share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Paradis perdu : des Ténèbres à la lumière - John Milton

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Paradis perdu : des Ténèbres à la lumière - John Milton

Le Paradis perdu : des Ténèbres à la lumière - John Milton

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Le Paradis perdu : des Ténèbres à la lumière - John Milton"

    John Milton, poète du siècle de Shakespeare, moins séduisant mais passionnant, déploie une fresque grandiose et, racontant la création, ose des idées qui s'apparentent à celles d'Hubert Reeves et font penser aux fantaisies de Calvino. Avant Le Paradis Perdu: ses traités sur le Divorce, l'Education, la Religion, le Régicide et l'extraordinaire Areopagitica, contre la Censure, pour la liberté d'imprimer (" interdire un livre est pire que tuer un homme "). Le Paradis Perdu, vision splendide de l'univers déployé devant les yeux clos du poète aveugle, s'offre à l'oreille du musicien: les sons parlent et le poème a inspiré Penderecki après Haendel. Grâce à la musique, l'univers n'est pas vide mais plein: " Je suis celui qui emplit l'infini. " Du whirlwind au whispering, l'oeuvre chante. La nuit est peuplée de visions mystérieuses, les astres vont leur ronde vers l'infini, la matière est spiritualisée, l'Ange parle et écoute. Héros du poème, " Tentateur " face au " Tortureur ", Satan dit la douleur et la rébellion du poète. Milton a une audace sacrilège: il fait de Satan la victime sacrificielle, comme Prométhée. Milton, " le plus érudit des poètes ", évoque l'Enfer après Virgile et Dante, l'Eden ou le jardin des désirs. Traduit par Chateaubriand, il est romantique et tous les deux ont été fascinés par la wilderness. De l'expérience de la terreur à l'enchantement des nuits constellées d'étoiles, Le Paradis Perdu est une aventure intérieure. L'essai proposé tente d'en tracer les détours. L'auteur écoute avec respect et compassion et rend sensible la douleur de l'homme solitaire, la splendeur aussi. Les hypothèses psychanalytiques, l'interprétation discrète suscitent la réflexion: l'avant naître et l'avant créé, la naissance et la mort, la faute et le sacrifice. Très documentée, cette " Œuvre ouverte " s'adresse aux lecteurs cultivés autant qu'aux spécialistes. La poésie triomphe de l'irreprésentable, acceptant l'offertoire du poète et refusant le credo de l'homme.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 339  pages
    • Dimensions :  2.2cmx15.6cmx22.4cm
    • Poids : 557.9g
    • Editeur :   Editions L'age D'homme Paru le
    • ISBN :  2825119490
    • EAN13 :  9782825119495
    • Classe Dewey :  821.4
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    John Milton, poète du siècle de Shakespeare, moins séduisant mais passionnant, déploie une fresque grandiose et, racontant la création, ose des idées qui s'apparentent à celles d'Hubert Reeves et font penser aux fantaisies de Calvino. Avant Le Paradis Perdu: ses traités sur le Divorce, l'Education, la Religion, le Régicide et l'extraordinaire Areopagitica, contre la Censure, pour la liberté d'imprimer (" interdire un livre est pire que tuer un homme "). Le Paradis Perdu, vision splendide de l'univers déployé devant les yeux clos du poète aveugle, s'offre à l'oreille du musicien: les sons parlent et le poème a inspiré Penderecki après Haendel. Grâce à la musique, l'univers n'est pas vide mais plein: " Je suis celui qui emplit l'infini. " Du whirlwind au whispering, l'oeuvre chante. La nuit est peuplée de visions mystérieuses, les astres vont leur ronde vers l'infini, la matière est spiritualisée, l'Ange parle et écoute. Héros du poème, " Tentateur " face au " Tortureur ", Satan dit la douleur et la rébellion du poète. Milton a une audace sacrilège: il fait de Satan la victime sacrificielle, comme Prométhée. Milton, " le plus érudit des poètes ", évoque l'Enfer après Virgile et Dante, l'Eden ou le jardin des désirs. Traduit par Chateaubriand, il est romantique et tous les deux ont été fascinés par la wilderness. De l'expérience de la terreur à l'enchantement des nuits constellées d'étoiles, Le Paradis Perdu est une aventure intérieure. L'essai proposé tente d'en tracer les détours. L'auteur écoute avec respect et compassion et rend sensible la douleur de l'homme solitaire, la splendeur aussi. Les hypothèses psychanalytiques, l'interprétation discrète suscitent la réflexion: l'avant naître et l'avant créé, la naissance et la mort, la faute et le sacrifice. Très documentée, cette " Œuvre ouverte " s'adresse aux lecteurs cultivés autant qu'aux spécialistes. La poésie triomphe de l'irreprésentable, acceptant l'offertoire du poète et refusant le credo de l'homme.