share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Joie imprenable

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Joie imprenable

La Joie imprenable

  (Auteur)


Prix : 157,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Joie imprenable"

La joie est-elle possible sur cette terre ? Une joie qui ne se laisserait pas détruire par les circonstances de la vie - une joie imprenable, autre que le plaisir, le bonheur et la béatitude ? Une lecture renouvelée de la parabole dite du fils prodigue révèle comment des expériences aussi "négatives" que l'échec, la solitude ou la frustration ont, paradoxalement, partie liée avec l'éclosion de la joie. Lytta Basset, pasteure et professeure de théologie en Suisse, sait porter la parole évangélique à un public toujours plus large. Dans cet essai publié chez Labor et Fides en 1996, elle explore cette "joie parfaite" promise par Jésus, qui est adhésion à l'existence tout entière, sans exclusion de rien ni de personne. Après ses ouvrages Moi, je ne juge personne, Guérir du malheur et Le pouvoir de pardonner, tous trois repris dans la présente collection, elle montre commentla relation à l'autre devient porteuse de cette prodigalité dont parlent les évangiles.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 624 pages
  • Dimensions :  4.0cmx11.2cmx17.2cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Albin Michel Paru le
  • Collection : Spiritualité vivante poche
  • ISBN :  222615177X
  • EAN13 :  9782226151773
  • Classe Dewey :  226.8
  • Langue : Français

D'autres livres de Lytta Basset

Ce lien qui ne meurt jamais

En 2000, le fils de l'auteur, pasteur et théologienne protestante dont toute l'oeuvre est centrée sur la notion de malheur, se suicidait à l'âge de 28 ans. Pendant plusieurs mois, elle prit quotidiennement note des événements et des sentiments qui l'habitaient. Avec le recul, elle commente ses...

Prix : 87 DH
Sainte colère

Après le pardon, la joie et le jugement, Lytta Basset, s'attaque à la colère, thème audacieux qui, au carrefour de l'intuition, de la haute culture et de la compassion de cette théologienne, trouve sa place dans l'élaboration d'une spiritualité exigeante et renouvelée. La colère [....]...

Aimer sans dévorer

L'anesthésie affective et l'enfermement en soi-même sont des expériences beaucoup plus communes qu'on ne veut bien l'avouer. Car, pour la plupart, nous ne croyons pas, ou plus, à la possibilité d'un amour véritable, vivant, puissant sans être dévorant. Et ce n'est pas l'idéologie de [......

Le désir de tourner la page : Au-delà du pardon

On a trop souvent fait du pardon un but en soi. Et s'il s'agissait plutôt de tourner la page pour pouvoir enfin se libérer ? D'assumer ses blessures bien plus que d'attendre une impossible réparation ? Lytta Basset présente ici la quintessence d'une recherche de plus de dix ans, pour nous [.....

Voir tous les livres de Lytta Basset

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La joie est-elle possible sur cette terre ? Une joie qui ne se laisserait pas détruire par les circonstances de la vie - une joie imprenable, autre que le plaisir, le bonheur et la béatitude ? Une lecture renouvelée de la parabole dite du fils prodigue révèle comment des expériences aussi "négatives" que l'échec, la solitude ou la frustration ont, paradoxalement, partie liée avec l'éclosion de la joie. Lytta Basset, pasteure et professeure de théologie en Suisse, sait porter la parole évangélique à un public toujours plus large. Dans cet essai publié chez Labor et Fides en 1996, elle explore cette "joie parfaite" promise par Jésus, qui est adhésion à l'existence tout entière, sans exclusion de rien ni de personne. Après ses ouvrages Moi, je ne juge personne, Guérir du malheur et Le pouvoir de pardonner, tous trois repris dans la présente collection, elle montre commentla relation à l'autre devient porteuse de cette prodigalité dont parlent les évangiles.