share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ibn Khaldun - Un islam des Lumières ?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ibn Khaldun - Un islam des Lumières ?

Ibn Khaldun - Un islam des Lumières ?

  (Auteur)


Prix : 228,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Ibn Khaldun - Un islam des Lumières ?"

    Un historien ancestral du XIVe siècle peut-il nous apprendre quelque chose aujourd'hui ? Oui, dans le cas d'Ibn Khaldûn. Depuis plus d'un siècle, la pensée occidentale n'a-t-elle pas récupéré dans ses propres catégories cet intellectuel du monde arabe, trop connu pour être bien connu ? Le présent ouvrage nous invite plutôt à une relecture, non de quelques extraits, mais de l'ensemble de l'oeuvre de cet homme d'esprit « de tous les temps ». Il décrit de façon synthétique et accessible à un large public les étapes de la pensée et de la vie de l'auteur de la Muqaddima et des Ibar, livres d'histoire et sur l'histoire, largement traduits. Issu de la brillante culture de l'Empire arabo-berbèro-andalous d'Occident, Ibn Khaldûn a été confronté dans sa description des sociétés nomades et urbaines du Sud à l'opposition entre Raison analytique et Prophétie islamique. Il condense en lui la philosophie aristotélicienne transmise par les centres culturels d'alors, de Bagdad à Séville, en passant par Fès, Tunis, Alexandrie, Grenade et Cordoue. Mais il est en même temps un grand Cadi respectueux du Coran et d'un islam de tendance sunnite malékite, voire soufi. Ballotté entre les Cités impériales mérinides, les tribus et les princes (dont Tamerlan, rencontré à Damas), cet ambassadeur de cour nous livre une description fascinante des formes et des pratiques de pouvoir dans le monde arabo-musulman d'alors, en relation avec les civilisations environnantes. Les malheurs de sa vie personnelle, mais aussi un regard détaché sur les hommes et les sociétés, empreint d'une recherche du juste milieu, de l'harmonie et de la mesure, rendent très attachant cet écrivain qui interroge autant le monde arabe sur ses racines pré-islamiques et sur ses fondements musulmans, que le monde euroméditerranéen qui le précéda sur cette autre rive de la « Mer intérieure » à l'origine de notre culture. Cette étude ouvre un libre débat que poursuivront les intellectuels et les érudits du monde entier lors de la célébration du six centième anniversaire d'Ibn Khaldûn, né à Tunis en 1332 et mort à Alexandrie en 1406.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 260 pages
    • Dimensions :  1.8cmx12.2cmx21.4cm
    • Poids : 997.9g
    • Editeur :   Complexe Paru le
    • Collection : Théorie politique
    • ISBN :  2870279981
    • EAN13 :  9782870279984
    • Classe Dewey :  907.2
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Un historien ancestral du XIVe siècle peut-il nous apprendre quelque chose aujourd'hui ? Oui, dans le cas d'Ibn Khaldûn. Depuis plus d'un siècle, la pensée occidentale n'a-t-elle pas récupéré dans ses propres catégories cet intellectuel du monde arabe, trop connu pour être bien connu ? Le présent ouvrage nous invite plutôt à une relecture, non de quelques extraits, mais de l'ensemble de l'oeuvre de cet homme d'esprit « de tous les temps ». Il décrit de façon synthétique et accessible à un large public les étapes de la pensée et de la vie de l'auteur de la Muqaddima et des Ibar, livres d'histoire et sur l'histoire, largement traduits. Issu de la brillante culture de l'Empire arabo-berbèro-andalous d'Occident, Ibn Khaldûn a été confronté dans sa description des sociétés nomades et urbaines du Sud à l'opposition entre Raison analytique et Prophétie islamique. Il condense en lui la philosophie aristotélicienne transmise par les centres culturels d'alors, de Bagdad à Séville, en passant par Fès, Tunis, Alexandrie, Grenade et Cordoue. Mais il est en même temps un grand Cadi respectueux du Coran et d'un islam de tendance sunnite malékite, voire soufi. Ballotté entre les Cités impériales mérinides, les tribus et les princes (dont Tamerlan, rencontré à Damas), cet ambassadeur de cour nous livre une description fascinante des formes et des pratiques de pouvoir dans le monde arabo-musulman d'alors, en relation avec les civilisations environnantes. Les malheurs de sa vie personnelle, mais aussi un regard détaché sur les hommes et les sociétés, empreint d'une recherche du juste milieu, de l'harmonie et de la mesure, rendent très attachant cet écrivain qui interroge autant le monde arabe sur ses racines pré-islamiques et sur ses fondements musulmans, que le monde euroméditerranéen qui le précéda sur cette autre rive de la « Mer intérieure » à l'origine de notre culture. Cette étude ouvre un libre débat que poursuivront les intellectuels et les érudits du monde entier lors de la célébration du six centième anniversaire d'Ibn Khaldûn, né à Tunis en 1332 et mort à Alexandrie en 1406.