share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'Angoisse du banc de touche au moment du coup d'envoi

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'Angoisse du banc de touche au moment du coup d'envoi

L'Angoisse du banc de touche au moment du coup d'envoi

  (Auteur)


Prix : 75,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  que 2 exemplaires !
Date de livraison estimée le jeudi 8 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "L'Angoisse du banc de touche au moment du coup d'envoi"

    Ça en voit des postérieurs de footballeurs remplaçants et d'entraîneurs angoissés, un banc de touche... Un vrai. L'objet, quoi. Ça en voit des idioties, aussi. Il n'y avait que Jean-Bernard Pouy pour en faire parler un, un Ikea pur jus de mélèze traité. Footballeurs et supporters en prennent pour leurs grades... Pouy n'aime que le cyclisme, comme on le découvrait dans 54 x 13, roman que son adaptation théâtrale a révélé au grand public. Mais l'angoisse du banc de touche n'est que la première des quatorze nouvelles de ce recueil aux frontières du roman noir, du fantastique, de l'anticipation et de la poésie. Quelques perles jalonnent ce livre improbable comme Adirocc et sa chute géniale ou La Tête dans l'Ensac qui narre l'histoire d'une jeune rebelle au bizutage... Adepte des contraintes d'écriture, fervent partisan de l'OuLiPo, amuseur, auteur de nombreux romans noirs, le libertaire Pouy s'amuse avec les mots comme un saltimbanque, tantôt jongleur, tantôt clown, tantôt cracheur de feu ou conteur dramatique, toujours funambule. On dévore ces petites histoires d'individus en déséquilibre avancé, on rit des singeries de l'auteur et de son style inimitable, on se révolte avec lui contre la bêtise obligée. Bien qu'il s'en défende, le Pouy auteur de nouvelles n'a rien à envier au Pouy romancier, auteur entre autres des inoubliables Spinoza encule Hegel, Nous avons brûlé une sainte ou encore La Belle de Fontenay et accessoirement créateur de la série Le Poulpe. --Bruno Ménard

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 223 pages
    • Dimensions :  1.6cmx11.4cmx17.4cm
    • Poids : 140.6g
    • Editeur :   La Baleine 
    • Collection : Polar
    • ISBN :  2842193520
    • EAN13 :  9782842193522
    • Classe Dewey :  843.914
    • Langue : Français

    D'autres livres de Jean-Bernard Pouy

    L'Homme à l'oreille croquée

    Les accidents de train, les catastrophes ferroviaires, on lit toujours ça dans les journaux et ça n'arrive qu'aux autres. Mais quand on se retrouve aplati contre une jeune femme, sous quarante tonnes de tôle, pendant cinq heures, le mieux est encore de faire connaissance. ...

    Colère du présent

    Tous les 1er Mai, la bonne ville d'Arras se remplit de tout qui est contre et anti. Contre l'horreur sociale et les manquements divers à une morale élémentaire, et anti travail obligatoire. Depuis le temps, ça aurait dû porter ses fruits vénéneux et semer une zizanie durable dans le train tra...

    Mes soixante huîtres

    Vive la société ludique ! Vive les mômes et les voyous ! Abolition de la société de classes ! Autogestion de la vie quotidienne ! Ici, bientôt de charmantes ruines. Merde au bonheur ! Vivez ! N'admettez plus d'être immatriculés, fichés, opprimés, réquisitionnés, prêchés, recensés, tra...

    Voir tous les livres de Jean-Bernard Pouy

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Ça en voit des postérieurs de footballeurs remplaçants et d'entraîneurs angoissés, un banc de touche... Un vrai. L'objet, quoi. Ça en voit des idioties, aussi. Il n'y avait que Jean-Bernard Pouy pour en faire parler un, un Ikea pur jus de mélèze traité. Footballeurs et supporters en prennent pour leurs grades... Pouy n'aime que le cyclisme, comme on le découvrait dans 54 x 13, roman que son adaptation théâtrale a révélé au grand public. Mais l'angoisse du banc de touche n'est que la première des quatorze nouvelles de ce recueil aux frontières du roman noir, du fantastique, de l'anticipation et de la poésie. Quelques perles jalonnent ce livre improbable comme Adirocc et sa chute géniale ou La Tête dans l'Ensac qui narre l'histoire d'une jeune rebelle au bizutage... Adepte des contraintes d'écriture, fervent partisan de l'OuLiPo, amuseur, auteur de nombreux romans noirs, le libertaire Pouy s'amuse avec les mots comme un saltimbanque, tantôt jongleur, tantôt clown, tantôt cracheur de feu ou conteur dramatique, toujours funambule. On dévore ces petites histoires d'individus en déséquilibre avancé, on rit des singeries de l'auteur et de son style inimitable, on se révolte avec lui contre la bêtise obligée. Bien qu'il s'en défende, le Pouy auteur de nouvelles n'a rien à envier au Pouy romancier, auteur entre autres des inoubliables Spinoza encule Hegel, Nous avons brûlé une sainte ou encore La Belle de Fontenay et accessoirement créateur de la série Le Poulpe. --Bruno Ménard