share_book
Envoyer cet article par e-mail

La vie, l'amour, le foot

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La vie, l'amour, le foot

La vie, l'amour, le foot

  (Auteur)


Prix : 236,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "La vie, l'amour, le foot"

    Au foot, l'éphémère est éternel. Il y a l'instant du tir, lorsqu'on sait déjà que la balle ira au fond. Il y a ce bruit, le plus beau du monde, celui du ballon claquant dans les filets. Toutes ces fractions de seconde, ces moments de grâce qui restent en nous pour l'éternité sont ici relatés avec passion, respect et humour. Dans le paradis de Guy Carlier, on trouve un arrêt de Banks en Coupe du monde, une reprise de volée de Larqué en finale de la Coupe de France, un coup franc de Platini, la joie de Giresse dans une nuit andalouse. On y trouve Cruijff dont la conduite de balle ressemblait à une chorégraphie de Carolyn Carlon, Van Basten ou Messi, et tous ceux qui jouent la tête haute comme Cantona ou Pagis. Mais si le paradis existe, l'enfer est juste en dessous. Guy Carlier n'hésite pas à tacler les formatés, les tartuffes du foot, les joueurs méprisants emmurés dans leurs MP3, les "on est bien en place", les cupides qui font croire qu'ils aiment leur maillot et les dérives mercantiles. Le ton est mordant, parfois tendre, souvent impertinent. L'enfance n'est pas loin. Guy Carlier distribue les coups comme les coupes, les cartons rouges comme les ovations. Il n'épargne personne et tant mieux !

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 246 pages
    • Dimensions :  2.0cmx14.0cmx22.0cm
    • Poids : 322.1g
    • Editeur :   Jean-Claude Gawsewitch Paru le
    • Collection : Coup de gueule
    • ISBN :  2350131750
    • EAN13 :  9782350131757
    • Classe Dewey :  796.33402
    • Langue : Français

    D'autres livres de Guy Carlier

    Douche froide et coups de chaleur

    Les Douches froides de Guy Carlier ont le don de nous réveiller, c'est le moins qu'on puisse en dire ! Toujours drôles, elles sont aussi parfois touchantes, irritantes, iconoclastes, en tout cas jamais mièvres, et servies par une écriture et une justesse de ton inimitables. Depuis les [....]...

    Quand j'étais méchant

    J'ai changé. Moi aussi. Avant j'étais méchant. Et puis un jour j'ai fait la liste des gens qui me détestaient : Raél, Elizabeth Teissier, Julien Courbet, Charles Villeneuve, Ernst de Hanovre, Patrick Balkany. Que des pointures, des épées, des humanistes. Comment peut-on être méchant avec ce...

    Guy Carlier allume la télé : 100 chroniques inédites douces-amères

    Tout a commencé par une rencontre. Le rédacteur en chef d'un grand magazine de télévision propose à Guy Carlier une chronique à " contre-emploi ". Car si cet auteur est connu pour ses chroniques au vitriol, il sait également manier l'émotion. Les deux hommes décident alors de mettre en vale...

    Voir tous les livres de Guy Carlier

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Au foot, l'éphémère est éternel. Il y a l'instant du tir, lorsqu'on sait déjà que la balle ira au fond. Il y a ce bruit, le plus beau du monde, celui du ballon claquant dans les filets. Toutes ces fractions de seconde, ces moments de grâce qui restent en nous pour l'éternité sont ici relatés avec passion, respect et humour. Dans le paradis de Guy Carlier, on trouve un arrêt de Banks en Coupe du monde, une reprise de volée de Larqué en finale de la Coupe de France, un coup franc de Platini, la joie de Giresse dans une nuit andalouse. On y trouve Cruijff dont la conduite de balle ressemblait à une chorégraphie de Carolyn Carlon, Van Basten ou Messi, et tous ceux qui jouent la tête haute comme Cantona ou Pagis. Mais si le paradis existe, l'enfer est juste en dessous. Guy Carlier n'hésite pas à tacler les formatés, les tartuffes du foot, les joueurs méprisants emmurés dans leurs MP3, les "on est bien en place", les cupides qui font croire qu'ils aiment leur maillot et les dérives mercantiles. Le ton est mordant, parfois tendre, souvent impertinent. L'enfance n'est pas loin. Guy Carlier distribue les coups comme les coupes, les cartons rouges comme les ovations. Il n'épargne personne et tant mieux !