share_book
Envoyer cet article par e-mail

Box-office : Don Simpson et la culture hollywoodienne de l'excès

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Box-office : Don Simpson et la culture hollywoodienne de l'excès

Box-office : Don Simpson et la culture hollywoodienne de l'excès

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Box-office : Don Simpson et la culture hollywoodienne de l'excès"

Dans la lignée des ouvrages de Peter Biskind, un formidable voyage dans le cinéma américain des années 80. Steven Spielberg a déclaré un jour :" Si quelqu'un est capable de me décrire son idée en vingt-cinq mots voire moins. ça veut dire que ça fera plutôt un bon film. " Cette vision des choses tranchait avec le cinéma complexe des années 70. quand des films d'auteur comme Le Parrain ou Chinatown rencontraient les faveurs du public. Le coup d'envoi était donné pour les années 80. années fric et cocaïne, ère du marketing et du " produit calibré " par excellence. Producteur avec Jerry Bruckheimer de Flashdance, de Top Gun. Don Simpson incarna mieux que nul autre cette époque. Monstre du box-office, cet homme de toutes les démesures, dont la paranoïa n'avait d'égale que son incroyable talent pour le succès. fut le pire bad boy d'une ville pourtant ouverte à toutes les excentricités. Né en Alaska en 1943, il mourut à l'âge de 52 ans. ce qui ne surprit personne tant son mode de vie était tenu pour le plus scandaleux d'Hollywood. A partir de nombreuses heures d'entretiens avec les protagonistes de cette aventure, Chartes Fleming nous livre des centaines d'anecdotes inédites. Il fait ici le portrait d'un homme, d'une époque et lève le voile sur les dessous du système. On y croise entre autres Anthony Peticano. homme de tous les coups bas du cinéma hollywoodien, Heidy Fleiss et ses réseaux de call-girls, ou encore Boyce Newman, le dealer des stars. Box-Office ou la biographie du producteur le plus déjanté d'Hollywood, celui qui voulut être une légende. et qui le devint.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 428  pages
  • Dimensions :  3.8cmx13.8cmx22.0cm
  • Poids : 539.8g
  • Editeur :   Sonatine Paru le
  • ISBN :  2355840253
  • EAN13 :  9782355840258
  • Classe Dewey :  791.430232092

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Dans la lignée des ouvrages de Peter Biskind, un formidable voyage dans le cinéma américain des années 80. Steven Spielberg a déclaré un jour :" Si quelqu'un est capable de me décrire son idée en vingt-cinq mots voire moins. ça veut dire que ça fera plutôt un bon film. " Cette vision des choses tranchait avec le cinéma complexe des années 70. quand des films d'auteur comme Le Parrain ou Chinatown rencontraient les faveurs du public. Le coup d'envoi était donné pour les années 80. années fric et cocaïne, ère du marketing et du " produit calibré " par excellence. Producteur avec Jerry Bruckheimer de Flashdance, de Top Gun. Don Simpson incarna mieux que nul autre cette époque. Monstre du box-office, cet homme de toutes les démesures, dont la paranoïa n'avait d'égale que son incroyable talent pour le succès. fut le pire bad boy d'une ville pourtant ouverte à toutes les excentricités. Né en Alaska en 1943, il mourut à l'âge de 52 ans. ce qui ne surprit personne tant son mode de vie était tenu pour le plus scandaleux d'Hollywood. A partir de nombreuses heures d'entretiens avec les protagonistes de cette aventure, Chartes Fleming nous livre des centaines d'anecdotes inédites. Il fait ici le portrait d'un homme, d'une époque et lève le voile sur les dessous du système. On y croise entre autres Anthony Peticano. homme de tous les coups bas du cinéma hollywoodien, Heidy Fleiss et ses réseaux de call-girls, ou encore Boyce Newman, le dealer des stars. Box-Office ou la biographie du producteur le plus déjanté d'Hollywood, celui qui voulut être une légende. et qui le devint.