share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'empreinte à Crusoé

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'empreinte à Crusoé

L'empreinte à Crusoé

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "L'empreinte à Crusoé"

    Robinson Crusoé vient de passer vingt ans de solitude dans son île déserte. Il a dû reconstruire son équilibre. C'est avec fierté, celle d'avoir soumis l'île à sa domination, qu'il entame ce matin-là une promenade rituelle sur la plage où il avait mystérieusement échoué il y a tant d'années. C'est alors qu'il découvre l'inconcevable : dans le sable, une empreinte. Celle d'un homme. Passé l'affolement, puis la posture agressive et guerrière, le solitaire s'élance à la recherche de cet Autre qui lui amène ce dont il avait oublié l'existence : l'idée même de l'humain. Commence alors une étrange aventure qui le précipite en présence de lui-même et d'une île inconnue jusqu'alors. Celui qui avait réussi à survivre sans civilisation, sans culture, sans autrui, doit maintenant affronter ce qu'il n'aurait pu imaginer ailleurs qu'ici : la relation à l'impensable. Après les Robinson de Defoe et Tournier, voici donc celui de Chamoiseau, démarquage créole des deux précédents, avec les propres thèses de l'auteur (notamment sur " l'Autre "). La langue est luxuriante comme l'île décrite avec intimité, en fin connaisseur amoureux qu'est Chamoiseau. C'est donc une exploration fine d'une âme en proie aux chimères, à la mémoire chancelante (des mots surgissent du passé, ceux d'une culture livresque et occidentale), qui nous est proposée ici et pose la question de la civilisation, de l'origine, de l'altérité, du langage, de la nature (avec le concours récurrent de Parménide et Héraclite).

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 255  pages
    • Dimensions :  1.8cmx14.0cmx20.4cm
    • Poids : 281.2g
    • Editeur :   Editions Gallimard Paru le
    • Collection : Blanche
    • ISBN :  2070136183
    • EAN13 :  9782070136186

    D'autres livres de Patrick Chamoiseau

    Texaco - Prix Goncourt 1992

    " Une vieille femme câpresse, très grande, très maigre avec un visage grave, solennel, et des yeux immobiles. Je n'avais jamais perçu autant d'autorité profonde irradier de quelqu'un... Elle mélangeait le créole et le français, le mot vulgaire, le mot précieux, le mot oublié, le mot [.....

    Prix : 107 DH
    Solibo magnifique

    Fort-de-france, pendant le carnaval. Devant son public médusé, Solibo le conteur magnifique meurt, foudroyé par une égorgette de la parole. Auto strangulation ? Ou meurtre ? Toute l'assistance est soupçonnée, notamment Bateau français, dit Congo, fabricant de râpes à manioc, et qui [......

    Prix : 83 DH

    Une enfance creole 1

    Prix : 76 DH

    Voir tous les livres de Patrick Chamoiseau

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Robinson Crusoé vient de passer vingt ans de solitude dans son île déserte. Il a dû reconstruire son équilibre. C'est avec fierté, celle d'avoir soumis l'île à sa domination, qu'il entame ce matin-là une promenade rituelle sur la plage où il avait mystérieusement échoué il y a tant d'années. C'est alors qu'il découvre l'inconcevable : dans le sable, une empreinte. Celle d'un homme. Passé l'affolement, puis la posture agressive et guerrière, le solitaire s'élance à la recherche de cet Autre qui lui amène ce dont il avait oublié l'existence : l'idée même de l'humain. Commence alors une étrange aventure qui le précipite en présence de lui-même et d'une île inconnue jusqu'alors. Celui qui avait réussi à survivre sans civilisation, sans culture, sans autrui, doit maintenant affronter ce qu'il n'aurait pu imaginer ailleurs qu'ici : la relation à l'impensable. Après les Robinson de Defoe et Tournier, voici donc celui de Chamoiseau, démarquage créole des deux précédents, avec les propres thèses de l'auteur (notamment sur " l'Autre "). La langue est luxuriante comme l'île décrite avec intimité, en fin connaisseur amoureux qu'est Chamoiseau. C'est donc une exploration fine d'une âme en proie aux chimères, à la mémoire chancelante (des mots surgissent du passé, ceux d'une culture livresque et occidentale), qui nous est proposée ici et pose la question de la civilisation, de l'origine, de l'altérité, du langage, de la nature (avec le concours récurrent de Parménide et Héraclite).