share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Légende des siècles - Les Petites Epopées

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Légende des siècles - Les Petites Epopées

La Légende des siècles - Les Petites Epopées

  (Auteur)


Prix : 88,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  qu'1 exemplaire !
Date de livraison estimée le mercredi 14 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Légende des siècles - Les Petites Epopées"

Lorsque Victor Hugo publie en 1859 La Légende des siècles, il entend raconter l'Histoire de l'humanité des origines jusqu'à la fin des temps. Mais la poésie désormais porte à des pièces plus brèves, et ce n'est pas une longue narration qu'il compose, mais une suite de Petites Epopées, courts récits héroïques et pittoresques qui cependant ne s'interdisent pas les éclairs visionnaires. Œuvre d'un exilé qui vient de refuser l'amnistie, ces poèmes sont aussi des " paroles dans l'épreuve " qui projettent sur toute l'Histoire la dénonciation de la répression de 1848 et du coup d'État de Napoléon III. Non pas une Histoire progressiste, puisque le présent étouffe sous la domination, mais un monument qui dénonce les tyrans et fait revenir les héros du passé pour que le lecteur en garde mémoire quand la liberté reviendra. Car toujours se maintient " ce fil qui s'atténue quelquefois au point de devenir invisible, mais qui ne casse jamais, le grand fil mystérieux du labyrinthe humain, le Progrès ".

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • Broché  pages
  • Dimensions :  1.6cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Le Livre De Poche Paru le
  • Collection : Classiques
  • ISBN :  2253160660
  • EAN13 :  9782253160663
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

D'autres livres de Victor Hugo

Les Misérables

C'est un tel classique qu'on a toujours l'impression de l'avoir déjà lu... ou vu : avec Michel Bouquet dans le rôle de Javert, ou bien Depardieu. Relire donc Les Misérables, publié par Victor Hugo en 1862, offre le plaisir de la reconnaissance et du recommencement. Toujours on sera emporté...

Prix : 60 DH
Les Misérables. Tome 2, Cosette

Paris, 1831. Les regards de Cosette et de Marius se sont croisés, un matin, dans le jardin du Luxembourg. Deux âmes disposées à s'aimer. Mais Jean Valjean veille, lui, l'ancien bagnard dont Cosette est devenue la seule raison de vivre. Promenades supprimées, déménagement - il croit tout ...

Prix : 59 DH

Hernani

Monts d'Aragon! Galice! Estramadoure ! - Oh! je porte malheur à tout ce qui m'entoure! J'ai pris vos meilleurs fils, pour mes droits, sans remords je les ai fait combattre, et voilà qu'il sont morts! C'étaient les plus vaillants de la vaillante Espagne. Ils sont morts! ils sont tous tombés dans ...

Prix : 42 DH
Le Dernier Jour d'un condamné

Victor Hugo a vingt-six ans quand il écrit, en deux mois et demi, Le Dernier jour d'un Condamné, roman qui constitue sans doute le réquisitoire le plus véhément jamais prononcé contre la peine de mort. Nous ne saurons pas qui est le Condamné, nous ne saurons rien du crime qu'il a commis. Car ...

Prix : 15 DH

Voir tous les livres de Victor Hugo

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Lorsque Victor Hugo publie en 1859 La Légende des siècles, il entend raconter l'Histoire de l'humanité des origines jusqu'à la fin des temps. Mais la poésie désormais porte à des pièces plus brèves, et ce n'est pas une longue narration qu'il compose, mais une suite de Petites Epopées, courts récits héroïques et pittoresques qui cependant ne s'interdisent pas les éclairs visionnaires. Œuvre d'un exilé qui vient de refuser l'amnistie, ces poèmes sont aussi des " paroles dans l'épreuve " qui projettent sur toute l'Histoire la dénonciation de la répression de 1848 et du coup d'État de Napoléon III. Non pas une Histoire progressiste, puisque le présent étouffe sous la domination, mais un monument qui dénonce les tyrans et fait revenir les héros du passé pour que le lecteur en garde mémoire quand la liberté reviendra. Car toujours se maintient " ce fil qui s'atténue quelquefois au point de devenir invisible, mais qui ne casse jamais, le grand fil mystérieux du labyrinthe humain, le Progrès ".