share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'Extrême-Orient : L'invention d'une histoire et d'une géographie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'Extrême-Orient : L'invention d'une histoire et d'une géographie

L'Extrême-Orient : L'invention d'une histoire et d'une géographie

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "L'Extrême-Orient : L'invention d'une histoire et d'une géographie"

    D'où vient la fascination qu'exerce l'Extrême-Orient sur l'Occident ? De ce que nombre sont persuadés que c'est là que se joue l'avenir du monde, mais plus encore de ce que la notion même est une invention européenne. Répandue au commencement du XXe siècle, elle recouvre doublement une extrémité physique de l'Orient mais aussi la quintessence même de celui-ci, son aboutissement au sens propre comme au sens figuré. Or cet Orient est indissociable de l'Occident. Celui-ci, en effet, vient perturber le monde sinisé, particulièrement au XIXe siècle. Jusque-là, la Chine et ses pays voisins se passaient parfaitement de l'Europe et de l'Amérique, sans mimétisme ni quête de modernisation. Confrontés à un rapport de force, ils doivent s'adapter à la nouvelle donne, imposée de l'extérieur mais qui trouve aussi ses relais à l'intérieur, dans les sociétés locales. La réponse différenciée des sociétés d'Asie orientale face à la perturbation occidentale aggrave le déséquilibre, creuse un décalage entre les divers pays asiatiques. Ainsi, le Japon réagit plus vite, et plus brutalement, que ses voisins, imposant à son tour sa domination et son exploitation, en prenant exemple sur la démarche coloniale de l'Occident. On en voit encore les traces et les conséquences dans toute la région. En partant de l'Extrême-Orient, l'analyse renvoie donc à la question d'ordre plus général de définition des grands ensembles du type Orient et Occident, de leur nature - géographique, culturelle, politique? Réelle ou métaphorique? - et de leurs limites.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 867  pages
    • Dimensions :  4.4cmx10.8cmx17.8cm
    • Poids : 480.8g
    • Editeur :   Gallimard Paru le
    • Collection : Folio Histoire
    • ISBN :  2070356744
    • EAN13 :  9782070356744
    • Classe Dewey :  951
    • Langue : Français

    D'autres livres de Philippe Pelletier

    Atlas du Japon

    Situé à l'Extrême-Orient du plus vaste continent du monde, l'Eurasie, berceau des civilisations millénaires de Chine ou d'Inde, le Japon apparaît comme le prototype du pays combinant l'Orient et l'Occident, parvenu rapidement à un stade industriel et technologique avancé. D'où le cliché ...

    Le Japon

    " Le Japon est surpeuplé " " C'est le pays des yakuza et des kamikaze " " Le Japonais est un drogué de travail et ne prend jamais de vacances " " Les Japonais copient tout, et en mieux " " Le Japon est le paradis de la haute technologie " " La jeunesse japonaise est désespérée " ... ...

    Géopolitique de l'Asie

    « Lancée en 2006, la collection "Nouveaux continents" de Nathan propose, entre autres quatre volumes consacrés aux grandes régions du monde Asie, Europe, Amériques et Afrique/Moyen Orient. Ces derniers viennent de faire l objet de nouvelles éditions actualisées et enrichies » « Une mine ...

    L'anarchisme

    Issues de la tradition ou de l'air du temps, mêlant souvent vrai et faux, les idées reçues sont dans toutes les têtes. L'auteur les prend pour point de départ et apporte ici un éclairage distancié et approfondi sur ce que l'on sait ou croit savoir....

    Voir tous les livres de Philippe Pelletier

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    D'où vient la fascination qu'exerce l'Extrême-Orient sur l'Occident ? De ce que nombre sont persuadés que c'est là que se joue l'avenir du monde, mais plus encore de ce que la notion même est une invention européenne. Répandue au commencement du XXe siècle, elle recouvre doublement une extrémité physique de l'Orient mais aussi la quintessence même de celui-ci, son aboutissement au sens propre comme au sens figuré. Or cet Orient est indissociable de l'Occident. Celui-ci, en effet, vient perturber le monde sinisé, particulièrement au XIXe siècle. Jusque-là, la Chine et ses pays voisins se passaient parfaitement de l'Europe et de l'Amérique, sans mimétisme ni quête de modernisation. Confrontés à un rapport de force, ils doivent s'adapter à la nouvelle donne, imposée de l'extérieur mais qui trouve aussi ses relais à l'intérieur, dans les sociétés locales. La réponse différenciée des sociétés d'Asie orientale face à la perturbation occidentale aggrave le déséquilibre, creuse un décalage entre les divers pays asiatiques. Ainsi, le Japon réagit plus vite, et plus brutalement, que ses voisins, imposant à son tour sa domination et son exploitation, en prenant exemple sur la démarche coloniale de l'Occident. On en voit encore les traces et les conséquences dans toute la région. En partant de l'Extrême-Orient, l'analyse renvoie donc à la question d'ordre plus général de définition des grands ensembles du type Orient et Occident, de leur nature - géographique, culturelle, politique? Réelle ou métaphorique? - et de leurs limites.