share_book
Envoyer cet article par e-mail

Bodo

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Bodo

Bodo

  (Auteur)


Prix : 236,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Bodo"

A l'origine était le wassan kara, une fête théâtrale dans la population haoussa de Zinder, au Niger. Il s'agit de représenter les événements politiques, avec les personnalités officielles du moment en les faisant jouer par des monsieur-tout-le-monde qui en sont les sosies. C'est ainsi que Bodo le colonisé tint le rôle de Baudot le colon, à la fin des années quarante. On ne peut pas confondre Bodo et Baudot, dont les noms sont homophones. Ils ne s'écrivent pas de la même façon. Des deux porteurs, l'un est noir et l'autre blanc. L'un nigérien, l'autre français. Pourtant, il y a des moments de leur vie où tous les deux sont africains, peut-être, où tous les deux sont européens. Qui est univoque? On ne peut pas confondre non plus Bodo, qui est Bodo le père, et Bodo, qui est Bodo le fils. Entre le Niger et la Champagne, entre Zinder ou Niamey et Colombey-les-Deux-Eglises, il y a l'Indochine en guerre, les camps d'entraînement de guérilleros au Ghana, les paysages du grand fleuve, l'origine des hommes, les amours et les familles... Entre 1940 et aujourd'hui, un morceau de l'Afrique roman.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 361 pages
  • Dimensions :  2.8cmx15.2cmx22.4cm
  • Poids : 458.1g
  • Editeur :   Pol Paru le
  • Collection : FICTION
  • ISBN :  2846823375
  • EAN13 :  9782846823371
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Jacques Jouet

Cris de mes chats le dimanche

Entre Cheryl qui batifole, les pieds de porc touchés par la granule, et le reste dont il vaut mieux ne pas parler, Gabriel a des raisons d'avoir envie de changer d'air. Embarqué sur la République, la péniche que Claire et Bernard partagent avec leurs enfants et leurs chats, à se balader sur l'E...

Poèmes de Paris : Une anthologie à l'usage des flâneurs

Promenons-nous dans Paris... mais avec des poèmes. Ou plutôt, laissons-nous accompagner ; la poésie de Paris est concrète, truffée des rues dans lesquelles, précisément, nous déambulons, des lieux dans lesquels nous nous trouvons. Quelle chance ! D'autant plus que la proximité ne se limite ...

La seule fois de l'amour

Victoire a un projet, qui est un projet de vie, qui est un projet de vie amoureuse : elle connaîtra dans sa vie un amour et un seul, ni plus ni moins. Avec cet amour, elle fera l'amour une fois et une seule. Bonne chance, Victoire !...

Voir tous les livres de Jacques Jouet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

A l'origine était le wassan kara, une fête théâtrale dans la population haoussa de Zinder, au Niger. Il s'agit de représenter les événements politiques, avec les personnalités officielles du moment en les faisant jouer par des monsieur-tout-le-monde qui en sont les sosies. C'est ainsi que Bodo le colonisé tint le rôle de Baudot le colon, à la fin des années quarante. On ne peut pas confondre Bodo et Baudot, dont les noms sont homophones. Ils ne s'écrivent pas de la même façon. Des deux porteurs, l'un est noir et l'autre blanc. L'un nigérien, l'autre français. Pourtant, il y a des moments de leur vie où tous les deux sont africains, peut-être, où tous les deux sont européens. Qui est univoque? On ne peut pas confondre non plus Bodo, qui est Bodo le père, et Bodo, qui est Bodo le fils. Entre le Niger et la Champagne, entre Zinder ou Niamey et Colombey-les-Deux-Eglises, il y a l'Indochine en guerre, les camps d'entraînement de guérilleros au Ghana, les paysages du grand fleuve, l'origine des hommes, les amours et les familles... Entre 1940 et aujourd'hui, un morceau de l'Afrique roman.