share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le dandysme littéraire en France au XIXe siècle

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le dandysme littéraire en France au XIXe siècle

Le dandysme littéraire en France au XIXe siècle

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Le dandysme littéraire en France au XIXe siècle"

    «Culte de soi-même» selon Baudelaire, «culte de la différence dans le siècle de l'uniforme» selon Kempf, le dandysme apparaît dans les mondanités parisiennes dès 1815. Jeunes messieurs dépensiers et provocateurs, affichant des tenues coûteuses et excentriques, les dandys recherchent la distinction dans l'esthétisation du quotidien. Les artistes et les écrivains vont suivre. Ce sera le dandysme littéraire. Pour Balzac, Sue, Musset et jusqu'à Proust, l'originalité du costume va de pair avec l'exaltation du rôle de l'artiste. S'élevant contre ce qui opprime l'individu, les écrivains dandys protestent contre la mentalité matérialiste de leur temps. Analysant le discours littéraire sur le dandysme produit au long du xixe siècle, Karin Becker retrace le phénomène et ses évolutions jusqu'à la «Belle Époque», et éclaire une posture qui a tenté et tente encore nombre d'écrivains.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 196  pages
    • Dimensions :  1.4cmx14.0cmx20.0cm
    • Poids : 240.4g
    • Editeur :   Editions Paradigme Paru le
    • Collection : References
    • ISBN :  2868782868
    • EAN13 :  9782868782861
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    «Culte de soi-même» selon Baudelaire, «culte de la différence dans le siècle de l'uniforme» selon Kempf, le dandysme apparaît dans les mondanités parisiennes dès 1815. Jeunes messieurs dépensiers et provocateurs, affichant des tenues coûteuses et excentriques, les dandys recherchent la distinction dans l'esthétisation du quotidien. Les artistes et les écrivains vont suivre. Ce sera le dandysme littéraire. Pour Balzac, Sue, Musset et jusqu'à Proust, l'originalité du costume va de pair avec l'exaltation du rôle de l'artiste. S'élevant contre ce qui opprime l'individu, les écrivains dandys protestent contre la mentalité matérialiste de leur temps. Analysant le discours littéraire sur le dandysme produit au long du xixe siècle, Karin Becker retrace le phénomène et ses évolutions jusqu'à la «Belle Époque», et éclaire une posture qui a tenté et tente encore nombre d'écrivains.