share_book
Envoyer cet article par e-mail

Maroc

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Maroc

Maroc

  (Auteur)


Prix : 480,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Maroc "

Livre d'art et de paroles, cet ouvrage a la légèreté du temps qui passe comme une conversation, et le poids d'une mémoire perdue, qui se retrouve. Celle du Maroc où juifs et musulmans étaient côte à côte, dans la vie et dans l'art. 120 pièces de collection en quadrichromie. Par leur conversation singulière, deux collectionneurs tracent un chemin vers la mémoire du Maroc, brisée chez les juifs comme chez les musulmans. Elle existe encore, intacte, dans ces objets façonnés avec amour, et recueillis aujourd'hui dans un même élan. La diversité, la tradition, le partage, la ségrégation et tout ce qui touche la nature humaine s'expriment dans cet artisanat, particulièrement riche et créatif. Khalid El Gharib et Paul Dahan, l'un musulman, l'autre juif, tous deux nés à Fès à vingt ans d'intervalle, nous invitent à partager l'aventure de leurs collections. Le premier, antiquaire à Marrakech, et le second, fondateur d'un musée, le Centre de la Culture Judéo-Marocaine, à Bruxelles, ont, sans le vouloir, recueilli une mémoire commune, et créé la leur. Ils nous la livrent simplement. En partageant le meilleur de leurs collections, ils nous offrent le fruit de milliers de kilomètres parcourus, dans une démarche individuelle qui a croisé l'intérêt général. Loin des discours et des déclarations de bonnes intentions, ils ont fait ce chemin vers l'autre, en privilégiant ce qu'ils avaient en commun, sans pour autant nier leur différence. Il nous revient d'en savourer les beautés : textiles, céramiques, bijoux, peintures et dessins. Transmettre ce qui est reçu en s'attachant autant à la perpétuation de l'esprit qu'à la sauvegarde des œuvres, tel est le message émouvant de cet ouvrage.

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 190 pages
  • Dimensions :  2.2cmx25.2cmx28.6cm
  • Poids : 1437.9g
  • Editeur :   Editions Place Des Victoires Paru le
  • ISBN :  2844591698
  • EAN13 :  9782844591692
  • Classe Dewey :  700
  • Langue : Français

D'autres livres de Sylvie Lausberg

Histoire de Belgique pour les snuls

L'histoire de Belgique est bien compliquée. Autant la raconter simplement. Dans les manuels scolaires des années 1950, de gentils chromos " illustraient une version très lisse du passé. Dans son Histoire de Belgique pour les snuls, Sylvie Lausberg n'élude aucun tabou et remet quelques [....]...

Voir tous les livres de Sylvie Lausberg

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Livre d'art et de paroles, cet ouvrage a la légèreté du temps qui passe comme une conversation, et le poids d'une mémoire perdue, qui se retrouve. Celle du Maroc où juifs et musulmans étaient côte à côte, dans la vie et dans l'art. 120 pièces de collection en quadrichromie. Par leur conversation singulière, deux collectionneurs tracent un chemin vers la mémoire du Maroc, brisée chez les juifs comme chez les musulmans. Elle existe encore, intacte, dans ces objets façonnés avec amour, et recueillis aujourd'hui dans un même élan. La diversité, la tradition, le partage, la ségrégation et tout ce qui touche la nature humaine s'expriment dans cet artisanat, particulièrement riche et créatif. Khalid El Gharib et Paul Dahan, l'un musulman, l'autre juif, tous deux nés à Fès à vingt ans d'intervalle, nous invitent à partager l'aventure de leurs collections. Le premier, antiquaire à Marrakech, et le second, fondateur d'un musée, le Centre de la Culture Judéo-Marocaine, à Bruxelles, ont, sans le vouloir, recueilli une mémoire commune, et créé la leur. Ils nous la livrent simplement. En partageant le meilleur de leurs collections, ils nous offrent le fruit de milliers de kilomètres parcourus, dans une démarche individuelle qui a croisé l'intérêt général. Loin des discours et des déclarations de bonnes intentions, ils ont fait ce chemin vers l'autre, en privilégiant ce qu'ils avaient en commun, sans pour autant nier leur différence. Il nous revient d'en savourer les beautés : textiles, céramiques, bijoux, peintures et dessins. Transmettre ce qui est reçu en s'attachant autant à la perpétuation de l'esprit qu'à la sauvegarde des œuvres, tel est le message émouvant de cet ouvrage.