share_book
Envoyer cet article par e-mail

Moi, Fatty

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Moi, Fatty

Moi, Fatty

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Moi, Fatty"

    Roscoe Arbuckle, dit Fatty, premier acteur comique à faire fortune et à passer derrière la caméra, contemporain de Chaplin, ami de Keaton, figure emblématique des débuts d'Hollywood, fut la plus adulée des vedettes du muet avant de connaître une déchéance aussi terrible qu'injuste. C'est cette histoire hors du commun, véritable roman noir, que nous raconte Jerry Stahl. Les premiers pas de l'Usine à rêves, la naissance du star system, l'avarice des producteurs, l'argent, la démesure, le voyeurisme des médias, tel est le décor baroque dans lequel évolue l'homme qui ne supporta jamais son sobriquet de "Fatty". Même à l'apogée de sa carrière, il trimballe ses kilos et son mal de vivre, à la recherche d'une compréhension qu'il ne trouvera que rarement. Sa descente aux enfers sera vertigineuse : accusé à tort de viol et de meurtre, héros malgré lui d'un procès retentissant, alcoolique et toxicomane, il sera banni par l'Amérique puritaine, par les mêmes voix qui l'avaient porté aux nues. Roman autant que biographie, Moi, Fatty est un livre habité, dans lequel la voix de Jerry Stahl et celle d'Arbuckle se mêlent en une confession pudique et cruelle, poignante et parfois drôle, à l'image du génie comique qu'était "Fatty". En un mot, profondément humaine.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 270  pages
    • Dimensions :  2.2cmx15.0cmx23.4cm
    • Poids : 421.8g
    • Editeur :   Rivages Paru le
    • Collection : Rivages thriller
    • ISBN :  2743617330
    • EAN13 :  9782743617332
    • Classe Dewey :  813.54
    • Langue : Français

    D'autres livres de Jerry Stahl

    A poil en civil

    Tony Zank, minable malfrat allumé au crack, a perdu quelque chose de très précieux qu’il avait pourtant dissimulé sous le matelas de sa mère, pensionnaire d’une maison de retraite. Flanqué de son complice Mc Cardle – surnommé " le Dino noir " pour cause de ressemblance avec Dean Martin ...

    Anesthésie générale

    Qui a envie de se retrouver à San Quentin, la pire prison de Californie ? L’ex-flic ex-drogué d’A poil en civil (Rivages/Noir nº 647) Manny Rupert, désormais séparé de sa dangereuse épouse Tina, n’a pas vraiment le choix : pour espérer ne pas se faire expulser de son taudis, il doit ga...

    Voir tous les livres de Jerry Stahl

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Roscoe Arbuckle, dit Fatty, premier acteur comique à faire fortune et à passer derrière la caméra, contemporain de Chaplin, ami de Keaton, figure emblématique des débuts d'Hollywood, fut la plus adulée des vedettes du muet avant de connaître une déchéance aussi terrible qu'injuste. C'est cette histoire hors du commun, véritable roman noir, que nous raconte Jerry Stahl. Les premiers pas de l'Usine à rêves, la naissance du star system, l'avarice des producteurs, l'argent, la démesure, le voyeurisme des médias, tel est le décor baroque dans lequel évolue l'homme qui ne supporta jamais son sobriquet de "Fatty". Même à l'apogée de sa carrière, il trimballe ses kilos et son mal de vivre, à la recherche d'une compréhension qu'il ne trouvera que rarement. Sa descente aux enfers sera vertigineuse : accusé à tort de viol et de meurtre, héros malgré lui d'un procès retentissant, alcoolique et toxicomane, il sera banni par l'Amérique puritaine, par les mêmes voix qui l'avaient porté aux nues. Roman autant que biographie, Moi, Fatty est un livre habité, dans lequel la voix de Jerry Stahl et celle d'Arbuckle se mêlent en une confession pudique et cruelle, poignante et parfois drôle, à l'image du génie comique qu'était "Fatty". En un mot, profondément humaine.