share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le feu follet ; suivi d'Adieu à Gonzague

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le feu follet ; suivi d'Adieu à Gonzague

Le feu follet ; suivi d'Adieu à Gonzague

  (Auteur)


Prix : 34,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le feu follet ; suivi d'Adieu à Gonzague"

Maintenant, il savait tout le prix de Dorothée. Au fond de lui-même, il croyait qu'il avait gardé un pouvoir sur elle et qu'il pouvait la reprendre, si enfin il s'en donnait la peine. Et il ne pouvait pas croire que l'émoi qu'il ressentait ne fût pas communicatif. Elle avait l'air si bon, sur cette photo. Sa bouche répétait ce que disaient les yeux : une tendresse timide. Ses seins frêles disaient encore la même chose, et sa peau qui fuyait sous ses doigts, ses mains friables.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 185 pages
  • Dimensions :  1.6cmx10.8cmx17.8cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : folio
  • ISBN :  2070361527
  • EAN13 :  9782070361526
  • Classe Dewey :  843.912
  • Langue : Français

D'autres livres de Pierre Drieu la Rochelle

Journal d'un homme trompé

On ne peut pas dire qu'on connaisse bien Drieu sans avoir lu le journal d'un homme trompé. Dans les douze nouvelles qui composent ce livre, Drieu a dépeint de la manière la plus nue et la plus triste la réalité contemporaine de l'amour. Qu'est-ce que l'amour aujourd'hui, passé la tempête phys...

Prix : 87 DH
Gilles

Je ne puis plus aimer une femme. Je vais partir. Torrents de larmes, sanglots, spasmes, râles, agonie, mort, autre veillée funèbre. Femmes mortes. Dora, au loin, qu'étaient ses jours et ses nuits ? Assez. Femmes mortes. Il était mort aux femmes. Il attendit une heure. Le sanglot de Berthe ne fi...

Prix : 86 DH

Journal, 1939-1945

Prix : 350 DH

Voir tous les livres de Pierre Drieu la Rochelle

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Maintenant, il savait tout le prix de Dorothée. Au fond de lui-même, il croyait qu'il avait gardé un pouvoir sur elle et qu'il pouvait la reprendre, si enfin il s'en donnait la peine. Et il ne pouvait pas croire que l'émoi qu'il ressentait ne fût pas communicatif. Elle avait l'air si bon, sur cette photo. Sa bouche répétait ce que disaient les yeux : une tendresse timide. Ses seins frêles disaient encore la même chose, et sa peau qui fuyait sous ses doigts, ses mains friables.