share_book
Envoyer cet article par e-mail

Tribulations alpines, Tome 1 : Les trois mousquetons

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Tribulations alpines, Tome 1 : Les trois mousquetons

Tribulations alpines, Tome 1 : Les trois mousquetons

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Tribulations alpines, Tome 1 : Les trois mousquetons"

    Ils sont quatre, comme... Les Trois Mousquetaires, en un peu moins héroïques. Comme Les Quatre Filles du docteur March, en un poil plus frustres. Comme Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse, à peine moins hallucinés, mais indiscutablement plus foutraques. Quatre montagnards ordinaires qui parcourent cimes et arêtes à la recherche de quelque bonheur embusqué. Le fil doré d'un pilier, les perles argentées d'un ruisseau saisi par le gel ou les courbes voluptueuses d'une randonneuse croisée sur le chemin !  " - On a combien à l'altimètre ? demande Gégé.Après avoir secoué la fine pellicule de givre qui recouvre son duvet et sorti un boîtier métallique dissimulé sous plusieurs couches de vêtements, Claude répond :- Plus ou moins 6 300 mètres.– Tu vois, je n'imaginais pas qu'on puisse autant s'emmerder à 6 300 mètres d'altitude.Trois jours d'immobilité sous la tente avaient transformé la section d'assaut de l'équipe des Français en un ramassis de vauriens contrariés et maussades. L'image du sommet s'était racornie à celle d'un indiscernable repli de terrain à la surface du globe ; relief infécond et dérisoire. Retrouver le camp de base, la tente collective, ses chants, Dina, Irina, Sérafim, le réfectoire et ses patates bouillies leur apparaissait désormais comme le seul horizon enviable. La montagne, sans le rêve, n'est qu'une géologie abstraite et périlleuse."

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 264  pages
    • Dimensions :  2.2cmx13.0cmx17.8cm
    • Poids : 222.3g
    • Editeur :   Glénat Paru le
    • Collection : LIVRES
    • ISBN :  2723484742
    • EAN13 :  9782723484749

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Ils sont quatre, comme... Les Trois Mousquetaires, en un peu moins héroïques. Comme Les Quatre Filles du docteur March, en un poil plus frustres. Comme Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse, à peine moins hallucinés, mais indiscutablement plus foutraques. Quatre montagnards ordinaires qui parcourent cimes et arêtes à la recherche de quelque bonheur embusqué. Le fil doré d'un pilier, les perles argentées d'un ruisseau saisi par le gel ou les courbes voluptueuses d'une randonneuse croisée sur le chemin !  " - On a combien à l'altimètre ? demande Gégé.Après avoir secoué la fine pellicule de givre qui recouvre son duvet et sorti un boîtier métallique dissimulé sous plusieurs couches de vêtements, Claude répond :- Plus ou moins 6 300 mètres.– Tu vois, je n'imaginais pas qu'on puisse autant s'emmerder à 6 300 mètres d'altitude.Trois jours d'immobilité sous la tente avaient transformé la section d'assaut de l'équipe des Français en un ramassis de vauriens contrariés et maussades. L'image du sommet s'était racornie à celle d'un indiscernable repli de terrain à la surface du globe ; relief infécond et dérisoire. Retrouver le camp de base, la tente collective, ses chants, Dina, Irina, Sérafim, le réfectoire et ses patates bouillies leur apparaissait désormais comme le seul horizon enviable. La montagne, sans le rêve, n'est qu'une géologie abstraite et périlleuse."