share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Voleur d'éternité : La vie aventureuse de William Petty, érudit, esthète et brigand

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Voleur d'éternité : La vie aventureuse de William Petty, érudit, esthète et brigand

Le Voleur d'éternité : La vie aventureuse de William Petty, érudit, esthète et brigand

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Le Voleur d'éternité : La vie aventureuse de William Petty, érudit, esthète et brigand"

    Après les succès de Fanny Stevenson et d'Artemisia, Alexandra Lapierre raconte l'extraordinaire destin de William Petty. Cet oublié de l'histoire fut le premier archéologue de tous les temps, un aventurier qui eut la folie – ou le génie – de s'emparer de chefs-d'oeuvre antiques aux quatre coins de l'Europe pour les rapporter en Angleterre. Qui était-il cet agent, cet espion, cet aventurier qui écuma vingt ans durant les déserts d'Asie mineure, ce savant, ce lettré, cet esthète qui arracha aux sables et à l'oubli les plus belles statues, les plus beaux bas-reliefs et sarcophages pour leur frayer un chemin jusqu'à Londres ? Un révérend d'origine paysanne dont le charisme et l'érudition faisaient oublier l'obscure naissance dans la région des Borders, un homme brillant, précepteur des enfants de lord Arundel, le premier pair du royaume, un homme aussi à l'implacable courage... Mais de toutes les qualités de William Petty, la plus grande, et celle qui fit basculer son destin, était son « oeil » : un oeil capable de reconnaître la Beauté. Petty fut la pièce maîtresse de Lord Arundel dans la bataille qui l'opposait au duc de Buckingham... Ces deux hommes, ces deux rivaux, le représentant de la vieille aristocratie et le favori de deux rois, utilisèrent l'art pour s'affronter, tentant de se vaincre par chefs-d'oeuvre interposés. Arundel passe aujourd'hui pour l'un des plus grands collectionneurs de tous les temps. On ignore que c'est à Petty qu'il devait ses trésors. Petty, qui écuma tous les rivages et ne recula devant aucun moyen pour mettre la main sur les chefs- d'oeuvre qu'il convoitait... « Il ne pourrait exister un personnage mieux taillé pour la tâche », dira de lui l'ambassadeur d'Angleterre à Constantinople. « Un homme qui accueille tous les accidents avec un flegme inébranlable, qui mange avec les Grecs quand ils n'ont rien à manger, qui dort sur le pont avec les marins dans ses nuits les meilleures – et Dieu sait où, le reste du temps. Un homme qui se met au service de tous les hommes et qui joue tous les rôles, patriarche avec les Chypriotes, marchand avec les Vénitiens – j'en passe –, le tout pour arriver à ses fins... Un limier subtil qui navigue entre la sagesse et la folie, un chasseur raffiné qui croise entre l'érudition et le crime. » Sur les traces de William Petty, Alexandra Lapierre nous emmène dans un fascinant voyage, des châteaux embrumés de la Tamise aux temples lumineux de Didyme et de Priène, des galeries des palais vénitiens au fond des geôles turques du Grand Seigneur, et jusque sous le baldaquin de Saint-Pierre et les coupoles de Sainte-Sophie... Pour rendre justice à sa mémoire perdue, porter témoignage de ses exploits, Alexandra Lapierre a traqué William Petty sur les routes d'Angleterre, d'Italie, de Grèce et de Turquie, sur tous les théâtres de son insatiable quête. Elle a écumé les bibliothèques, les archives, les comptes, les correspondances et les inventaires, mais c'est en romancière qu'elle raconte sa vie extraordinaire et qu'elle lui attribue le rôle prodigieux que le temps et l'histoire lui avaient volé. Car non seulement Petty a rempli de trésors les musées du monde entier, mais il a transformé le goût de l'Europe en matière d'art...

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 526  pages
    • Dimensions :  3.8cmx15.4cmx23.4cm
    • Poids : 639.6g
    • Editeur :   Robert Laffont Paru le
    • ISBN :  2221091728
    • EAN13 :  9782221091722
    • Classe Dewey :  843
    • Langue : Français

    D'autres livres de Alexandra Lapierre

    L'excessive

    Issue de la petite noblesse, elle devint la protégée du roi d'Angleterre et l'amie de l'impératrice de Russie, Catherine II. Dans un siècle d'abus, de périls, et de voluptés, elle connut tous les fastes et toutes les humiliations. Libertine, adultère, bigame, elle aima la vie, elle aima le...

    Artémisia

    En 1611, à Rome, dans un atelier du quartier des artistes, la jeune Artemisia se bat avec fureur pour imposer son talent. Son adversaire le plus redoutable n'est autre que son père, son maître, le célèbre peintre Orazio Gentileschi. Il voudrait cacher au monde la sensualité et surtout le [....

    Elles ont conquis le monde : Les grandes aventurières 1850-1950

    Les grandes aventurières ne sont plus seulement des courtisanes : ce sont des conquérantes d'un type nouveau apparu dans la première moitié du XIXe siècle. Des femmes qui voulaient être géographes, botanistes, ethnologues – bref, des exploratrices à part entière ! Et elles ont conquis [...

    Les menottes et le radiateur : Une liaison dangereuse

    Vous dînez chez des amis. La conversation roule sur la passion. On raconte une histoire : amour fou, menottes et radiateur... L'imagination de chacun s'enflamme. Le plus torride reste à venir. Choderlos de Laclos et Vivant Denon hantent ce jeu littéraire, aussi moderne que malicieux. Un clin ...

    Voir tous les livres de Alexandra Lapierre

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Après les succès de Fanny Stevenson et d'Artemisia, Alexandra Lapierre raconte l'extraordinaire destin de William Petty. Cet oublié de l'histoire fut le premier archéologue de tous les temps, un aventurier qui eut la folie – ou le génie – de s'emparer de chefs-d'oeuvre antiques aux quatre coins de l'Europe pour les rapporter en Angleterre. Qui était-il cet agent, cet espion, cet aventurier qui écuma vingt ans durant les déserts d'Asie mineure, ce savant, ce lettré, cet esthète qui arracha aux sables et à l'oubli les plus belles statues, les plus beaux bas-reliefs et sarcophages pour leur frayer un chemin jusqu'à Londres ? Un révérend d'origine paysanne dont le charisme et l'érudition faisaient oublier l'obscure naissance dans la région des Borders, un homme brillant, précepteur des enfants de lord Arundel, le premier pair du royaume, un homme aussi à l'implacable courage... Mais de toutes les qualités de William Petty, la plus grande, et celle qui fit basculer son destin, était son « oeil » : un oeil capable de reconnaître la Beauté. Petty fut la pièce maîtresse de Lord Arundel dans la bataille qui l'opposait au duc de Buckingham... Ces deux hommes, ces deux rivaux, le représentant de la vieille aristocratie et le favori de deux rois, utilisèrent l'art pour s'affronter, tentant de se vaincre par chefs-d'oeuvre interposés. Arundel passe aujourd'hui pour l'un des plus grands collectionneurs de tous les temps. On ignore que c'est à Petty qu'il devait ses trésors. Petty, qui écuma tous les rivages et ne recula devant aucun moyen pour mettre la main sur les chefs- d'oeuvre qu'il convoitait... « Il ne pourrait exister un personnage mieux taillé pour la tâche », dira de lui l'ambassadeur d'Angleterre à Constantinople. « Un homme qui accueille tous les accidents avec un flegme inébranlable, qui mange avec les Grecs quand ils n'ont rien à manger, qui dort sur le pont avec les marins dans ses nuits les meilleures – et Dieu sait où, le reste du temps. Un homme qui se met au service de tous les hommes et qui joue tous les rôles, patriarche avec les Chypriotes, marchand avec les Vénitiens – j'en passe –, le tout pour arriver à ses fins... Un limier subtil qui navigue entre la sagesse et la folie, un chasseur raffiné qui croise entre l'érudition et le crime. » Sur les traces de William Petty, Alexandra Lapierre nous emmène dans un fascinant voyage, des châteaux embrumés de la Tamise aux temples lumineux de Didyme et de Priène, des galeries des palais vénitiens au fond des geôles turques du Grand Seigneur, et jusque sous le baldaquin de Saint-Pierre et les coupoles de Sainte-Sophie... Pour rendre justice à sa mémoire perdue, porter témoignage de ses exploits, Alexandra Lapierre a traqué William Petty sur les routes d'Angleterre, d'Italie, de Grèce et de Turquie, sur tous les théâtres de son insatiable quête. Elle a écumé les bibliothèques, les archives, les comptes, les correspondances et les inventaires, mais c'est en romancière qu'elle raconte sa vie extraordinaire et qu'elle lui attribue le rôle prodigieux que le temps et l'histoire lui avaient volé. Car non seulement Petty a rempli de trésors les musées du monde entier, mais il a transformé le goût de l'Europe en matière d'art...