share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le pire ami de l'homme : Du lapin de garenne aux guerres biologiques

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le pire ami de l'homme : Du lapin de garenne aux guerres biologiques

Le pire ami de l'homme : Du lapin de garenne aux guerres biologiques

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Le pire ami de l'homme : Du lapin de garenne aux guerres biologiques"

    Mais pourquoi donc écrire une histoire des lapins ? Longtemps on a considéré que l'Histoire relevait des seuls humains : on voulait croire que la "nature" restait extérieure et indifférente à nos affaires. Mais nous découvrons peu à peu, grâce à l'écologie, que nos vies sont depuis longtemps imbriquées à celles des animaux et qu'elles seraient impossibles sans eux. Tant qu'on les considère comme des matériaux indifférents, façonnables à notre gré, on s'expose à de sérieux retours de flamme. Les lapins en sont un exemple fameux : ils ne font jamais ce qu'on attend d'eux. Ils sont récalcitrants, rebelles, résistants. Dans ce livre qui propose une nouvelle manière de faire de l'histoire avec les animaux, les auteures sont engagées dans une folle course-poursuite avec des lapins qui toujours inventent, changent les règles du jeu, colonisent, se retirent. Ils sont toujours actifs, là où on aurait juré qu'ils seraient passivement soumis à nos projets et ambitions. Les auteures elles-mêmes ont été prises au piège ! Et s'il fallait en passer par les lapins pour mieux comprendre les humains ? Et si, mieux qu'une histoire des lapins, il s'agissait de commencer à écrire du point de vue des lapins ? Si on ne peut plus penser les humains sans les animaux, alors l'histoire, la sociologie, la philosophie doivent apprendre à bien les traiter.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 167  pages
    • Dimensions :  1.8cmx12.4cmx19.0cm
    • Poids : 181.4g
    • Editeur :   La Découverte Paru le
    • Collection : Les Empêcheurs de penser en rond
    • ISBN :  2359250418
    • EAN13 :  9782359250411
    • Classe Dewey :  630

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Mais pourquoi donc écrire une histoire des lapins ? Longtemps on a considéré que l'Histoire relevait des seuls humains : on voulait croire que la "nature" restait extérieure et indifférente à nos affaires. Mais nous découvrons peu à peu, grâce à l'écologie, que nos vies sont depuis longtemps imbriquées à celles des animaux et qu'elles seraient impossibles sans eux. Tant qu'on les considère comme des matériaux indifférents, façonnables à notre gré, on s'expose à de sérieux retours de flamme. Les lapins en sont un exemple fameux : ils ne font jamais ce qu'on attend d'eux. Ils sont récalcitrants, rebelles, résistants. Dans ce livre qui propose une nouvelle manière de faire de l'histoire avec les animaux, les auteures sont engagées dans une folle course-poursuite avec des lapins qui toujours inventent, changent les règles du jeu, colonisent, se retirent. Ils sont toujours actifs, là où on aurait juré qu'ils seraient passivement soumis à nos projets et ambitions. Les auteures elles-mêmes ont été prises au piège ! Et s'il fallait en passer par les lapins pour mieux comprendre les humains ? Et si, mieux qu'une histoire des lapins, il s'agissait de commencer à écrire du point de vue des lapins ? Si on ne peut plus penser les humains sans les animaux, alors l'histoire, la sociologie, la philosophie doivent apprendre à bien les traiter.