share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le sauvage et le régulier (art des jardins et paysagisme en France au XXème siècle)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le sauvage et le régulier (art des jardins et paysagisme en France au XXème siècle)

Le sauvage et le régulier (art des jardins et paysagisme en France au XXème siècle)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Le sauvage et le régulier (art des jardins et paysagisme en France au XXème siècle)"

    Une synthèse inédite de l'art des jardins au XXe siècle. L'humanité a toujours essayé de re-former la nature selon l'idée qu'elle se faisait de la perfection, oscillant entre le désir de la maîtriser et celui de la laisser libre. Ce dualisme se retrouve dans la conception des parcs et jardins. Depuis la Belle époque, où le paysagisme se nourrit de peinture impressionniste tout en étant tenté par un retour au vieux style « à la française », ces tensions contraires se retrouvent dans les conceptions de Jean-Claude-Nicolas Forestier (entre impressionnisme et Art déco), jusqu'à notre époque d'« urbain généralisé », en passant par la confrontation entre le jardin Art déco ou cubiste de Véra, Moreux, Gévrékian ou Lurçat et le paysagisme « bocager » de Le Corbusier dans l'entre-deux-guerres. De nos jours, le débat se situe entre les défenseurs intransigeants des écosystèmes existants et les partisans de la toute puissance de la technique. Le livre de Jean-Pierre Le Dantec confronte ainsi le « sauvage » et le « régulier », qui ont marqué la création jardiniste et paysagiste française tout au long du XXe siècle. Parmi les ouvrages consacrés à l'histoire de l'art des jardins en France, peu nombreux sont ceux qui traitent du XXe siècle. Comme si, après les merveilles que symbolisent les jardins de Versailles pour le XVIIIe siècle, le domaine d'Ermenonville pour le XVIIIe siècle et le parc des Buttes-Chaumont pour le XIXe siècle, la création s'était tarie. Or, s'il est vrai que l'art des jardins et le paysagisme ont connu, au cours des trente années d'après la Seconde Guerre mondiale, une crise sérieuse, la Belle Époque, la période d'entre-deux-guerres et la fin du XXe siècle se sont montrées fécondes. Premier à embrasser dans sa totalité cette histoire méconnue, ce livre entend rendre justice à un art réputé mineur en le situant dans son contexte social, politique, économique, culturel et international. À l'heure où la vogue des jardins fait en France un retour étonnant, cet ouvrage propose de multiples axes de réflexion : le jardin ne serait-il pas un miroir de notre société ouverte, urbaine, technologique et démocratique ? Publié dans le cadre de La Librairie de l'architecture et de la ville, avec le concours du ministère de la Culture et de la Communication (Centre national du livre et Direction de l'architecture et du patrimoine).

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 264  pages
    • Dimensions :  2.4cmx22.8cmx29.0cm
    • Poids : 1220.2g
    • Editeur :   Le Moniteur Paru le
    • Collection : Librairie de l'architecture et de la ville
    • ISBN :  2281191443
    • EAN13 :  9782281191448
    • Langue : Français

    D'autres livres de Jean-Pierre Le Dantec

    Poétique des jardins

    Cet ouvrage, qui se compose d'une série d'essais consacrés à des notions cardinales de l'art des jardins (microcosme, clôture, rapports du jardin avec la science, la politique, les villes, la nature, statut d'oeuvre vivante…), reflète l'état du savoir contemporain en la matière. Il y a une t...

    Ile Grande

    Victime de la malaria, Joseph Conrad est contraint en 1896 d'abandonner la marine pour la littérature devenue désormais "son seul moyen d'existence". Il épouse une jeune secrétaire londonienne prénommée Jessie et se retire avec elle pour écrire, à Ile-Grande. C'est ce séjour de six mois, d...

    Voir tous les livres de Jean-Pierre Le Dantec

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Une synthèse inédite de l'art des jardins au XXe siècle. L'humanité a toujours essayé de re-former la nature selon l'idée qu'elle se faisait de la perfection, oscillant entre le désir de la maîtriser et celui de la laisser libre. Ce dualisme se retrouve dans la conception des parcs et jardins. Depuis la Belle époque, où le paysagisme se nourrit de peinture impressionniste tout en étant tenté par un retour au vieux style « à la française », ces tensions contraires se retrouvent dans les conceptions de Jean-Claude-Nicolas Forestier (entre impressionnisme et Art déco), jusqu'à notre époque d'« urbain généralisé », en passant par la confrontation entre le jardin Art déco ou cubiste de Véra, Moreux, Gévrékian ou Lurçat et le paysagisme « bocager » de Le Corbusier dans l'entre-deux-guerres. De nos jours, le débat se situe entre les défenseurs intransigeants des écosystèmes existants et les partisans de la toute puissance de la technique. Le livre de Jean-Pierre Le Dantec confronte ainsi le « sauvage » et le « régulier », qui ont marqué la création jardiniste et paysagiste française tout au long du XXe siècle. Parmi les ouvrages consacrés à l'histoire de l'art des jardins en France, peu nombreux sont ceux qui traitent du XXe siècle. Comme si, après les merveilles que symbolisent les jardins de Versailles pour le XVIIIe siècle, le domaine d'Ermenonville pour le XVIIIe siècle et le parc des Buttes-Chaumont pour le XIXe siècle, la création s'était tarie. Or, s'il est vrai que l'art des jardins et le paysagisme ont connu, au cours des trente années d'après la Seconde Guerre mondiale, une crise sérieuse, la Belle Époque, la période d'entre-deux-guerres et la fin du XXe siècle se sont montrées fécondes. Premier à embrasser dans sa totalité cette histoire méconnue, ce livre entend rendre justice à un art réputé mineur en le situant dans son contexte social, politique, économique, culturel et international. À l'heure où la vogue des jardins fait en France un retour étonnant, cet ouvrage propose de multiples axes de réflexion : le jardin ne serait-il pas un miroir de notre société ouverte, urbaine, technologique et démocratique ? Publié dans le cadre de La Librairie de l'architecture et de la ville, avec le concours du ministère de la Culture et de la Communication (Centre national du livre et Direction de l'architecture et du patrimoine).