share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Croix de paille

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Croix de paille

Les Croix de paille

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les Croix de paille"

En 1667, dans une France à peine remise de ses guerres de religion, le roi Louis XIV se consacre à un nouveau chantier : la création d'un droit unique destiné à homogénéiser les multiples institutions policières et judiciaires incapables de combattre efficacement le crime. Le fer de lance de cette entreprise énorme, semée d'embûches, sera M. de La Reynie, nouveau lieutenant de police de Paris, qui sait qu'il ne peut compter sur ses pairs. La première décision de La Reynie consistera donc de s'adjoindre les services d'un "commissaire" secret : le jeune Dieudonné Danglet, ancien élève de la confrérie des Oratoriens, un fin lettré doté de facultés d'observation et d'un pouvoir de déduction hors du commun, fine lame et surtout ancien voleur. Impliqué malgré lui dans le meurtre trouble d'un procureur, Danglet, sorte de Vidocq avant la lettre, va faire appel à son tour à ses comparses de la Cour des miracles (Cyclope le vide-gousset, Fleur la lanceuse de couteaux, le nain Atlas...) et démêlera un complot aux nombreuses ramifications : des dévots sont décidés à raviver les braises encore chaudes des massacres de la Saint-Barthélémy pour prendre le pouvoir à la Cour... Avec ce premier roman historique au suspense sans faille où se mêlent finement réalité et fiction, Philippe Bouin, ex-chef d'entreprise, nous régale. Le masque d'un narrateur – le père Grégoire, protecteur de Danglet – lui permet d'adopter un style haut en couleurs, proche de celui de l'époque, dont il rend à la perfection la vie quotidienne comme les grands moments. On ressort à regret de ces Croix de paille, convaincu d'avoir vécu un temps sous le règne du Roi Soleil aux côtés des gueux comme des princes. Fort heureusement, pour prolonger le plaisir avec La Peste blonde. --Nathalie Mège

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 253  pages
  • Dimensions :  1.6cmx12.4cmx19.2cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Viviane Hamy Paru le
  • Collection : Chemins nocturnes
  • ISBN :  2878581229
  • EAN13 :  9782878581225
  • Langue : Français

D'autres livres de Philippe Bouin

La gaga des traboules

11 mai 1981. Le corps sans vie de Quentin Ayssèdre, notable, fils de bonne famille et industriel renommé du Touquet, est rejeté par les flots. Dossier rapidement bouclé : un tragique accident de mer. La victime laisse derrière elle un enfant en bas âge et une jeune veuve enceinte, [....]...

Comptine en plomb

1965. Une série de meurtres frappe la région de Calais. D'abord un éleveur de coqs, puis d'autres "petites gens". Huit victimes au total. Et aucun mobile apparent... Pourtant le commissaire Gallois, pied-noir débarqué d'Alger, est persuadé que l'assassin - il signe ses crimes en laissant [....

Prix : 101 DH

Va, brûle et me venge

Dans le TER reliant Dijon à Lyon, un rabbin hante les couloirs. Depuis des semaines, il prépare l'exécution de Bonnelli, le parrain du clan corse. Le train s'arrête en gare de Mâcon, le wagon se vide, il est temps de frapper...; Et de manière spectaculaire ! Pour les flics de la BRI de Lyon, l...

Paraître à mort

11 mai 1981. Le corps sans vie de Quentin Ayssèdre, notable et industriel, est rejeté par les flots sur une plage du Touquet. Dossier rapidement bouclé, tragique accident de mer. Il laisse derrière lui un enfant en bas âge et une jeune veuve enceinte, Angélique. Février 2007. Une inconnue, un...

Voir tous les livres de Philippe Bouin

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

En 1667, dans une France à peine remise de ses guerres de religion, le roi Louis XIV se consacre à un nouveau chantier : la création d'un droit unique destiné à homogénéiser les multiples institutions policières et judiciaires incapables de combattre efficacement le crime. Le fer de lance de cette entreprise énorme, semée d'embûches, sera M. de La Reynie, nouveau lieutenant de police de Paris, qui sait qu'il ne peut compter sur ses pairs. La première décision de La Reynie consistera donc de s'adjoindre les services d'un "commissaire" secret : le jeune Dieudonné Danglet, ancien élève de la confrérie des Oratoriens, un fin lettré doté de facultés d'observation et d'un pouvoir de déduction hors du commun, fine lame et surtout ancien voleur. Impliqué malgré lui dans le meurtre trouble d'un procureur, Danglet, sorte de Vidocq avant la lettre, va faire appel à son tour à ses comparses de la Cour des miracles (Cyclope le vide-gousset, Fleur la lanceuse de couteaux, le nain Atlas...) et démêlera un complot aux nombreuses ramifications : des dévots sont décidés à raviver les braises encore chaudes des massacres de la Saint-Barthélémy pour prendre le pouvoir à la Cour... Avec ce premier roman historique au suspense sans faille où se mêlent finement réalité et fiction, Philippe Bouin, ex-chef d'entreprise, nous régale. Le masque d'un narrateur – le père Grégoire, protecteur de Danglet – lui permet d'adopter un style haut en couleurs, proche de celui de l'époque, dont il rend à la perfection la vie quotidienne comme les grands moments. On ressort à regret de ces Croix de paille, convaincu d'avoir vécu un temps sous le règne du Roi Soleil aux côtés des gueux comme des princes. Fort heureusement, pour prolonger le plaisir avec La Peste blonde. --Nathalie Mège