share_book
Envoyer cet article par e-mail

La crise

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La crise

La crise

  (Auteur)


Prix : 166,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La crise "

La crise financière mondiale qui frappe de plein fouet les pays industrialisés entraîne le naufrage de grandes banques, fait chuter les marchés et menace les économies de récession. Personne ne semble capable de dire où va s'arrêter la contagion. En répondant aux 10+1 questions suivantes, Michel Aglietta apporte des éléments précis pour comprendre ce phénomène exceptionnel et propose les remèdes à court et long terme. La crise est-elle un phénomène inhérent à l'économie de marché ? Pourquoi n'a-t-on pas vu venir cette crise et ne l'a-t-on pas prévenue ? Quelles sont les caractéristiques de cette crise ? Comment la crise s'est-elle déclenchée ? La crise est-elle mondiale ? Quelles sont les retombées de la crise financière sur l'activité économique ? Comment gérer la crise ? La crise a-t-elle fait progresser l'Europe ? Faut-il mettre en place de nouvelles régulations ? Quelle gouvernance demain pour les banques ? Quelle est la bonne réponse économique ?

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 125 pages
  • Dimensions :  0.8cmx13.0cmx20.0cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Michalon Paru le
  • Collection : 10 + 1
  • ISBN :  2841864774
  • EAN13 :  9782841864775
  • Langue : Français

D'autres livres de Michel Aglietta

La crise . Les voies de sortie

La crise financière s'est propagée en une crise économique qui frappe les pays développés. Le désendettement inéluctable du secteur privé a cassé le ressort d'une croissance fondée sur le crédit. Les énormes déficits publics creusés pour éviter la dépression ajoutent aux [....]...

Prix : 181 DH
Macroéconomie financière

Ce livre vient mettre un peu d'ordre dans l'idée selon laquelle la libéralisation financière n'a que des vertus. Qu'elle est à l'avant garde de l'ère nouvelle de l'information et de la communication globale. Au contraire, selon Michel Aglietta, les acteurs économiques doivent prendre [....]...

Prix : 200 DH

Les hedge funds : Entrepreneurs ou requins de la finance ?

Dans la jungle de la finance, les hedge funds font fantasmer. Connus pour leur culture du secret, ils ont la réputation d'être des gérants de génie qui battent le marché. Sont-ils utiles ou nuisibles à la bonne marche de l'économie ? Ce livre montre qu'ils sont plus requins qu'entrepreneurs. ...

La Monnaie entre violence et confiance

Pourquoi l'euro a-t-il suscité l'engouement des Français? Pourquoi la parité du peso et du dollar a-t-elle déchaîné la violence des Argentins ? À ces questions, l'économie traditionnelle est en mal de réponses. Peut-être parce que la monnaie n'est pas uniquement un phénomène économique....

Voir tous les livres de Michel Aglietta

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La crise financière mondiale qui frappe de plein fouet les pays industrialisés entraîne le naufrage de grandes banques, fait chuter les marchés et menace les économies de récession. Personne ne semble capable de dire où va s'arrêter la contagion. En répondant aux 10+1 questions suivantes, Michel Aglietta apporte des éléments précis pour comprendre ce phénomène exceptionnel et propose les remèdes à court et long terme. La crise est-elle un phénomène inhérent à l'économie de marché ? Pourquoi n'a-t-on pas vu venir cette crise et ne l'a-t-on pas prévenue ? Quelles sont les caractéristiques de cette crise ? Comment la crise s'est-elle déclenchée ? La crise est-elle mondiale ? Quelles sont les retombées de la crise financière sur l'activité économique ? Comment gérer la crise ? La crise a-t-elle fait progresser l'Europe ? Faut-il mettre en place de nouvelles régulations ? Quelle gouvernance demain pour les banques ? Quelle est la bonne réponse économique ?