share_book
Envoyer cet article par e-mail

Entropia, N° 3, automne 2007 : Décroissance & technique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Entropia, N° 3, automne 2007 : Décroissance & technique

Entropia, N° 3, automne 2007 : Décroissance & technique

Collectif,   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Entropia, N° 3, automne 2007 : Décroissance & technique"

La technique et la marchandise sont les deux faces de la même médaille. La technique a contribué à faire de la planète un territoire à asservir. La raison instrumentale de domination du monde n'est pas un modèle viable. Tous les indicateurs objectifs de cette perversion de la raison sont dans le rouge : crise climatique, effondrement de la biodiversité, accroissement des inégalités... La démocratie, la citoyenneté et la solidarité sont menacées. Face aux technophiles, il ne s'agit pas d'entonner la complainte des technophobes, mais de retrouver, pendant qu'il en est encore temps, le sens de la mesure et la mesure du sens de " la cause commune ". L'analyse critique des origines, des pratiques, des effets sociaux et écologiques de la technique est indispensable. Le monde de la virtualité techniciste n'a pas moins de limites que le monde réel. Le rôle et les orientations de la recherche doivent être soumis aux véritables attentes d'une société de responsabilité et de fraternité. L'objection de croissance donne à cette exploration une liberté d'interprétation, d'imagination et de proposition qui fouette l'esprit et repousse la fatalité. Son exigence est théorique, politique, pratique et poétique.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 223  pages
  • Dimensions :  1.8cmx14.6cmx22.2cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Parangon Paru le
  • Collection : ENTROPIA
  • ISBN :  2841901718
  • EAN13 :  9782841901715
  • Classe Dewey :  300
  • Langue : Français

D'autres livres de Alain Gras

Politique, communication et technologies : Mélanges en hommage à Lucien Sfez

Depuis 1960, Lucien Sfez se livre avec entêtement à une sorte de traque des idéologies qui deviendront dominantes, et dénonce successivement l'emprise de l'idéologie de la décision, celle de la prétendue transparence de la communication, celle de l'imagerie symbolique en politique, celle de l...

Le choix du feu : Aux origines de la crise climatique

Comment a-t-on pu négliger à ce point l'énergie de l'eau, du vent ou de la terre ? Des quatre éléments, notre civilisation n'en a retenu qu'un pour produire son énergie : le feu. Le pétrole, le charbon ou les grandes chaudières que sont les centrales nucléaires fournissent ainsi aujourd'hui...

Les imaginaires de l'innovation technique : Regard anthropologique sur le passé dans la perspective d'un avenir incertain

Alpin Gras est professeur émérite de sono - anthropologie des techniques à l'Université Paris 1 Panthéon - Sorbonne. Fondateur du Centre d'études des techniques, des connaissances et des pratiques (CETCOPRA) qu'il o dirigé jusqu'en 2010 et co - fondateur de Estropia, revue d'étude théorique...

Voir tous les livres de Alain Gras

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La technique et la marchandise sont les deux faces de la même médaille. La technique a contribué à faire de la planète un territoire à asservir. La raison instrumentale de domination du monde n'est pas un modèle viable. Tous les indicateurs objectifs de cette perversion de la raison sont dans le rouge : crise climatique, effondrement de la biodiversité, accroissement des inégalités... La démocratie, la citoyenneté et la solidarité sont menacées. Face aux technophiles, il ne s'agit pas d'entonner la complainte des technophobes, mais de retrouver, pendant qu'il en est encore temps, le sens de la mesure et la mesure du sens de " la cause commune ". L'analyse critique des origines, des pratiques, des effets sociaux et écologiques de la technique est indispensable. Le monde de la virtualité techniciste n'a pas moins de limites que le monde réel. Le rôle et les orientations de la recherche doivent être soumis aux véritables attentes d'une société de responsabilité et de fraternité. L'objection de croissance donne à cette exploration une liberté d'interprétation, d'imagination et de proposition qui fouette l'esprit et repousse la fatalité. Son exigence est théorique, politique, pratique et poétique.