share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Peste blonde

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Peste blonde

La Peste blonde

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "La Peste blonde"

    On les attendait, les revoilà. Avec La peste blonde, les héros des Croix de Paille sont de retour pour de nouvelles aventures. Entre les deux livres, à peine un an s'est écoulé. La même durée sépare l'action des deux histoires. Dieudonné d'Anglet a maintenant 21 ans et travaille toujours pour Nicolas de la Reynie, le premier lieutenant de police directement nommé par Louis XIV. Fleur, Cyclope, Atlas, Saint-Gris sont toujours de la partie, de la Reynie s'est remarié, Dieudonné d'Anglet est amoureux et Paris complote toujours autant. La routine... jusqu'au jour où Monsieur de la Reynie reçoit une étrange lettre. La peste fait son entrée dans la capitale par le biais d'un trafic de perruques volontairement infestées. Dieudonné d'Anglet et son armée de gueux sont face à un odieux complot dont ils doivent démêler l'intrigue. Une fois de plus, Philippe Bouin nous entraîne dans une série d'aventures rondement menées. L'action enchevêtre en permanence fiction et réalité. Dieudonné d'Anglet, personnage imaginaire, côtoie aussi bien Nicolas de la Reynie, véritablement préfet de police à l'époque, que Molière ou Colbert. Des notes de bas de page viennent brouiller les pistes comme pour mieux entretenir le suspense. La fameuse lettre, prétexte à l'intrigue a réellement existé. «De la Reynie a bien reçu cette lettre anonyme le Ier mai», lit-on. Et la langue de l'époque, revisitée avec truculence par Philippe Bouin, plonge le lecteur dans un XVIIème siècle plus vrai que nature. L'occasion de redécouvrir quantité d'expressions et de jurons aujourd'hui oubliés. Mais là encore, le doute plane sur la véracité des mots. Vous avez dit mystère ? ... --Flore de Lesquen--

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 282  pages
    • Dimensions :  1.8cmx12.4cmx19.2cm
    • Poids : 222.3g
    • Editeur :   Viviane Hamy Paru le
    • Collection : Chemins nocturnes
    • ISBN :  2878581415
    • EAN13 :  9782878581416
    • Langue : Français

    D'autres livres de Philippe Bouin

    La gaga des traboules

    11 mai 1981. Le corps sans vie de Quentin Ayssèdre, notable, fils de bonne famille et industriel renommé du Touquet, est rejeté par les flots. Dossier rapidement bouclé : un tragique accident de mer. La victime laisse derrière elle un enfant en bas âge et une jeune veuve enceinte, [....]...

    Comptine en plomb

    1965. Une série de meurtres frappe la région de Calais. D'abord un éleveur de coqs, puis d'autres "petites gens". Huit victimes au total. Et aucun mobile apparent... Pourtant le commissaire Gallois, pied-noir débarqué d'Alger, est persuadé que l'assassin - il signe ses crimes en laissant [....

    Prix : 101 DH

    Va, brûle et me venge

    Dans le TER reliant Dijon à Lyon, un rabbin hante les couloirs. Depuis des semaines, il prépare l'exécution de Bonnelli, le parrain du clan corse. Le train s'arrête en gare de Mâcon, le wagon se vide, il est temps de frapper...; Et de manière spectaculaire ! Pour les flics de la BRI de Lyon, l...

    Paraître à mort

    11 mai 1981. Le corps sans vie de Quentin Ayssèdre, notable et industriel, est rejeté par les flots sur une plage du Touquet. Dossier rapidement bouclé, tragique accident de mer. Il laisse derrière lui un enfant en bas âge et une jeune veuve enceinte, Angélique. Février 2007. Une inconnue, un...

    Voir tous les livres de Philippe Bouin

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    On les attendait, les revoilà. Avec La peste blonde, les héros des Croix de Paille sont de retour pour de nouvelles aventures. Entre les deux livres, à peine un an s'est écoulé. La même durée sépare l'action des deux histoires. Dieudonné d'Anglet a maintenant 21 ans et travaille toujours pour Nicolas de la Reynie, le premier lieutenant de police directement nommé par Louis XIV. Fleur, Cyclope, Atlas, Saint-Gris sont toujours de la partie, de la Reynie s'est remarié, Dieudonné d'Anglet est amoureux et Paris complote toujours autant. La routine... jusqu'au jour où Monsieur de la Reynie reçoit une étrange lettre. La peste fait son entrée dans la capitale par le biais d'un trafic de perruques volontairement infestées. Dieudonné d'Anglet et son armée de gueux sont face à un odieux complot dont ils doivent démêler l'intrigue. Une fois de plus, Philippe Bouin nous entraîne dans une série d'aventures rondement menées. L'action enchevêtre en permanence fiction et réalité. Dieudonné d'Anglet, personnage imaginaire, côtoie aussi bien Nicolas de la Reynie, véritablement préfet de police à l'époque, que Molière ou Colbert. Des notes de bas de page viennent brouiller les pistes comme pour mieux entretenir le suspense. La fameuse lettre, prétexte à l'intrigue a réellement existé. «De la Reynie a bien reçu cette lettre anonyme le Ier mai», lit-on. Et la langue de l'époque, revisitée avec truculence par Philippe Bouin, plonge le lecteur dans un XVIIème siècle plus vrai que nature. L'occasion de redécouvrir quantité d'expressions et de jurons aujourd'hui oubliés. Mais là encore, le doute plane sur la véracité des mots. Vous avez dit mystère ? ... --Flore de Lesquen--