share_book
Envoyer cet article par e-mail

Sexe, mensonges et médias

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Sexe, mensonges et médias

Sexe, mensonges et médias

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Sexe, mensonges et médias"

"L'affaire DSK" est le chant du cygne d'une certaine presse de connivence. L'arrestation du directeur général du FMI, le 15 mai 2011, accusé de tentative de viol, a rompu la loi du silence et fait voler en éclats l'un des plus solides tabous de la sphère médiatique hexagonale : la vie privée des politiques. Parfois complices, voire amis de nos dirigeants, les journalistes français savent se montrer généralement avares de révélations, et cette "amitié" prime trop souvent sur le devoir d'informer. Tous les politiques bénéficient de cette loi du silence, de François Mitterrand à Nicolas Sarkozy en passant par Jacques Chirac et François Hollande. Jean Quatremer est l'un des très rares journalistes à avoir osé briser l'omerta en évoquant sur son blog, dès 2007, le problématique "rapport aux femmes" de Dominique Strauss-Kahn - ce qui lui a valu de vives critiques de la profession. Si nos médias classiques veulent survivre, le dit doit être la règle et le non-dit l'exception.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 190  pages
  • Dimensions :  2.4cmx13.0cmx20.0cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Plon Paru le
  • Collection : Tribune libre
  • ISBN :  2259216609
  • EAN13 :  9782259216609

D'autres livres de  Jean Quatremer

Les maîtres de l'Europe

L'Europe paraît lointaine, compliquée, technocratique. Au point qu'elle fait parfois plus peur que rêver. Or l'époque où elle était synonyme de montants compensatoires monétaires, de politique agricole et de crises budgétaires est révolue. Les débats de ces derniers mois montrent que sa vi...

Debout l'Europe ! Manifeste pour une révolution postnationale en Europe, suivi d'un entretien avec Jean Quatremer

Daniel Cohn-Bendit, homme politique et co-président du groupe des Verts/Alliance libre européenne. Guy Verhotstadt, président du groupe de l'ADLE au Parlement européen et ancien Premier ministre de Belgique. Jean Quatremer, journaliste à Libération, spécialiste des questions européennes et a...

Voir tous les livres de  Jean Quatremer

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

"L'affaire DSK" est le chant du cygne d'une certaine presse de connivence. L'arrestation du directeur général du FMI, le 15 mai 2011, accusé de tentative de viol, a rompu la loi du silence et fait voler en éclats l'un des plus solides tabous de la sphère médiatique hexagonale : la vie privée des politiques. Parfois complices, voire amis de nos dirigeants, les journalistes français savent se montrer généralement avares de révélations, et cette "amitié" prime trop souvent sur le devoir d'informer. Tous les politiques bénéficient de cette loi du silence, de François Mitterrand à Nicolas Sarkozy en passant par Jacques Chirac et François Hollande. Jean Quatremer est l'un des très rares journalistes à avoir osé briser l'omerta en évoquant sur son blog, dès 2007, le problématique "rapport aux femmes" de Dominique Strauss-Kahn - ce qui lui a valu de vives critiques de la profession. Si nos médias classiques veulent survivre, le dit doit être la règle et le non-dit l'exception.