share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Orphelins de Brooklyn

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Orphelins de Brooklyn

Les Orphelins de Brooklyn

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Les Orphelins de Brooklyn"

    Lionel Essrog a grandi avec ses copains à l'orphelinat de Brooklyn. Adulte, il est embauché par un « privé », Franck Minna, dont l'agence se livre à de louches activités. Les orphelins de Brooklyn raconte l'histoire de ce groupe de garçons, les « Minna Boys », de leurs arnaques et combines variées, du meurtre de Minna et de l'enquête rocambolesque qui s'ensuit. C'est aussi une merveilleuse ballade dans le Brooklyn de Jonathan Lethem, dont la poésie n'a rien à envier à Paul Auster. Mais le véritable intérêt de ce livre est ailleurs : en effet, Lionel Essrog est affligé d'une maladie rare, le syndrome de Gilles de la Tourette, consistant en une série de troubles obsessionnels compulsifs (TOC) qui font de sa vie un enfer. Son principal symptôme se traduit par des éruptions verbales incontrôlées et il faut ici saluer le travail remarquable du traducteur, Francis Kerline, qui a su transposer en français des déformations linguistiques inouïes : on pense à Queneau, à l'Oulipo, à Harry Matthews. Du grand art. Dans ce roman noir en forme de comédie, Jonathan Lethem démontre que l'humour, et surtout la fantaisie, sont les qualités premières de cette génération d'auteurs qui succède aux « post-modernes ».

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 368  pages
    • Dimensions :  2.6cmx14.6cmx21.8cm
    • Poids : 421.8g
    • Editeur :   Editions De L'olivier Paru le
    • Collection : Marges
    • ISBN :  2879292808
    • EAN13 :  9782879292809
    • Classe Dewey :  813.54
    • Langue : Français

    D'autres livres de Jonathan Lethem

    Chronic City

    Chase Insteadman est un acteur new-yorkais vivant sur les quelques royalties de sa gloire passée. Il erre de fête en fête dans un Manhattan peuplé de célébrités et rencontre Perkus Tooth, ancien critique underground, doté d'un talent certain pour la digression. Insteadman se prend au jeu de ...

    Forteresse de solitude

    En 1970, Dylan Ebdus a six ans et, dans le quartier noir de Brooklyn, il est le seul garçon blanc. Racket, "cravatage" et humiliations en tous genres: rien ne lui est épargné. Par chance il rencontre Mingus Rude, petit métis débrouillard qui le prend sous son aile. Ensemble, ils s'évadent de l...

    Forteresse de solitude

    Dylan a cinq ans lorsque ses parents s'installent à Brooklyn. Ce sont les seuls Blancs du quartier. Son père, Abraham, un peintre conceptuel, passe ses journées dans son atelier. Sa mère est une gauchiste persuadée qu'il n'y a rien de tel que grandir dans la rue. Dylan apprend peu à peu les r...

    Alice est montée sur la table

    Alice est montée sur la table se déroule dans un temps qui nous est contemporain. Le décor : un campus à peu près basic d'une université américaine. Les protagonistes : un couple de chercheurs. Lui, Philip, est en sciences-humaines. Elle, Alice, est en physique. Là s'arrête la normalité ...

    Voir tous les livres de Jonathan Lethem

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Lionel Essrog a grandi avec ses copains à l'orphelinat de Brooklyn. Adulte, il est embauché par un « privé », Franck Minna, dont l'agence se livre à de louches activités. Les orphelins de Brooklyn raconte l'histoire de ce groupe de garçons, les « Minna Boys », de leurs arnaques et combines variées, du meurtre de Minna et de l'enquête rocambolesque qui s'ensuit. C'est aussi une merveilleuse ballade dans le Brooklyn de Jonathan Lethem, dont la poésie n'a rien à envier à Paul Auster. Mais le véritable intérêt de ce livre est ailleurs : en effet, Lionel Essrog est affligé d'une maladie rare, le syndrome de Gilles de la Tourette, consistant en une série de troubles obsessionnels compulsifs (TOC) qui font de sa vie un enfer. Son principal symptôme se traduit par des éruptions verbales incontrôlées et il faut ici saluer le travail remarquable du traducteur, Francis Kerline, qui a su transposer en français des déformations linguistiques inouïes : on pense à Queneau, à l'Oulipo, à Harry Matthews. Du grand art. Dans ce roman noir en forme de comédie, Jonathan Lethem démontre que l'humour, et surtout la fantaisie, sont les qualités premières de cette génération d'auteurs qui succède aux « post-modernes ».