share_book
Envoyer cet article par e-mail

Introduction à la philosophie de l'histoire de Hegel

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Introduction à la philosophie de l'histoire de Hegel

Introduction à la philosophie de l'histoire de Hegel

  (Auteur)


Prix : 72,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Introduction à la philosophie de l'histoire de Hegel"

    On sait combien Jean Hyppolite a contribué à l'intelligence de la pensée de Hegel en France. La réédition de ce texte devenu classique restitue la philosophie hégélienne de l'histoire à sa vérité : d'abord dans ses origines, en la situant par rapport à celles de Fichte et de Schelling, mais aussi en rectifiant les faux sens qui pèsent sur des concepts comme celui de l'esprit ou du destin des peuples, ici ressaisis dans ce qu'ils ont de profondément incarné. On voit comment le droit vient fixer, rationnellement, le " devoir-être " d'un peuple, comment, selon Hegel, le " destin est la conscience de soi-même mais comme d'un ennemi " : figure d'une contradiction toujours actuelle s'il est vrai qu'un peuple ne poursuit son " destin " qu'à le dénier comme tel.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Poche
    • 124 pages
    • Dimensions :  1.0cmx11.0cmx18.0cm
    • Poids : 104.3g
    • Editeur :   Seuil Paru le
    • Collection : Points Essais
    • ISBN :  2020066211
    • EAN13 :  9782020066211
    • Classe Dewey :  901
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    On sait combien Jean Hyppolite a contribué à l'intelligence de la pensée de Hegel en France. La réédition de ce texte devenu classique restitue la philosophie hégélienne de l'histoire à sa vérité : d'abord dans ses origines, en la situant par rapport à celles de Fichte et de Schelling, mais aussi en rectifiant les faux sens qui pèsent sur des concepts comme celui de l'esprit ou du destin des peuples, ici ressaisis dans ce qu'ils ont de profondément incarné. On voit comment le droit vient fixer, rationnellement, le " devoir-être " d'un peuple, comment, selon Hegel, le " destin est la conscience de soi-même mais comme d'un ennemi " : figure d'une contradiction toujours actuelle s'il est vrai qu'un peuple ne poursuit son " destin " qu'à le dénier comme tel.