share_book
Envoyer cet article par e-mail

Dirty South Rap

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Dirty South Rap

Dirty South Rap

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Dirty South Rap"

Nick Travers, professeur d'histoire du blues et détective privé à ses heures, peut-il refuser d'aider son vieux pote Teddy Paris ? Autrefois, ils étaient coéquipiers chez les Saints de La Nouvelle-Orléans. Ça ne s'oublie pas. Aujourd'hui, Teddy, patron des disques Ninth Ward, a besoin de lui : son jeune rappeur vedette, ALIAS, s'est fait estamper de 500 000 dollars par un certain Jim Thompson, volatilisé depuis lors. Juste au moment où Teddy doit rembourser une grosse somme à Cash, autre caïd du rap qui n'a qu'une idée : lui faire la peau et récupérer ALIAS. C'est la fin de l'époque blues à la Nouvelle-Orléans et l'avènement d'une nouvelle culture, plus agressive, plus clinquante, revanche des cités et banlieues pauvres de la ville. Pour Jojo, l'ancien patron du Blues Bar, "Le rap n'élève pas l'esprit. Il dirige les gosses vers la violence pour s'acheter des trucs dont ils n'ont aucun besoin. "

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 377  pages
  • Dimensions :  2.8cmx15.2cmx22.0cm
  • Poids : 458.1g
  • Editeur :   Le Masque Paru le
  • Collection : Grands Formats
  • ISBN :  2702432336
  • EAN13 :  9782702432334
  • Classe Dewey :  813.6

D'autres livres de Ace Atkins

Le Jardin du diable

1921, San Francisco. Samuel (plus tard Dashiell, quand il commencera à écrire) Hammett, enquêteur pour Pinkerton, est chargé d’interroger les témoins de ce qui va être le grand procès du monde du cinéma : Roscoe Arbuckle, dit Fatty, célèbre star du comique muet, est accusé d’avoir, lo...

Blues Bar

Nick travers, blanc, a été élevé par Loretta et jojo, tenanciers noirs du mythique blues bar à la Nouvelle-Orléans. Il leur doit tout, et notamment sa passion pour le blues. Or Loretta reçoit des menaces à cause de son frère Clyde, grand chanteur de soul disparu quinze ans auparavant. Nick,...

Blues Bar

Clyde James, le plus grand chanteur de soul de sa génération, est-il mort, ou a-t-il simplement disparu après le meurtre de sa femme à la fin des années 60 ? Aujourd'hui, Nick Travers, ancien professionnel de football, spécialiste de l'histoire du blues et privé à ses heures, se lance à sa ...

Tampa Confidential

Tampa, Floride, 1955. Gangsters cubains et siciliens en costumes blancs et canotiers, clubs enfumés sur fond de musique torride, odeurs de rhum et de cigares: une atmosphère de film noir en technicolor. L'assassinat brutal de Charlie Wall un soir d'avril survient tel un coup de tonnerre. Pourquoi ...

Voir tous les livres de Ace Atkins

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Nick Travers, professeur d'histoire du blues et détective privé à ses heures, peut-il refuser d'aider son vieux pote Teddy Paris ? Autrefois, ils étaient coéquipiers chez les Saints de La Nouvelle-Orléans. Ça ne s'oublie pas. Aujourd'hui, Teddy, patron des disques Ninth Ward, a besoin de lui : son jeune rappeur vedette, ALIAS, s'est fait estamper de 500 000 dollars par un certain Jim Thompson, volatilisé depuis lors. Juste au moment où Teddy doit rembourser une grosse somme à Cash, autre caïd du rap qui n'a qu'une idée : lui faire la peau et récupérer ALIAS. C'est la fin de l'époque blues à la Nouvelle-Orléans et l'avènement d'une nouvelle culture, plus agressive, plus clinquante, revanche des cités et banlieues pauvres de la ville. Pour Jojo, l'ancien patron du Blues Bar, "Le rap n'élève pas l'esprit. Il dirige les gosses vers la violence pour s'acheter des trucs dont ils n'ont aucun besoin. "