share_book
Envoyer cet article par e-mail

Correspondance et poésie : Actes du colloque de Brest, 16-17 octobre 2009

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Correspondance et poésie : Actes du colloque de Brest, 16-17 octobre 2009

Correspondance et poésie : Actes du colloque de Brest, 16-17 octobre 2009

Collectif,   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Correspondance et poésie : Actes du colloque de Brest, 16-17 octobre 2009"

Entre la correspondance, écrite au fil de la plume à l'intention d'un destinataire choisi, et la poésie, qui s'adresse a priori à tous au prix d'un travail contre la spontanéité et l'improvisation, les liens pourraient sembler ténus. Mais ces définitions sont par trop restrictives : l'une des caractéristiques de la correspondance est de pouvoir prendre tous les tons et se plier à toutes les formes, à commencer par la poétique. L'épître, ou lettre en vers, en est la manifestation la plus évidente, puisque les deux genres s'y confondent, mais ce n'est pas la seule, loin de là. D'Ovide à Georges Perros en passant par Rimbaud, Verlaine, Louis Ménard et Max Jacob, la première partie de cet ouvrage cherche à définir une "poétique épistolaire" dans l'histoire. Une deuxième partie traite de la dimension régulièrement ludique des lettres accompagnées de vers, semés ou distincts. Ces pratiques communes à l'abbé Cotin, à Nerval, à Verlaine ou à Valéry, peuvent-elles cependant se résumer à de simples "jeux de société" ?Sous le signe des "confidences", une troisième partie distingue d'une part les lettres de poètes (Heredia, Rodenbach, Armand Robin, etc.) à des prosateurs, et d'autre part les lettres de quelques grands prosateurs (Flaubert, Huysmans, Barrès) à des poètes plus ou moins oubliés aujourd'hui (Louise Colet, Adrien Mithouard, Anna de Noailles). Ecrites par les meilleurs spécialistes dans leurs disciplines, les dix-neuf études ici rassemblées abordent sous tous les angles, de l'histoire littéraire à la linguistique, tous les types de correspondances (réelles ou fictives, actives ou passives, publiées ou inédites, en vers, en prose, ou les deux), jusqu'aux dédicaces manuscrites d'auteurs sur leurs livres. Elles renouvellent l'interprétation de quelques grands recueils, ainsi que la poétique de la plupart des poètes abordés.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 291  pages
  • Dimensions :  2.2cmx15.4cmx20.8cm
  • Poids : 399.2g
  • Editeur :   Pu Rennes Paru le
  • Collection : Interférences
  • ISBN :  2753513694
  • EAN13 :  9782753513693
  • Classe Dewey :  809
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Marc Hovasse

Victor Hugo : Tome 2, Pendant l'exil : 1851-1864

Le premier tome de cette biographie racontait la vie d'un grand écrivain français. Ce deuxième tome tente de suivre celle d'un génie. Entre Napoléon le Petit (1852), pamphlet contre Louis Bonaparte, et William Shakespeare (1864), le livre des livres, Victor Hugo publie coup sur coup Châtiments...

Victor Hugo, tome I : Avant l'exil, 1802-1851

C'est assurément, dans ce bicentenaire de Victor Hugo, l'événement éditorial le plus important, le plus original et le plus intéressant. D'abord parce qu'il s'agit d'un texte véritablement inédit (et non pas une réédition comme beaucoup d'autres publications), ensuite parce que le biographe...

Voir tous les livres de Jean-Marc Hovasse

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Entre la correspondance, écrite au fil de la plume à l'intention d'un destinataire choisi, et la poésie, qui s'adresse a priori à tous au prix d'un travail contre la spontanéité et l'improvisation, les liens pourraient sembler ténus. Mais ces définitions sont par trop restrictives : l'une des caractéristiques de la correspondance est de pouvoir prendre tous les tons et se plier à toutes les formes, à commencer par la poétique. L'épître, ou lettre en vers, en est la manifestation la plus évidente, puisque les deux genres s'y confondent, mais ce n'est pas la seule, loin de là. D'Ovide à Georges Perros en passant par Rimbaud, Verlaine, Louis Ménard et Max Jacob, la première partie de cet ouvrage cherche à définir une "poétique épistolaire" dans l'histoire. Une deuxième partie traite de la dimension régulièrement ludique des lettres accompagnées de vers, semés ou distincts. Ces pratiques communes à l'abbé Cotin, à Nerval, à Verlaine ou à Valéry, peuvent-elles cependant se résumer à de simples "jeux de société" ?Sous le signe des "confidences", une troisième partie distingue d'une part les lettres de poètes (Heredia, Rodenbach, Armand Robin, etc.) à des prosateurs, et d'autre part les lettres de quelques grands prosateurs (Flaubert, Huysmans, Barrès) à des poètes plus ou moins oubliés aujourd'hui (Louise Colet, Adrien Mithouard, Anna de Noailles). Ecrites par les meilleurs spécialistes dans leurs disciplines, les dix-neuf études ici rassemblées abordent sous tous les angles, de l'histoire littéraire à la linguistique, tous les types de correspondances (réelles ou fictives, actives ou passives, publiées ou inédites, en vers, en prose, ou les deux), jusqu'aux dédicaces manuscrites d'auteurs sur leurs livres. Elles renouvellent l'interprétation de quelques grands recueils, ainsi que la poétique de la plupart des poètes abordés.