share_book
Envoyer cet article par e-mail

Tue ton patron

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Tue ton patron

Tue ton patron

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Tue ton patron"

    Eh oui, j'ai tué mon patron. Il ne pouvait pas en être autrement. j'avais perdu mes plus belles années entre les murs de son entreprise, j'avais vu quelques copains y mourir, j'y avais usé ma santé, mais ça n'a pas empêché qu'un jour je reçoive ma lettre de licenciement. j'ai fait partie de la dernière charrette. jeté comme un Kleenex, ni plus ni moins. Le restant de ma vie cassée, vidée. E fallait bien que quelqu'un paie et je n'ai pas eu de mal à savoir qui. je suis allé dans son antre, là où il dirige tout. je l'ai traqué, suivi. j'ai appris à connaître son milieu, à rencontrer son entourage et ses congénères... Et un jour, plutôt une nuit...

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 145  pages
    • Dimensions :  1.6cmx10.6cmx17.6cm
    • Poids : 140.6g
    • Editeur :   Editions Libertalia Paru le
    • ISBN :  2918059102
    • EAN13 :  9782918059103
    • Classe Dewey :  843

    D'autres livres de Jean-Pierre Levaray

    Tranches de chagrin

    C'est bien au " chagrin " que vont encore les ouvriers, ces invisibles qui forment en France une classe fantôme plus que jamais méprisée par la sphère politico-médiatique, plus que jamais brimée par les puissances économiques et judiciaires. ceux, par exemple, qui triment pour la nocive indus...

    Voir tous les livres de Jean-Pierre Levaray

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Eh oui, j'ai tué mon patron. Il ne pouvait pas en être autrement. j'avais perdu mes plus belles années entre les murs de son entreprise, j'avais vu quelques copains y mourir, j'y avais usé ma santé, mais ça n'a pas empêché qu'un jour je reçoive ma lettre de licenciement. j'ai fait partie de la dernière charrette. jeté comme un Kleenex, ni plus ni moins. Le restant de ma vie cassée, vidée. E fallait bien que quelqu'un paie et je n'ai pas eu de mal à savoir qui. je suis allé dans son antre, là où il dirige tout. je l'ai traqué, suivi. j'ai appris à connaître son milieu, à rencontrer son entourage et ses congénères... Et un jour, plutôt une nuit...