share_book
Envoyer cet article par e-mail

Guimet et les arts d'Asie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Guimet et les arts d'Asie

Guimet et les arts d'Asie

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Guimet et les arts d'Asie"

En 1876, l'industriel lyonnais Emile Guimet débarque à Yokohama, accompagné du peintre Félix Régamey. L'objet de leur mission : enquêter sur les religions orientales. Commence alors pour eux la découverte d'un empire qui, jusqu'en 1854, avait été fermé aux Occidentaux. Deux mois de voyages, de rencontres, de fascination, dans le Japon de l'ère Meiji, entre tradition et modernisme, entre bouddhisme et shintoïsme. Dans les temples et les sanctuaires, Guimet rencontre les moines, observe les pratiques religieuses, les gestes et les représentations des divinités ; il constitue aussi une importante collection d'objets rituels. De retour en France, cette ferveur se concrétise par la création d'un musée des religions du monde entier, inauguré en 1889 à Paris, place d'Iéna. Depuis la mort de son fondateur, en 1918, le musée Guimet s'est enrichi de vastes collections d'art asiatique, provenant d'autres établissements ou d'exceptionnelles donations. En ce début du IIIe millénaire, après une importante rénovation architecturale, liée à une profonde réflexion muséologique, il s'affirme comme le lieu de rencontre de toutes les civilisations d'Asie.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 192  pages
  • Dimensions :  1.2cmx12.4cmx18.2cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Découvertes Gallimard
  • ISBN :  2070760847
  • EAN13 :  9782070760848
  • Langue : Français

D'autres livres de Francis Macouin

La Corée du Choson : 1392-1896

Les Guides Belles Lettres des Civilisations proposent un voyage dans le temps et l'espace (Égypte, Grèce, Rome, Inde, Chine, Japon...) et s'adressent aux étudiants, aux curieux d'histoire et de civilisations, aux voyageurs... Ouvrages pratiques et raisonnés de culture générale sur les principa...

Voir tous les livres de Francis Macouin

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

En 1876, l'industriel lyonnais Emile Guimet débarque à Yokohama, accompagné du peintre Félix Régamey. L'objet de leur mission : enquêter sur les religions orientales. Commence alors pour eux la découverte d'un empire qui, jusqu'en 1854, avait été fermé aux Occidentaux. Deux mois de voyages, de rencontres, de fascination, dans le Japon de l'ère Meiji, entre tradition et modernisme, entre bouddhisme et shintoïsme. Dans les temples et les sanctuaires, Guimet rencontre les moines, observe les pratiques religieuses, les gestes et les représentations des divinités ; il constitue aussi une importante collection d'objets rituels. De retour en France, cette ferveur se concrétise par la création d'un musée des religions du monde entier, inauguré en 1889 à Paris, place d'Iéna. Depuis la mort de son fondateur, en 1918, le musée Guimet s'est enrichi de vastes collections d'art asiatique, provenant d'autres établissements ou d'exceptionnelles donations. En ce début du IIIe millénaire, après une importante rénovation architecturale, liée à une profonde réflexion muséologique, il s'affirme comme le lieu de rencontre de toutes les civilisations d'Asie.