share_book
Envoyer cet article par e-mail

Entre populisme et peopolisme

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Entre populisme et peopolisme

Entre populisme et peopolisme

  (Auteur)


Prix : 172,90 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Entre populisme et peopolisme "

De nombreuses critiques émaillant la campagne présidentielle de 2007 ont porté sur une survalorisation de l'image des candidats au détriment de leur programme. Mais une campagne électorale ne se joue pas sur les contenus et les programmes. Il suffit de remonter quelque peu dans le temps et reprendre les discours des candidats des campagnes passées pour s'en apercevoir. Même si, bien plus que les précédentes, la campagne 2007 a fait surgie des questions de philosophie politique : république, démocratie, valeur travail, dignité de la personne, autorité, identité nationale, etc., signe d'un besoin de refondation politique, les armes du populisme, voire du " peopolisme " ont été largement déployées. Cet ouvrage analyse les stratégies de discours de Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal selon quatre orientations : la défense des valeurs, la construction de leurs images respectives, les procédés de disqualification de l'adversaire, les modes d'interpellation de l'électorat, en tenant compte des contextes politique et social dans lesquels ils se sont trouvés. Au-delà de la victoire d'un candidat, il pose aussi cette question : n'y a-t-il pas lieu de percevoir une rupture, un changement de rapport entre les élites et le peuple ?

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 108 pages
  • Dimensions :  1.2cmx15.6cmx23.8cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Vuibert Paru le
  • Collection : OUVRAGES DE REF
  • ISBN :  2711714977
  • EAN13 :  9782711714971
  • Classe Dewey :  320.014
  • Langue : Français

D'autres livres de Patrick Charaudeau

Dictionnaire d'analyse du discours

Patrick Charaudeau et Dominique Maingueneau ont assuré la direction de l'ouvrage. L'analyse du discours est une nouvelle discipline "transversale", apparue en France dans les années soixante, et qui se trouve aujourd'hui au coeur des sciences humaines et sociales. Elle contribue à renouveler [...

Prix : 380 DH

Les médias et l'information : L'impossible transparence du discours

Le discours d'information est la base de la démocratie. Il permet que s'établisse dans les sociétés le lien social sans lequel il n'y aurait point de sentiment d'appartenance identitaire. Les médias sont partie prenante de cette pratique sociale, mais de façon organisée, s'instituant en entre...

Voir tous les livres de Patrick Charaudeau

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

De nombreuses critiques émaillant la campagne présidentielle de 2007 ont porté sur une survalorisation de l'image des candidats au détriment de leur programme. Mais une campagne électorale ne se joue pas sur les contenus et les programmes. Il suffit de remonter quelque peu dans le temps et reprendre les discours des candidats des campagnes passées pour s'en apercevoir. Même si, bien plus que les précédentes, la campagne 2007 a fait surgie des questions de philosophie politique : république, démocratie, valeur travail, dignité de la personne, autorité, identité nationale, etc., signe d'un besoin de refondation politique, les armes du populisme, voire du " peopolisme " ont été largement déployées. Cet ouvrage analyse les stratégies de discours de Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal selon quatre orientations : la défense des valeurs, la construction de leurs images respectives, les procédés de disqualification de l'adversaire, les modes d'interpellation de l'électorat, en tenant compte des contextes politique et social dans lesquels ils se sont trouvés. Au-delà de la victoire d'un candidat, il pose aussi cette question : n'y a-t-il pas lieu de percevoir une rupture, un changement de rapport entre les élites et le peuple ?