share_book
Envoyer cet article par e-mail

Chroniques d'art, 1902-1918

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Chroniques d'art, 1902-1918

Chroniques d'art, 1902-1918

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : 107,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Chroniques d'art, 1902-1918"

Présentation de Chroniques d'art, 1902-1918

Présenté dans un ordre chronologique, l'ensemble des critiques d'art d'Apollinaire permet de se former un jugement indépendant sur ses idées esthétiques, sa compétence et son rôle dans le développement de l'art moderne. En outre, ses écrits, en tant que chroniques, nous font revivre jour par jour l'époque la plus animée, la plus héroïque du XXe siècle. Les textes s'échelonnent de 1902 à 1918. On y découvre constamment un grand esprit, un grand poète et un homme de goût, ce qui n'empêche nullement le piquant, la fraîcheur et l'imprévu. La critique de Guillaume Apollinaire, en effet, était souvent subjective, impressionniste ; il n'hésitait pas à dire avec candeur : " J'aime ce tableau ", ou : " Je trouve ce tableau détestable. " A l'analyse rigoureusement intellectuelle, il préférait l'impression lyrique, et " son génie de critique ", comme l'a remarqué André Salmon, " était inséparable de son génie de poète ".

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 623 pages
  • Dimensions :  3.0cmx10.8cmx17.0cm
  • Poids : 258.5g
  • Editeur :   Editions Flammarion Paru le
  • Collection : Folio
  • ISBN :  2070327531
  • EAN13 :  9782070327539
  • Classe Dewey :  759.06
  • Langue : Français

D'autres livres de Guillaume Apollinaire

Les onze mille verges

Ayant ouï dire qu'en terre de France, les demoiselles ont la cuisse fine et les reins chaloupés, Mony Vibescu, hospodar héréditaire roumain, entreprend un périple qui doit le conduire à Paris. Pour ne rien sacrifier à l'ennui du voyageur, le prince s'essaie en chemin aux multiples ...

Prix : 23 DH
Le poète assassiné

Prix : 101 DH

Alcools

Sous le pont Mirabeau coule la SeineEt nos amoursFaut-il qu'il m'en souvienneLa joie venait toujours après la peine Ces vers du "Pont Mirabeau", comme ceux de "La Chanson du mal-aimé" ou de "Zone", tous issus du recueil Alcools ont fait la fortune littéraire d'Apollinaire, et un grand [....]...

Voir tous les livres de Guillaume Apollinaire

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Présentation de Chroniques d'art, 1902-1918

Présenté dans un ordre chronologique, l'ensemble des critiques d'art d'Apollinaire permet de se former un jugement indépendant sur ses idées esthétiques, sa compétence et son rôle dans le développement de l'art moderne. En outre, ses écrits, en tant que chroniques, nous font revivre jour par jour l'époque la plus animée, la plus héroïque du XXe siècle. Les textes s'échelonnent de 1902 à 1918. On y découvre constamment un grand esprit, un grand poète et un homme de goût, ce qui n'empêche nullement le piquant, la fraîcheur et l'imprévu. La critique de Guillaume Apollinaire, en effet, était souvent subjective, impressionniste ; il n'hésitait pas à dire avec candeur : " J'aime ce tableau ", ou : " Je trouve ce tableau détestable. " A l'analyse rigoureusement intellectuelle, il préférait l'impression lyrique, et " son génie de critique ", comme l'a remarqué André Salmon, " était inséparable de son génie de poète ".