share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'adieu au Sud

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'adieu au Sud

L'adieu au Sud

  (Auteur)


Prix : 75,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  qu'1 exemplaire !
Date de livraison estimée le vendredi 9 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "L'adieu au Sud"

    1929-1945 : La Louisiane, du krach de Wall Street à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le pays des bayous, pendant la grande dépression, est soumis à la dictature d'un politicien haut en couleur : Huey Pierce Long. Dans ce roman, sur fond historique authentique, on assiste à la lutte contre le chômage (quatorze millions de sans emploi dans l'Union) à la fin de la prohibition, aux émeutes du Bonus, à l'essor de l'aviation commerciale, à la création des grandes comédies musicales, à la guerre telle que la vécurent les Louisianais. Osmond de Vigors est entouré de trois jeunes femmes : Liz Bogen, artiste peintre noire, Cordelia Murray, riche flapper new-yorkaise, et Doris de Castel-Brajac, petite fille d'oncle Gus. Parallèlement à la lente désagrégation des principes sudistes due au progrès, à l'évolution des mœurs et aux aspirations des générations nouvelles. Osmond, digne héritier des Cavaliers, dont le prototype fut et reste Clarence Dandrige, s'éloigne, lui aussi, d'un Sud devenu méconnaissable. Le portrait de Virginie, dame de Bagatelle, restera le symbole légendaire d'un monde disparu.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Poche
    • 653 pages
    • Dimensions :  3.0cmx11.0cmx18.0cm
    • Poids : 317.5g
    • Editeur :   Gallimard Paru le
    • Collection : Folio
    • ISBN :  2070380408
    • EAN13 :  9782070380404
    • Classe Dewey :  813
    • Langue : Français

    D'autres livres de Maurice Denuzière

    L'amour flou

    Edouard d'Alteyrac, Mirose, Laurence, Alcide et Charlotte... tous sont des héros lucides, chaleureux, tous ont une réelle gourmandise pour la vie et, surtout, une saine aspiration au bonheur. Mais si les uns connaissent, d'instinct, la bonne voie pour y parvenir, les autres l'ignorent. Tous la ...

    Prix : 87 DH
    Un homme sans ambition

    Benoît Escalet, trentenaire à l’aise, célibataire de vocation et juriste dans une compagnie d’assurances, a pour passion dominante la protection de son indépendance et de sa tranquillité. Il refuse tout avancement et fuit les relations, de voisinage ou mondaines. C’est l’asocial [......

    Un chien de saison

    Quand un célibataire bien tranquille accepte de prendre en pension, le temps des vacances, le chien de son meilleur ami, l'aventure commence. Il faut reconnaître que Néron, boxer bringé, lourd de quarante kilos de muscles et de malice canine, a une étonnante propension à faire d'énormes [....

    Amélie ou la concordance des temps

    Par quel sortilège le professeur Louis Campelle, éminent professeur d'histoire, spécialiste du XIXe siècle, se retrouve-t-il transporté brutalement dans cette époque qu'il connaît jusque dans ses moindres détails ? Entre rêve et coma, démence et lucidité, comment ne pas perdre la raison a...

    Voir tous les livres de Maurice Denuzière

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    1929-1945 : La Louisiane, du krach de Wall Street à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le pays des bayous, pendant la grande dépression, est soumis à la dictature d'un politicien haut en couleur : Huey Pierce Long. Dans ce roman, sur fond historique authentique, on assiste à la lutte contre le chômage (quatorze millions de sans emploi dans l'Union) à la fin de la prohibition, aux émeutes du Bonus, à l'essor de l'aviation commerciale, à la création des grandes comédies musicales, à la guerre telle que la vécurent les Louisianais. Osmond de Vigors est entouré de trois jeunes femmes : Liz Bogen, artiste peintre noire, Cordelia Murray, riche flapper new-yorkaise, et Doris de Castel-Brajac, petite fille d'oncle Gus. Parallèlement à la lente désagrégation des principes sudistes due au progrès, à l'évolution des mœurs et aux aspirations des générations nouvelles. Osmond, digne héritier des Cavaliers, dont le prototype fut et reste Clarence Dandrige, s'éloigne, lui aussi, d'un Sud devenu méconnaissable. Le portrait de Virginie, dame de Bagatelle, restera le symbole légendaire d'un monde disparu.