share_book
Envoyer cet article par e-mail

Morgue : Enquête sur le cadavre et ses usages

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Morgue : Enquête sur le cadavre et ses usages

Morgue : Enquête sur le cadavre et ses usages

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Morgue : Enquête sur le cadavre et ses usages"

    " La morgue, c'est la ville en dessous. Le boulevard du fait divers. L'administration de ses violences, de ses suicides et de ses suspicions. Mort métropolitaine, mort défigurée. Les morgues, c'est tout ça. De Paris à New York, d'instituts médico-légaux en dépositoires hospitaliers, c'est la même ténacité du cadavre. Colorié et silencieux. Entre les cars de police, les sirènes et les gyrophares, la pompe violette et les outils des garçons d'autopsie. " Jean-Luc Hennig saisit sur le vif ce territoire imaginaire à force d'entretiens minutieux, d'extraits d'archives, de reportages in situ et de portraits bouleversants, savoureux ou glaçants. Autrement dit, en matérialiste déjanté et sensualiste non moins raffiné, il nous restitue les décors, gestuelles, rituels, trafics, odeurs, rêveries, phobies, folies qui hantent ces travailleurs de l'au-delà.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 537  pages
    • Dimensions :  3.6cmx14.2cmx19.8cm
    • Poids : 521.6g
    • Editeur :   Verticales Paru le
    • Collection : VERT PHA DEUX
    • ISBN :  2070782336
    • EAN13 :  9782070782338
    • Classe Dewey :  393
    • Langue : Français

    D'autres livres de Jean-Luc Hennig

    Bi : de la bisexualité masculine

    La bisexualité masculine se situe moins aux confins de l'homosexualité que dans les trous de la vie. Dans ces rares moments où on échappe à soi-même, où on échappe à tout. Virtuose de la fugue, le bisexuel en connaît un bout sur la façon de tromper la compagnie. Il passe le sexe des garç...

    Érotique du vin

    Il s'agit d'un livre sur l'imaginaire du vin. L'imaginaire érotique, précisément. On y voit l'engrossement par la lumière de la pulpe humide du raisin, le curieux trajet du vin dans le corps, la façon dont certains en usent avec la bouteille comme avec une fille, s'attardant sur sa cuisse, son ...

    Beauté de la poussière

    Ce livre est consacré à l'imaginaire de la poussière tel qu'il se dessine dans les textes littéraires et l'histoire de l'art. Il s'inspire beaucoup dans sa conception, des travaux de Bachelard qui a d'ailleurs consacré un chapitre de ses "Intuitions atomistiques" à la "Métaphysique de la pous...

    Grisélidis courtisane

    Jean-Luc Hennig, né en 1946, agrégé de grammaire, a été professeur à l'Université du Caire, journaliste à Libération, animateur de radio (Fréquence Gaie, Europe 1, Radio Suisse Romande). Il a publié plus d'une vingtaine d'ouvrages, essentiellement des essais sur le monde de la nuit, le se...

    Voir tous les livres de Jean-Luc Hennig

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    " La morgue, c'est la ville en dessous. Le boulevard du fait divers. L'administration de ses violences, de ses suicides et de ses suspicions. Mort métropolitaine, mort défigurée. Les morgues, c'est tout ça. De Paris à New York, d'instituts médico-légaux en dépositoires hospitaliers, c'est la même ténacité du cadavre. Colorié et silencieux. Entre les cars de police, les sirènes et les gyrophares, la pompe violette et les outils des garçons d'autopsie. " Jean-Luc Hennig saisit sur le vif ce territoire imaginaire à force d'entretiens minutieux, d'extraits d'archives, de reportages in situ et de portraits bouleversants, savoureux ou glaçants. Autrement dit, en matérialiste déjanté et sensualiste non moins raffiné, il nous restitue les décors, gestuelles, rituels, trafics, odeurs, rêveries, phobies, folies qui hantent ces travailleurs de l'au-delà.