share_book
Envoyer cet article par e-mail

Politique et religion en France et en Belgique : L'héritage chrétien

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Politique et religion en France et en Belgique : L'héritage chrétien

Politique et religion en France et en Belgique : L'héritage chrétien

Collectif,   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Politique et religion en France et en Belgique : L'héritage chrétien"

La France et la Belgique ont été les deux pays les plus acharnés à refuser toute référence à l'héritage chrétien de l'Europe dans le traité constitutionnel européen. Cette position commune renvoie pourtant à deux laïcités bien distinctes, chacune enracinée dans son histoire et son modèle de relations entre politique et religion. La France revendique une laïcité englobante reléguant le religieux dans l'espace privé. La Belgique est caractérisée par une laïcité-pilier, en interaction et concurrence avec les visions du monde confessionnelles dans l'espace public. A partir d'éclairages disciplinaires variés (science politique, sociologie des religions, histoire, droit, philosophie), une équipe binationale de chercheurs suggère que la réalité est plus accommodante que les principes, mais que les convergences n'occultent pas la résistance des traditions culturelles. L'érosion des systèmes de croyances et la perte d'emprise des institutions modifient les logiques des rapports entre Eglises et Etat, les mobilisations partisanes et sociales et les usages du sacré en société. Le religieux n'en demeure pas moins un enjeu symbolique fort et une ressource dans la redéfinition des identités nationales et des modalités du vivre-ensemble à l'oeuvre dans le contexte de l'intégration européenne.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 203  pages
  • Dimensions :  1.8cmx16.0cmx23.2cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Université De Bruxelles Paru le
  • Collection : Science politique
  • ISBN :  2800414421
  • EAN13 :  9782800414423
  • Langue : Français

D'autres livres de François Foret

Légitimer l'Europe : Pouvoir et symbolique à l'ère de la gouvernance

Après l'échec d'une d'une Constitution européenne, la tentation est grande de tourner la page des débats institutionnels et théoriques pour revenir à une " Europe des projets " concrète, qui tirerait sa légitimité de ses résultats au quotidien. C'est oublier que des demandes politiques fon...

Voir tous les livres de François Foret

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

La France et la Belgique ont été les deux pays les plus acharnés à refuser toute référence à l'héritage chrétien de l'Europe dans le traité constitutionnel européen. Cette position commune renvoie pourtant à deux laïcités bien distinctes, chacune enracinée dans son histoire et son modèle de relations entre politique et religion. La France revendique une laïcité englobante reléguant le religieux dans l'espace privé. La Belgique est caractérisée par une laïcité-pilier, en interaction et concurrence avec les visions du monde confessionnelles dans l'espace public. A partir d'éclairages disciplinaires variés (science politique, sociologie des religions, histoire, droit, philosophie), une équipe binationale de chercheurs suggère que la réalité est plus accommodante que les principes, mais que les convergences n'occultent pas la résistance des traditions culturelles. L'érosion des systèmes de croyances et la perte d'emprise des institutions modifient les logiques des rapports entre Eglises et Etat, les mobilisations partisanes et sociales et les usages du sacré en société. Le religieux n'en demeure pas moins un enjeu symbolique fort et une ressource dans la redéfinition des identités nationales et des modalités du vivre-ensemble à l'oeuvre dans le contexte de l'intégration européenne.