share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Sommeil de la raison

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Sommeil de la raison

Le Sommeil de la raison

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Sommeil de la raison"

Le Sommeil de la raison n'a rien de raisonnable. À moins que la raison ne soit proche de ce qui se révèle, parfois, par la vérité des rêves ou des cauchemars... En ce qui concerne Gabrielle Wittkop, ce sont les cauchemars qui sont à la source de son oeuvre. À travers six brèves histoires proches du conte cruel, l'auteur dépeint des univers monstrueux, effrayants parce qu'ils sont la trace évidente des frayeurs de l'auteur. On est projeté dans un monde singulier et terrible qui crie tout autant qu'il s'écrit, qui tremble devant nous et ne peut nous laisser indifférents : Le Sommeil de la raison se lit avec la douceur inquiète d'une mère qui veille les cauchemars de son enfant. Les thèmes abordés sont essentiellement familiaux ; mais qu'il s'agisse des liens père-fille, frère-soeur, mari-femme, ils ont comme point commun, l'amour impossible. C'est sans doute ce qui conduit l'auteur à enfermer ses personnages dans des récits en forme de cage. Par la complexité et le merveilleux des fils de l'imaginaire, chaque conte a ainsi la perfection d'une toile d'araignée. Et le dernier, le plus beau du livre, se termine logiquement par la mort, celle que l'on se donne, à l'image de l'auteur qui elle-même s'est donné la mort. Ainsi, Le Sommeil de la raison est et restera son dernier livre. Il n'en devient que plus troublant, que plus essentiel. --Isabelle Magnien

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 160  pages
  • Dimensions :  1.2cmx14.0cmx20.2cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Verticales Paru le
  • Collection : Litterature
  • ISBN :  2843351081
  • EAN13 :  9782843351082
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Gabrielle Wittkop

Sérénissime assassinat

En littérature, Venise semble fort bien se prêter au mal et aux maladies. Juan Manuel de Prada, avec La Tempête en avait déjà fait l'éclatante démonstration. Gabrielle Wittkop ajoute une pierre à l'édifice érigé en l'honneur d'une Venise pestiférée et maléfique avec ce court roman [...

Carnets d'Asie

" Mes carnets d'Asie ne sont rien que des notes personnelles, impressions griffonnées sur mes genoux, au bord d'une rizière ou dans un bus de fer-blanc, couvrant des pages et des pages barbouillées de sueur ou étoilées de pourpre par un moustique gorgé mais vaincu ". En revisitant ses souvenir...

Le necrophile

En 1972, à la Bibliothèque noire de Régine Deforges, Le Nécrophile paraissait dans la presque totale indifférence. Seuls quelques journalistes remarquèrent l'incroyable, l'élégant et le très immoral objet littéraire qui venait de surgir. Un homme exhume des cadavres fraîchement mis en ter...

Voir tous les livres de Gabrielle Wittkop

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le Sommeil de la raison n'a rien de raisonnable. À moins que la raison ne soit proche de ce qui se révèle, parfois, par la vérité des rêves ou des cauchemars... En ce qui concerne Gabrielle Wittkop, ce sont les cauchemars qui sont à la source de son oeuvre. À travers six brèves histoires proches du conte cruel, l'auteur dépeint des univers monstrueux, effrayants parce qu'ils sont la trace évidente des frayeurs de l'auteur. On est projeté dans un monde singulier et terrible qui crie tout autant qu'il s'écrit, qui tremble devant nous et ne peut nous laisser indifférents : Le Sommeil de la raison se lit avec la douceur inquiète d'une mère qui veille les cauchemars de son enfant. Les thèmes abordés sont essentiellement familiaux ; mais qu'il s'agisse des liens père-fille, frère-soeur, mari-femme, ils ont comme point commun, l'amour impossible. C'est sans doute ce qui conduit l'auteur à enfermer ses personnages dans des récits en forme de cage. Par la complexité et le merveilleux des fils de l'imaginaire, chaque conte a ainsi la perfection d'une toile d'araignée. Et le dernier, le plus beau du livre, se termine logiquement par la mort, celle que l'on se donne, à l'image de l'auteur qui elle-même s'est donné la mort. Ainsi, Le Sommeil de la raison est et restera son dernier livre. Il n'en devient que plus troublant, que plus essentiel. --Isabelle Magnien