share_book
Envoyer cet article par e-mail

Désobéissance (La) : Un enjeu de citoyenneté

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Désobéissance (La) : Un enjeu de citoyenneté

Désobéissance (La) : Un enjeu de citoyenneté

Collectif,   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Désobéissance (La) : Un enjeu de citoyenneté"

    Face aux atteintes portées à la démocratie par une oligarchie toujours plus agressive. Face aux remises en cause du pacte social et notamment des services publics. Face à la nécessité de renforcer le répertoire d'action des citoyens, des salariés, des chômeurs, des consommateurs, de tous les sans (logement, papier etc.), La question de la désobéissance est posée par des acteurs sociaux les plus divers et toujours plus nombreux. Ces actes de désobéissance ne sont en rien un retour au vieil illégalisme. Ils en appellent à la désobéissance au nom d'une conception plus haute du droit. Désobéissance individuelle pour échapper à l'idéologie du système et à ses engrenages : réseaux anti-pub, collectifs d'accueil des étrangers en situation irrégulière, RESF, faucheurs volontaires, bilinguisme régional, semences paysannes, lanceurs d'alerte, refus de la télévision, des JO, réquisition de locaux (DAL, Jeudi Noir), etc. Désobéissance professionnelle pour échapper à la casse des services publics, aux logiques de privatisation du vivant, avec les enseignants désobéisseurs, les médecins solidaires, les postiers qui refusent d'être transformés en VRP, les électriciens qui rétablissent le courant, les travailleurs sociaux qui refusent de devenir des auxiliaires de police, l'appel des cinéastes à désobéir, les mouvements pour défendre les services publics (EGSP), le droit à l'avortement, le refus du travail dominical et des nocturnes commerciaux, etc. Désobéissance institutionnelle avec des collectivités territoriales qui refusent les expulsions, qui contournent les interdits en matière de services publics gratuits, qui se proclament territoires sans OGM, villes hors AGCS, qui pratiquent des semis désobéissants, admettent de l'habitat léger, refusent l'implantation de grandes surfaces, revendiquent la désobéissance européenne, etc.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 200  pages
    • Dimensions :  1.6cmx12.8cmx19.8cm
    • Poids : 199.6g
    • Editeur :   Golias Paru le
    • Collection : Combats actuels
    • ISBN :  2354721412
    • EAN13 :  9782354721411
    • Langue : Français

    D'autres livres de Paul Ariès

    La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

    Longtemps les gauches se sont crues en pays de cocagne : il fallait toujours faire croître le gâteau (PIB) avant de pouvoir le répartir plus équitablement. Il est maintenant évident qu'il n'est pas possible d'avoir une croissance infinie dans un monde fini. L'enjeu est donc d'apprendre à [....

    Desobeir et grandir - vers une societe de decroissance

    La crise économique rend maintenant incontournable la remise en cause du modèle de la croissance infinie. Ce livre rassemble des chroniques traitant de la décroissance sous tous ses angles. De la grève de la consommation au droit de ne rien faire en passant par le slow food et les droits des ...

    Démarque-toi !

    La publicité ne sert pas seulement à vendre des lessives. Elle transforme nos façons de penser et de vivre. Pire encore : elle pollue nos rêves. La publicité est le vecteur de l'immondialisation. Ce petit manuel anti-pub propose 35 critères : la pub contre l'école, contre les femmes, les [...

    La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance

    Dans ce livre, Paul Ariès pulvérise avec brio les idéologies du progrès et de la croissance qui continuent à coloniser notre imaginaire. Son livre se situe dans la tradition du droit à la paresse, du vivre et travailler au pays, de l'éloge de la lenteur ou même de la pauvreté évangélique....

    Voir tous les livres de Paul Ariès

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Face aux atteintes portées à la démocratie par une oligarchie toujours plus agressive. Face aux remises en cause du pacte social et notamment des services publics. Face à la nécessité de renforcer le répertoire d'action des citoyens, des salariés, des chômeurs, des consommateurs, de tous les sans (logement, papier etc.), La question de la désobéissance est posée par des acteurs sociaux les plus divers et toujours plus nombreux. Ces actes de désobéissance ne sont en rien un retour au vieil illégalisme. Ils en appellent à la désobéissance au nom d'une conception plus haute du droit. Désobéissance individuelle pour échapper à l'idéologie du système et à ses engrenages : réseaux anti-pub, collectifs d'accueil des étrangers en situation irrégulière, RESF, faucheurs volontaires, bilinguisme régional, semences paysannes, lanceurs d'alerte, refus de la télévision, des JO, réquisition de locaux (DAL, Jeudi Noir), etc. Désobéissance professionnelle pour échapper à la casse des services publics, aux logiques de privatisation du vivant, avec les enseignants désobéisseurs, les médecins solidaires, les postiers qui refusent d'être transformés en VRP, les électriciens qui rétablissent le courant, les travailleurs sociaux qui refusent de devenir des auxiliaires de police, l'appel des cinéastes à désobéir, les mouvements pour défendre les services publics (EGSP), le droit à l'avortement, le refus du travail dominical et des nocturnes commerciaux, etc. Désobéissance institutionnelle avec des collectivités territoriales qui refusent les expulsions, qui contournent les interdits en matière de services publics gratuits, qui se proclament territoires sans OGM, villes hors AGCS, qui pratiquent des semis désobéissants, admettent de l'habitat léger, refusent l'implantation de grandes surfaces, revendiquent la désobéissance européenne, etc.