share_book
Envoyer cet article par e-mail

Histoire politique des coupes du monde de football

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Histoire politique des coupes du monde de football

Histoire politique des coupes du monde de football

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : 200,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  qu'1 exemplaire !
Date de livraison estimée le vendredi 9 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Histoire politique des coupes du monde de football"

Entre l'omniprésence de Mussolini pendant " la Coppa del Duce " (1934) et le baiser de Jacques Chirac sur le crâne de Fabien Barthez (1998), la deuxième compétition sportive du monde - en termes d'audience télévisée, après les jeux olympiques d'été - n'a jamais pu maintenir " la position de neutralité absolue et intransigeante " qu'aurait voulu respecter la FIFA lors de sa fondation en 1904. Le président actuel reconnaît lui-même qu'en la matière " le sport a presque entièrement perdu sa chasteté ". Confrontée aux puissances politiques et économiques, la FIFA est devenue une organisation non gouvernementale dont les objectifs dépassent l'horizon des stades. Ce nouveau rôle d'acteur des relations internationales a d'ailleurs été officialisé en janvier 2006 par l'accueil de Kofi Annan au siège de la FIFA. Evoquant " le rôle du sport dans l'amélioration de l'éducation et de la santé dans les pays les plus pauvres " ou encore l'impact de la Coupe du monde 2010 - organisée en Afrique du Sud - sur le développement de l'Afrique, le secrétaire général de l'ONU a déclaré : " Le sport a l'incroyable faculté de catalyser les changements positifs dans ce monde ; je ne connais rien d'autre qui sache unir les peuples comme le football, " Le sport étant passé au premier plan des relations internationales, cette appropriation politique des Coupes du monde ne relève plus seulement des questions de politique intérieure: affrontement pacifique des nations, le Mondial mobilise Etats et gouvernements. On comprendra dès lors qu'avec les passions nationales qu'il soulève, ce soit désormais un sujet politique et un objet d'histoire.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 346 pages
  • Dimensions :  2.0cmx17.0cmx23.2cm
  • Poids : 598.7g
  • Editeur :   Vuibert Paru le
  • Collection : Sciences, Corps et Mouvements
  • ISBN :  2711771377
  • EAN13 :  9782711771370
  • Classe Dewey :  306.483
  • Langue : Français

D'autres livres de Paul Dietschy

Histoire du football

Codifié par l'Angleterre triomphante au soir du XIXe siècle, le football est devenu le sport le plus populaire du monde. Or, son histoire reste largement méconnue. Comment sont nés clubs, fédérations et compétitions internationales ? Quand et pourquoi ont été fixées les règles [....]...

Vingtième siècle, N° 111, Juillet-Sept : Le foot, du local au mondial

Depuis plus de vingt ans, le football est un champ historiographique à part entière. Conviés par les travaux pionniers d'Alfred Wahl, stimulés par le retentissement des heurs et malheurs de l'équipe de France, de nouvelles générations de chercheurs français ont consacré thèses, livres et c...

Voir tous les livres de Paul Dietschy

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Entre l'omniprésence de Mussolini pendant " la Coppa del Duce " (1934) et le baiser de Jacques Chirac sur le crâne de Fabien Barthez (1998), la deuxième compétition sportive du monde - en termes d'audience télévisée, après les jeux olympiques d'été - n'a jamais pu maintenir " la position de neutralité absolue et intransigeante " qu'aurait voulu respecter la FIFA lors de sa fondation en 1904. Le président actuel reconnaît lui-même qu'en la matière " le sport a presque entièrement perdu sa chasteté ". Confrontée aux puissances politiques et économiques, la FIFA est devenue une organisation non gouvernementale dont les objectifs dépassent l'horizon des stades. Ce nouveau rôle d'acteur des relations internationales a d'ailleurs été officialisé en janvier 2006 par l'accueil de Kofi Annan au siège de la FIFA. Evoquant " le rôle du sport dans l'amélioration de l'éducation et de la santé dans les pays les plus pauvres " ou encore l'impact de la Coupe du monde 2010 - organisée en Afrique du Sud - sur le développement de l'Afrique, le secrétaire général de l'ONU a déclaré : " Le sport a l'incroyable faculté de catalyser les changements positifs dans ce monde ; je ne connais rien d'autre qui sache unir les peuples comme le football, " Le sport étant passé au premier plan des relations internationales, cette appropriation politique des Coupes du monde ne relève plus seulement des questions de politique intérieure: affrontement pacifique des nations, le Mondial mobilise Etats et gouvernements. On comprendra dès lors qu'avec les passions nationales qu'il soulève, ce soit désormais un sujet politique et un objet d'histoire.