde pour deux siècles, et Pascal met au point sa machine à calculer. La traite des Noirs bouleverse le continent africain, mais la dynastie mandchoue des Qing [......

    L'affirmation de l'Etat absolu (1492-1652)

    Cet ouvrage dresse le tableau d'un siècle et demi de mutations, lentes ou violentes, souvent dramatiques, qui ont ébranlé le royaume, à l'image de l'affrontement des croyances exacerbé par les deux Réformes (protestante et catholique). Il propose une double lecture : chronologique et [....]...

    Histoire de la Bretagne et des Bretons : Tome 1, Des âges obscurs au règne de Louis XIV

    Devenue française en 1532, la Bretagne n'a jamais cessé d'être elle-même. Son identité s'impose, par-delà les lieux communs, de la " Celtie " idéalisée des druides et des chevaliers du Graal jusqu'à Bécassine. Dans ce livre-somme, Joël Cornette, Breton et historien, retrace l'aventure ...

    Voir tous les livres de Joël Cornette

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Nantes, place du Bouffay, 26 mars 1720 : quatre gentilshommes bretons - MM. de Pontcallec, de Montlouis, du Couëdic et Le Moyne de Talhouët sont convaincus par un tribunal d'exception du crime de lèse-majesté et félonie. Ils périssent le soir même sur l'échafaud, décapités à coups de doloire, la hache des tonneliers. Les condamnés, si l'on en croit les juges, ont tenté de soulever la Bretagne avec le concours de l'Espagne, afin de renverser l'autorité du régent Philippe d'Orléans, oncle du jeune Louis XV. Etrange procès, et étrange châtiment, dans le contexte de l'" aimable Régence " (1715-1723), réputée pour son ouverture, sa modération et son libéralisme. Etrange affaire, aussi, toute de chevauchées nocturnes, de déclarations séditieuses, de déguisements improbables et de plans chimériques. Au terme d'une enquête approfondie au sein des archives judiciaires (à Paris) et locales (à Nantes, à Rennes, à Vannes), Joël Cornette a reconstitué la conjuration de Pontcallec et fait revivre l'homme auquel son nom est attaché. Il restitue le cadre des événements : l'affrontement entre une monarchie autoritaire, décidée à fabriquer des sujets obéissants, et une Bretagne insoumise, attachée au maintien de ses privilèges et de ses libertés. Il en dégage le sens : une réponse, anachronique et utopique, au malaise qui présida, des siècles durant, aux rapports entre le pouvoir et la société, entre le centre de l'État royal et ses périphéries. Il redonne son véritable visage à Chrisogone-Clément de Guer, marquis de Pontcallec, chef d'un nom ancien et illustre, gentilhomme irascible, seigneur ruiné et jaloux de ses droits. Il s'attache enfin à la " seconde vie " de Pontcallec, héros de romans, de complaintes et de l'histoire militante, devenu un symbole d'insoumission et un martyr des libertés bretonnes. De cette survie du marquis décapité témoignent les nombreuses versions du chant consacré à sa mort, auquel une postface d'Eva Guillorel et un CD réalisé par l'association Dastum redonnent ici toute son actualité.