share_book
Envoyer cet article par e-mail

Du Christ à la Trinité : Penser les mystères du Christ après Thomas d'Aquin et Balthasar

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Du Christ à la Trinité : Penser les mystères du Christ après Thomas d'Aquin et Balthasar

Du Christ à la Trinité : Penser les mystères du Christ après Thomas d'Aquin et Balthasar

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Du Christ à la Trinité : Penser les mystères du Christ après Thomas d'Aquin et Balthasar"

Le lieu premier de manifestation de la Trinité est la figure du Christ en ses mystères. La foi trinitaire ne résulte pas d'une subtile articulation entre unité et pluralité, mais d'une méditation sur le rapport de Jésus à son Père et à leur Esprit commun. Telle est la première thèse du présent ouvrage, qui sera vérifiée par l'exploration de la portée trinitaire des mystères du Christ chez deux grands maîtres : pour Thomas d'Aquin, la Trinité est la clé d'interprétation et l'horizon de compréhension de la vita Christi ; pour Hans Urs von Balthasar, la figure du Christ et ses mystères sont le lieu par excellence de la révélation de la triunité de Dieu. Un noeud redoutable se présente toutefois : lorsque le Père, le Fils et l'Esprit agissent dans l'économie, comment maintenir à la fois leur spécificité et leur profonde unité d'opération ? L'Aquinate, fidèle au principe classique de l'unité ad extra de l'opération de la Trinité, souligne principalement l'unité, mais peine à rendre compte du propre de personnes. Balthasar met en valeur les distinctions révélées dans les mystères, sans toutefois chercher à déterminer dans l'économie une unité à hauteur de l'unité intradivine. C'est pourquoi l'auteur propose une véritable théologie des mystères du Christ, fondée sur une élaboration philosophique de la révélation comme irruption et nouveauté, cohérente avec la singularité et la contingence des mystères. Ainsi, la théologie trinitaire pourra et devra se déployer à partir de l'agir des personnes divines telle quelle se présente dans la vie du Christ, sans quitter celle-ci d' "un pouce". Il s'agit toutefois d'assurer aussi le pôle de l'unité, en retravaillant sur le plan scripturaire, historique et théologique le principe d'unité ad extra, afin d'en proposer une formulation nouvelle qui respecte la distinction au sein de l'unité. C'est à ce prix seulement, en effet, qu'il est possible de penser, jusque dans son agir, la triunité de Dieu. Dans cet ouvrage novateur, le père Vetö fait le pari qu'il est possible de dialoguer avec un Maître de la période médiévale pour faire authentiquement oeuvre de théologie contemporaine. Son voeu : que le XXIe siècle soit celui d'un dialogue renoué avec les grands médiévaux, comme le XXe fut celui de la redécouverte des Pères.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 478  pages
  • Dimensions :  3.0cmx13.6cmx21.4cm
  • Poids : 539.8g
  • Editeur :   Cerf Paru le
  • Collection : Cogitatio Fidei
  • ISBN :  220409501X
  • EAN13 :  9782204095013

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le lieu premier de manifestation de la Trinité est la figure du Christ en ses mystères. La foi trinitaire ne résulte pas d'une subtile articulation entre unité et pluralité, mais d'une méditation sur le rapport de Jésus à son Père et à leur Esprit commun. Telle est la première thèse du présent ouvrage, qui sera vérifiée par l'exploration de la portée trinitaire des mystères du Christ chez deux grands maîtres : pour Thomas d'Aquin, la Trinité est la clé d'interprétation et l'horizon de compréhension de la vita Christi ; pour Hans Urs von Balthasar, la figure du Christ et ses mystères sont le lieu par excellence de la révélation de la triunité de Dieu. Un noeud redoutable se présente toutefois : lorsque le Père, le Fils et l'Esprit agissent dans l'économie, comment maintenir à la fois leur spécificité et leur profonde unité d'opération ? L'Aquinate, fidèle au principe classique de l'unité ad extra de l'opération de la Trinité, souligne principalement l'unité, mais peine à rendre compte du propre de personnes. Balthasar met en valeur les distinctions révélées dans les mystères, sans toutefois chercher à déterminer dans l'économie une unité à hauteur de l'unité intradivine. C'est pourquoi l'auteur propose une véritable théologie des mystères du Christ, fondée sur une élaboration philosophique de la révélation comme irruption et nouveauté, cohérente avec la singularité et la contingence des mystères. Ainsi, la théologie trinitaire pourra et devra se déployer à partir de l'agir des personnes divines telle quelle se présente dans la vie du Christ, sans quitter celle-ci d' "un pouce". Il s'agit toutefois d'assurer aussi le pôle de l'unité, en retravaillant sur le plan scripturaire, historique et théologique le principe d'unité ad extra, afin d'en proposer une formulation nouvelle qui respecte la distinction au sein de l'unité. C'est à ce prix seulement, en effet, qu'il est possible de penser, jusque dans son agir, la triunité de Dieu. Dans cet ouvrage novateur, le père Vetö fait le pari qu'il est possible de dialoguer avec un Maître de la période médiévale pour faire authentiquement oeuvre de théologie contemporaine. Son voeu : que le XXIe siècle soit celui d'un dialogue renoué avec les grands médiévaux, comme le XXe fut celui de la redécouverte des Pères.